Le Lézard

Bilan de l'industrie québécoise du capital de risque pouR T1 2006 - Les sciences de la vie prennent la tête au Québec



MONTREAL, le 10 mai /CNW/ -- MONTREAL, le 10 mai /CNW Telbec/ - Réseau Capital publie aujourd'hui les statistiques des résultats de l'activité de l'industrie du capital de risque au Québec pour le premier trimestre (T1) 2006, tels que compilés par la firme Thomson Macdonald. L'industrie québécoise du capital de risque (C-R) a connu un accroissement de son activité au cours des trois premiers mois de 2006, les dollars investis totalisant 155 millions de dollars, soit 8 % de plus que les 143 millions de dollars investis au même trimestre l'an dernier. Le nombre de compagnies québécoises qui ont reçu du C-R a aussi augmenté de 6 %, passant de 82 entreprises au T1 2005 à 87 au T1 2006.

La croissance de l'activité au Québec a été principalement attribuable à l'attention portée aux secteurs des sciences de la vie où 75 millions de dollars ont été investis dans 16 compagnies, soit quatre fois plus que les 19 millions de dollars investis à la même période en 2005. Les sciences de la vie ont ainsi acquis 49 % de tous les capitaux investis au T1 2006.

Les tendances de l'industrie québécoise du C-R entre janvier et mars sont en continuité avec les gains acquis en 2005. Une fois de plus, elles représentent la plus grande part de l'activité au Canada. Le Québec s'est approprié 40 % du capital total investi au Canada et 53 % de toutes les compagnies financées. Ces parts sont respectivement supérieures aux 38 % et 49 % que le Québec a enregistrées pour toute l'année 2005.

Selon Lucien Bergevin, président de Réseau Capital et premier vice- président et conseiller au président de Desjardins Capital de risque "Nous sommes très heureux de constater que les tendances observées en 2005 se maintiennent en ce début de 2006. La disette enregistrée en 2005 au niveau des sciences de la santé semble être chose du passé, ce qui représente une excellente nouvelle pour ce secteur très porteur de notre industrie".

Les SCRT et autres fonds fiscalisés ont été en tête de l'activité au Québec au cours des trois premiers mois; ils ont investi 59 millions de dollars, soit 38 % du total investi par l'industrie; les fonds privés indépendants ont doublé leurs investissements d'une année à l'autre. D'autre part, les investisseurs étrangers ont injecté 33 millions de dollars dans leurs transactions au Québec, ce qui représente 14 % de plus que les 29 millions de dollars du T1 2005 et plus d'un cinquième du capital investi ce trimestre.

Dollars investis par stade

Fidèles aux tendances de l'industrie québécoise du C-R tout au long de 2004 et 2005, les compagnies en expansion et autres compagnies à un stade ultérieur de croissance sont restées au coeur de l'activité des trois premiers mois de 2006. La somme totale de 83 millions de dollars a été versée à 45 entreprises en expansion du Québec entre janvier et mars; au stade ultérieur de croissance, 11 entreprises ont reçu 17 millions de dollars. Les entreprises au stade ultérieur de croissance ont capturé ensemble près des deux tiers du capital total investi au T1 2006, ce qui équivaut à leur part pour toute l'année 2005; les entreprises en expansion ont attiré, elles, 53 % du capital investi.

A titre de comparaison, au stade de prédémarrage, de démarrage et de début de croissance, 31 compagnies ont reçu 54 millions de dollars, soit 35 % de tous les investissements faits au Québec au premier trimestre. Ce pourcentage est inférieur à ceux enregistrés presque toutes les années depuis 2000, sauf en 2005, lorsque l'activité en début de croissance a représenté une part comparable de 36 %. En particulier, les transactions au niveau de prédémarrage et de démarrage ont représenté seulement 7 % du capital total investi au Québec au T1 2006. Cela contraste nettement avec les années préalables à 2005 lorsque les compagnies en tout début de croissance obtenaient généralement entre 15 % et 25 % des dollars de l'industrie.

Contrairement à l'activité d'investissement, la mobilisation de fonds par l'industrie canadienne du C-R a connu une baisse notable d'activité au T1 2006 par rapport au T1 2005. Les nouveaux capitaux destinés à l'industrie au T1 2006 ont totalisé 453 millions de dollars, soit moins de la moitié du 1,0 milliard de dollars inscrit au T1 2005.

A propos de Réseau Capital

Réseau Capital - l'Association du capital-risque et du placement privé du Québec - regroupe plus de 500 membres, qui représentent les sociétés d'investissement en capital privé et public, ainsi que les cabinets de professionnels oeuvrant dans l'industrie. Sa mission est de favoriser le développement de l'industrie et de ses membres.


Communiqué envoyé le 10 mai 2006 à 07:03 et diffusé par :