Le Lézard
Classé dans : Transport

Les chemins de fer de l'Ontario peuvent jouer un rôle important dans le secteur provincial de l'éthanol



OTTAWA, le 11 juillet /CNW/ -- OTTAWA, le 11 juillet /CNW Telbec/ - Avec l'annonce récente, par le gouvernement de l'Ontario, d'une politique de financement et de subventions d'exploitation pour les nouvelles usines de production d'éthanol de la province, le chemin de fer pourrait avoir un rôle primordial à jouer dans la viabilité de ce nouveau secteur industriel en Ontario.

"Je ne connais aucune usine d'éthanol qui ne sera pas située à côté d'une ligne de chemin de fer", a déclaré Tom Cox, président du conseil de l'Integrated Grain Processors Co-operative. "L'accès aux voies de chemin de fer est absolument nécessaire." Le financement d'usines d'éthanol est prévu dans le mandat du Fonds ontarien de développement de la production d'éthanol; son mandat prévoit aussi la réduction des gaz à effet de serre en incorporant de l'éthanol dans l'essence vendu dans la province. Pour les sociétés de chemin de fer, cette politique signifie un accroissement des affaires dans le secteur industriel.

L'Integrated Grain Processors Co-operative est l'un des organismes ayant obtenu du financement en vue d'ouvrir, l'an prochain, une usine à Aylmer, en Ontario. Selon M. Cox, l'usine devrait produire environ 150 millions de litres d'éthanol par année et aura besoin, à cette fin, d'environ 15 millions de boisseaux de mais.

Par ailleurs, les vraies perspectives d'affaires pour les sociétés de chemin de fer résident dans l'expédition de co-produits et de matériaux. La majeure partie de l'éthanol qui sera produit restera en Ontario en vue d'être mélangé à l'essence. Par ailleurs, un de ses co-produits sont les drêches de distillerie.

"Voilà probablement le produit qui fournira le plus d'occasions d'affaires aux sociétés ferroviaires", estime M. Cox. "Une usine comme la nôtre en produira environ 130 000 tonnes par année."

Les drêches de distillerie, utilisées surtout comme aliment pour les vaches laitières, devraient aussi assurer la viabilité d'autres secteurs agricoles. Doug Hayston, directeur du marketing de Trillium Railway, fait remarquer que l'accès à l'infrastructure ferroviaire ouvre la possibilité d'expédier ces co-produits partout.

La ligne St. Thomas and Eastern de Trillium desservira l'usine d'Aylmer et offrira des jonctions aux voies du CN, de Chemin de fer Canadien Pacifique (CFCP) et du Norfolk Southern Railway. Selon M. Hayston, la présence de cette infrastructure ferroviaire est une des raisons qui ont fait du site d'Aylmer un des candidats favoris au financement de la construction d'une usine.

"L'accès aux moyens de transport est extrêmement important dans la mise en oeuvre d'un projet d'usine", a-t-il rappelé. "Je n'y réfléchirais pas à deux fois avant de décider de construire une usine ayant un accès à trois transporteurs."

Par ailleurs, comme le nombre d'usines de production d'éthanol s'accroît de plus en plus au Canada comme aux Etats-Unis, M. Hayston prévient que le marché des aliments pour le bétail deviendra de plus en plus saturé. Selon lui, les producteurs devront trouver de nouveaux marchés pour les co-produits.

"Avec le volume important de co-produits sur le marché, nous manquons de vaches pour les manger", a-t-il remarqué. "Nous devons trouver une autre utilisation pour une partie de ces co-produits."

Chris Deline, directeur de la logistique de l'usine de Chatham de Commercial Alcohols Inc.'s, estime pour sa part que l'accès au réseau ferroviaire permet à sa société de rechercher, pour les drêches de distillerie, des marchés dans d'autres régions tout comme des marchés entièrement nouveaux, comme les élevages de dindes et de poulets.

La société a exploré ces nouveaux marchés et construit une nouvelle usine, à Hensall, qui bénéficie d'un accès à la voie ferrée Goderich-Exeter. La plus grande usine de la société, à Chatham, qui produit de l'éthanol pour le carburant et de l'éthanol de qualité commerciale, a accès à une voie ferrée du CFCP.

Par ailleurs, même si la demande pour l'éthanol augmente, M. Deline révèle que la majorité du volume d'alcool produit n'est pas expédié par voie ferrée. En effet, certains clients de sa société demandent que l'éthanol soit expédié par train puisqu'ils ont les équipements nécessaires, mais que nombre de sites de mélange n'ont pas l'infrastructure pour accueillir des wagons.

Il a répété que le transport des drêches de distillerie représente la meilleure occasion d'affaires pour les sociétés de chemin de fer, mais il a aussi fait remarquer que la multiplication des usines de production d'éthanol en Ontario pourrait entraîner une demande pour le transport du mais.

"Actuellement, l'Ontario est un importateur net de mais", admet-il, expliquant que la province utilise plus de mais qu'elle n'en produit. "De plus en plus, les usines d'éthanol devront faire transporter par chemin de fer le mais qu'elles distilleront."

Cette perspective paraît d'autant plus vraie que le Michigan, exportateur net de mais, connaît aussi une croissance dans le secteur de la production d'éthanol. C'est pourquoi, selon M. Deline, les usines de l'Ontario devront s'approvisionner encore plus loin en mais.

Comme de nouvelles usines d'éthanol sont construites en Ontario, l'usine de Chatham devra bientôt se faire expédier du mais par chemin de fer. L'usine possède déjà les installations nécessaires à la réception de marchandises par rail et c'est pourquoi, selon lui, une infrastructure ferroviaire est essentielle pour les usines d'éthanol, existantes comme nouvelles.

"C'est essentiel", répète M. Deline. "Le rail est une obligation absolue."


    /AVIS AUX RESPONSABLES DE LA SECTION PHOTOGRAPHIQUE : Une photo
    accompagnant ce communiqué est disponible dans l'Archive photographique
    CNW et archivée à l'adresse http://photos.newswire.ca. Des images
    archivées sont aussi disponibles sur le site Web de l'Archive
    photographique CNW, à l'adresse http://photos.newswire.ca. Ces images
    sont gratuites pour les représentants accrédités des médias/

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 05:00
Des lunettes qui simulent les effets du pot, une campagne ludique dans les médias sociaux, un portail d'information sur le Web, des rencontres dans les écoles... tous les moyens sont bons pour parler du pot! À quelques mois de la légalisation du...

à 03:58
Land Rover et le groupe Bullitt lève le voile sur les fonctionnalités du téléphone « outdoor » Land Rover Explore. Conçu pour ceux qui aiment l'aventure et ont besoin d'un téléphone qui résiste à tout ce qu'il rencontre, le Smartphone sera présenté...

à 03:32
L'agence de voyage en ligne www.expedia.fr partage son expérience et ses récentes analyses dans l'industrie du voyage et notamment de l'aérien. Andreas Nau, Directeur Expedia EMEA (Europe et Moyen-Orient), déclare : « Dans le secteur aérien, les...

21 fév 2018
Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports informe les usagers de la route que le pont de Québec sera fermé de 21 h ce soir à demain 5 h à cause des risques de chutes de glace. De même, le boulevard...

21 fév 2018
Le gouvernement du Canada invite les représentants des médias à participer à une séance d'information sur les progrès des initiatives du Plan de protection des océans sur la côte Ouest. Des spécialistes de Transports Canada, de Pêches et Océans...

21 fév 2018
Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports informe les usagers de la route que le pont de Québec sera fermé de 21 h ce soir à demain 5 h à cause des risques de chutes de glace. Les usagers pourront...




Communiqué envoyé le 11 juillet 2006 à 17:37 et diffusé par :