Le Lézard

VIRUS DU NIL OCCIDENTAL : LES MONTÉRÉGIENS INVITÉS À DEMEURER VIGILANTS CET ÉTÉ



LONGUEUIL, QC, le 11 juillet /CNW/ -- LONGUEUIL, QC, le 11 juillet /CNW Telbec/ - Même si les cas d'infection au virus du Nil (VNO) sont en constante régression depuis les deux dernières années dans la région et ailleurs au Québec, la Direction de santé publique de la Montérégie et ses partenaires continueront cet été la surveillance active de la progression du virus et invitent la population à demeurer vigilants.

Le VNO se transmet principalement par la piqûre d'un maringouin infecté. Dans la grande majorité des cas, l'infection ne cause pas de problèmes, mais des complications surviennent parfois, surtout chez les personnes âgées de    50 ans et plus, ou celles dont le système immunitaire est affaibli par une autre maladie.

En prenant de simples précautions, les gens peuvent éviter les piqûres de maringouins et ainsi poursuivre leurs activités de plein air. On recommande à la population de :

    <<
    -   Utiliser raisonnablement un chasse-moustiques à base de DEET ou
        d'eucalyptus citron, en suivant bien le mode d'emploi sur
        l'étiquette;

    -   Porter des vêtements longs aux couleurs claires lors des activités de
        plein air, en se rappelant que les maringouins sont plus actifs au
        lever et au coucher du soleil;

    -   S'assurer du bon état des moustiquaires des portes et des fenêtres
        des maisons et des tentes.
    >>


L'élimination de l'eau stagnante peut aussi être une bonne façon de diminuer le nombre de maringouins autour de la maison, puisque c'est dans ces milieux qu'ils se reproduisent. Il est conseillé d'enlever ou de renverser les objets pouvant contenir de l'eau (vieux pneus, chaudières, barils) et de surveiller l'accumulation d'eau sur les toiles de piscines. Il est aussi suggéré de couvrir les poubelles, et d'installer une moustiquaire sur les réservoirs d'eau de pluie.

Fin des signalements d'oiseaux pour la surveillance du virus du Nil

occidental

Conformément aux recommandations des experts, il n'y aura pas d'arrosage de larvicides cette année, ni de signalement d'oiseaux morts par la population. Une surveillance active se poursuit afin de détecter rapidement les cas d'infection par le virus du Nil occidental chez les humains. En effet, on continuera à analyser en laboratoire des lots de maringouins provenant des huit stations de surveillance de la Montérégie, en plus de continuer la surveillance chez les populations de chevaux. Si le virus est détecté dans un territoire précis de la Montérégie, il sera alors possible de cibler les interventions préventives en matière de protection personnelle, communautaire et environnementale. Dans un tel cas, la population de la région concernée en sera avisée par les autorités de santé publique.

Cependant, dans le cadre de la surveillance de la grippe aviaire, on demande à la population de signaler la découverte de groupes d'au moins trois oiseaux morts, en communiquant avec Services Québec au 1 800 363-1363. Un préposé pourra fournir toutes les indications nécessaires sur la suite des choses.

Pour obtenir des renseignements sur le virus du Nil occidental, vous pouvez communiquer avec Services Québec, ou consulter les sites Web suivant : www.rrsss16.gouv.qc.ca/santepublique, www.virusdunil.info

-%SU: SAN

-%RE: 68


Communiqué envoyé le 11 juillet 2006 à 12:07 et diffusé par :