Le Lézard

Une désobéissance civile en vue?



OTTAWA, le 16 mai /CNW/ -- OTTAWA, le 16 mai /CNW Telbec/ - Deborah Bourque, présidente du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), annoncera aujourd'hui si le Syndicat ira de l'avant dans son intention de mener une désobéissance civile non violente en vue d'obtenir de Postes Canada des documents de planification.

"Il y a deux mois, nous avons lancé l'Opération transparence et avons donné à Postes Canada un délai de 60 jours pour lui permettre de divulguer ses documents de planification, mettre un terme à la fermeture du centre de tri de Québec et tenir un véritable débat sur tout plan de réduction, de privatisation ou de déréglementation du service postal public", a déclaré Mme Bourque. "Depuis, le gouvernement fédéral, les médias et le public ont insisté de façon extraordinaire pour que les sociétés d'État fassent preuve de transparence et qu'elles soient tenues de rendre des comptes. Cependant, Postes Canada n'en fait qu'à sa tête", a ajouté Mme Bourque. "Elle ne fait aucun cas de la très forte demande en faveur d'un processus qui soit davantage démocratique."

La date du 16 mai ne fait pas que marquer la fin du délai de 60 jours accordé à Postes Canada. Elle marque aussi le premier anniversaire de la nomination de Moya Greene au poste de présidente-directrice générale de Postes Canada. Dans un esprit de transparence, le Syndicat présentera une évaluation du rendement de la Société intitulée Postes Canada sous Moya Greene : bilan de la première année.


Communiqué envoyé le 16 mai 2006 à 06:30 et diffusé par :