Le Lézard

Le gouvernement McGuinty s'engage à aider les enfants et les jeunes autistes



QUEEN'S PARK, ON', le 7 juillet /CNW/ -- QUEEN'S PARK, ON, le 7 juillet /CNW/ - Le gouvernement McGuinty s'engage à fournir des services aux enfants et aux jeunes autistes quel que soit leur âge, ont annoncé aujourd'hui la ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse Mary Anne Chambers et la ministre de l'Éducation Sandra Pupatello.

"Davantage d'enfants ont accès à plus de services que jamais auparavant, et cela continuera quel que soit leur âge, a dit Mme Chambers. Le gouvernement McGuinty accroît et améliore la gamme de services harmonisés pour les enfants et les jeunes autistes de l'Ontario, à partir du moment de leur diagnostic et jusqu'à la fin de leur scolarité, afin d'aider à répondre à leurs besoins en constante évolution."

Depuis qu'il a pris le pouvoir en octobre 2003, le gouvernement McGuinty a plus que doublé ses investissements consacrés aux services aux enfants et aux jeunes autistes et à leurs familles, pour atteindre plus de 112 millions de dollars par an.

La province a accru le nombre de thérapeutes formés, et a amélioré le soutien aux enfants autistes dans les écoles. En juillet 2005, le ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse a ordonné aux fournisseurs de services régionaux aux personnes autistes d'évaluer tous les enfants adressés au programme d'intervention pour les enfants autistes de façon uniforme, et de ne donner de congé à aucun enfant en fonction de son âge. Aujourd'hui, Mme Chambers a confirmé que des services demeurent en place pour les enfants autistes, quel que soit leur âge, afin de les aider à répondre à leurs besoins.

"Il n'y a pas d'âge limite pour les services aux enfants autistes de l'Ontario, a déclaré Mme Chambers. Nous croyons que prendre soin de nos enfants et de nos jeunes les plus vulnérables constitue un investissement important à faire en faveur des familles ontariennes. C'est la raison pour laquelle nous mettons sur pied un système qui offre aux enfants et aux jeunes autistes et à leurs familles, une plus grande intégration des services, ainsi que des pratiques exemplaires et du personnel très bien formé."

Par suite des nouveaux investissements, le nombre d'enfants bénéficiant d'une intervention comportementale intensive (ICI) aura augmenté de 70 pour cent depuis avril 2004, et le nombre de ceux qui attendent une évaluation a diminué de 68 pour cent.

"Le gouvernement continuera de travailler avec nos partenaires, dont les parents, les éducatrices et les éducateurs, afin de chercher de nouvelles façons de renforcer et d'améliorer les services et les mécanismes de soutien offerts aux élèves qui ont des besoins particuliers en matière d'éducation, y compris ceux qui sont autistes," a déclaré Mme Pupatello.

Mme Pupatello a récemment annoncé une nouvelle approche de l'éducation de l'enfance en difficulté, pour favoriser l'amélioration des résultats des élèves qui ont des besoins particuliers en matière d'éducation. Le gouvernement a également annoncé un investissement de 50 millions de dollars pour réduire les délais d'attente pour les évaluations d'élèves et pour améliorer le perfectionnement professionnel du personnel des conseils scolaires.

Le plan du gouvernement McGuinty pour les enfants ayant des besoins particuliers comporte également les mesures suivantes :

    <<
        -  Accroître de 33 millions de dollars l'investissement dans la
           Subvention pour l'éducation de l'enfance en difficulté pour
           2006-2007, ce qui porte son augmentation totale à 309 millions de
           depuis l'arrivée du gouvernement au pouvoir.
        -  Embaucher plus de 110 nouvelles et nouveaux thérapeutes en
           intervention comportementale intensive depuis 2003-2004.
        -  Augmenter le nombre des professionnels qualifiés dans le domaine
           de l'autisme grâce à l'établissement d'un programme ontarien de
           certificat collégial supérieur en autisme et en science du
           comportement.
        -  Investir dans la formation des aides-enseignantes et des
           aides-enseignants et des éducatrices et éducateurs de la petite
           enfance, afin que ces personnes apprennent à offrir un meilleur
           soutien aux enfants autistes.


    Available in English

                           www.children.gov.on.ca
                              www.edu.gov.on.ca
                         www.resultsontario.gov.on.ca



    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

           INSTAURER ET AMÉLIORER LA GAMME DE SERVICES HARMONISÉS
             POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES AUTISTES DE L'ONTARIO
    >>


Le ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse s'engage à fournir une gamme de services harmonisés pour offrir un soutien aux enfants et aux jeunes autistes. L'investissement de la province dans les services aux enfants autistes dépasse désormais 112 millions de dollars par an.

INVESTIR DANS LES SERVICES

Depuis qu'il a pris le pouvoir, le gouvernement McGuinty a :

    <<
        -  plus que doublé les dépenses pour les services aux enfants et aux
           jeunes autistes;
        -  ajouté plus de 110 nouveaux thérapeutes, faisant passer ainsi à
           795 le nombre d'enfants bénéficiant d'une intervention
           comportementale intensive (ICI) en mars 2006;
        -  investi 13,1 millions de dollars de plus cette année pour faire la
           prestation de services d'intervention comportementale intensive
           (ICI) à environ 120 enfants de plus et pour fournir des mécanismes
           de soutien supplémentaires aux enfants et aux jeunes autistes
           ainsi qu'à leurs familles. Il financera aussi un programme pour
           les jeunes autistes à qui l'on donnera une meilleure chance de
           réussir leur transition avec l'adolescence, grâce à des mécanismes
           de soutien accrus en matière de comportement, d'intervention en
           cas de crise, et de formation basée sur les compétences par
           l'intermédiaire d'organismes de services en matière de besoins
           particuliers;
        -  fourni un million de dollars pour aider l'Autism Society Ontario
           (ASO) à offrir des soutiens accrus aux familles dont les enfants
           et les jeunes ont des troubles du spectre autistique (TSA), y
           compris des réseaux de soutien pour les parents, de la formation,
           de la documentation et l'accès à une consultation avec des
           spécialistes des TSA;
        -  fourni 2 millions de dollars au cours de chacune des trois
           prochaines années pour donner de la formation, par l'intermédiaire
           du Geneva Centre for Autism, à un maximum de 1 600 éducatrices et
           éducateurs en garderie, et éducatrices et éducateurs de la petite
           enfance qui travaillent auprès d'enfants ayant des TSA;
        -  investi 10 millions de dollars de plus par an aux centres de
           traitement pour enfants de l'Ontario pour offrir des services à
           près de 4 800 enfants et jeunes de plus qui ont des besoins
           particuliers complexes, dont l'autisme;
        -  fourni au Geneva Centre for Autism, par l'intermédiaire du
           ministère de l'Éducation, 5 millions de dollars échelonnés sur
           deux ans pour offrir de la formation aux aides-enseignantes et
           aides-enseignants qui travaillent auprès d'élèves qui ont des
           troubles du spectre autistique. En 2004-2005, les conseils
           scolaires de toute la province ont repéré près de 7 000 élèves
           ayant de tels troubles;

    FOURNIR UNE GAMME DE SERVICES HARMONISÉS

    La gamme des services du programme d'intervention en matière d'autisme du
ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse comprend ce qui suit :

        -  L'intervention comportementale intensive (ICI), qui est une
           approche structurée pour supprimer les obstacles qui isolent les
           enfants autistes de l'univers qui les entourent. Les intervenants
           de l'ICI travaillent auprès des enfants autistes dans le cadre
           d'interventions individualisées ou en petits groupes. Ces
           personnes ont recours à des méthodes systématiques qui découlent
           des principes de l'analyse comportementale appliquée (ACA), qui
           est une approche consistant d'une part à comprendre et à changer
           le comportement et d'autre part à enseigner des habiletés. L'ACA
           comporte toute une gamme de méthodes d'évaluation des
           comportements et des besoins d'apprentissage des enfants, et de
           méthodes d'intervention recourant à des techniques pour enseigner
           des habiletés et des comportements.

        -  Les services de transition et les mécanismes de soutien sont
           fournis pour faciliter l'intégration des enfants à de nouveaux
           environnements. La planification de la transition commence tôt,
           dans le cadre du plan de programme individuel. Chaque enfant aura
           un plan de transition qui mentionne ses points forts et ses
           besoins. Le plan est intégré avec d'autres fournisseurs de
           services qui interviennent auprès de la famille et avec des
           processus de transition en place dans la collectivité pour
           favoriser des transitions en douceur, dont la planification de
           l'entrée à l'école fournie par le ministère de l'Éducation.

        -  Les mécanismes de soutien à l'enfant et à la famille sont offerts
           pour aider les familles dont les enfants ont fait l'objet
           d'aiguillages à des mécanismes de soutien et des services d'autres
           collectivités, y compris des renseignements sur l'autisme, des
           stratégies de renforcement efficace et la promotion d'interactions
           sociales pour les familles qui attendent une intervention
           comportementale intensive. On peut aussi offrir à ces familles de
           la formation spécialement conçue pour les aider à préparer leur
           enfant à l'intervention comportementale intensive, pour promouvoir
           le perfectionnement des compétences et favoriser l'intégration au
           sein de petits groupes.

        -  Le Programme de soutien scolaire compte 188 conseillères et
           conseillers en troubles du spectre autistique qui aident les
           enseignantes, les enseignants, les éducatrices et les éducateurs à
           mieux comprendre les mécanismes d'apprentissage des enfants et des
           jeunes autistes, et comment les principes de l'ACA peuvent aider à
           améliorer leur apprentissage. La formation et l'information à
           l'intention des enseignantes et enseignants et des autres
           éducatrices et éducateurs sont offertes pour les aider à mieux
           comprendre comment améliorer l'expérience d'apprentissage des
           enfants autistes dans les établissements scolaires. Depuis la mise
           sur pied du programme en 2004, des milliers de contacts avec des
           enseignantes et enseignants, des assistantes et assistants en
           éducation, ainsi que d'autres membres du personnel enseignant
           ordinaire ou de l'enfance en difficulté ont eu lieu dans toute la
           province.

    Les enfants autistes peuvent aussi bénéficier de toute une gamme d'autres
services offerts dans différentes localités de la province, à savoir :

        -  Besoins particuliers - personnes ressources : dans les
           établissements préscolaires ou les garderies des localités,
           programme conçu pour promouvoir la pleine intégration des
           nourrissons et des enfants ayant des besoins particuliers.
        -  Le Programme de développement du nourrisson fait partie d'une
           gamme de services d'intervention précoce harmonisés, pour les
           enfants qui ont des retards de développement ou risquent d'en
           avoir. Le programme offre du soutien à domicile ou en centre pour
           la stimulation sensorielle, le développement moteur, les aptitudes
           à communiquer, l'interaction sociale, le développement affectif et
           les aptitudes à l'autonomie; il aide également les parents à
           reconnaître et comprendre les besoins particuliers de leur enfant
           et à s'y adapter.
        -  Le Programme de services particuliers à domicile (PSPD)
           Le Programme de services particuliers à domicile offre aux enfants
           ayant une déficience intellectuelle ou physique et aux adultes
           ayant une déficience intellectuelle des services pour les aider à
           vivre chez eux avec leur famille. Une aide financière leur est
           offerte pendant une durée limitée pour répondre à leurs besoins.
           Grâce à cette aide, les familles peuvent acheter des services de
           soutien et d'autres services qu'elles ne pourraient pas
           normalement s'offrir elles-mêmes et qui ne sont pas disponibles
           ailleurs dans la collectivité.
        -  Les Services de relève hors domicile concernent les enfants ayant
           des besoins particuliers multiples et nécessitant un niveau très
           élevé de soins. Les familles d'enfants dans ce cas peuvent
           bénéficier d'un maximum de sept jours de relève par an, fournis
           ailleurs qu'à leur domicile.
        -  Le Fonds pour des services de relève accrus s'adresse aux familles
           qui s'occupent d'un enfant dont la santé est fragile ou dépend de
           moyens technologiques, qui vit à la maison et qui a besoin
           d'interventions fréquentes, constantes et qui prennent du temps.
        -  Le Programme de gestion du comportement offre divers services
           comme l'évaluation ou le traitement des troubles du comportement
           pour des enfants ayant des besoins particuliers, par
           l'intermédiaire des hôpitaux communautaires et d'organismes de
           soutien communautaire.
        -  Le programme Aide à l'égard d'enfants qui ont un handicap grave
           (AEHG) aide les parents à faire face à certaines des dépenses
           supplémentaires rattachées aux soins prodigués à un enfant qui a
           un handicap. L'objet de la subvention est d'aider les enfants qui
           ont un handicap à mener une vie aussi normale que possible chez
           eux et dans la collectivité.
        -  Les Services de santé mentale sont offerts aux enfants et aux
           jeunes par un grand nombre d'organismes communautaires situés dans
           toute la province.

    AUTRES INITIATIVES DU GOUVERNEMENT

        -  Engagement des parents, des chercheurs et des fournisseurs de
           services aux personnes autistes dans le cadre d'un groupe
           consultatif provincial qui se penche sur les façons de servir les
           enfants et les jeunes ayant des troubles du spectre autistique
           (TSA) et leurs familles;
        -  En partenariat avec le ministère de l'Éducation, mettre sur pied
           un groupe de référence pour fournir des recommandations sur les
           pratiques efficaces que les conseils scolaires peuvent utiliser
           pour améliorer le milieu d'apprentissage des élèves ayant des
           troubles du spectre autistique;
        -  Augmenter le nombre des professionnels qualifiés dans le domaine
           de l'autisme en créant l'année passée un programme ontarien de
           certificat collégial supérieur en autisme et en science du
           comportement, en partenariat avec le ministère de la Formation et
           des Collèges et Universités;
        -  Faire progresser la recherche et perfectionner les compétences
           spécialisées en troubles du spectre autistique, en partenariat
           avec le ministère de la Formation et des Collèges et Universités
           et le Conseil des études supérieures de l'Ontario, grâce à
           l'établissement de la première chaire fondée en autisme et en
           science du comportement à l'Université Western Ontario, ainsi qu'à
           un programme de bourses universitaires dans le domaine de
           l'autisme;
        -  Programme d'évaluation des résultats obtenus à ce jour par les
           enfants dans le cadre du programme d'intervention en autisme
           (auparavant désigné sous le nom de programme d'intervention
           comportementale intensive et précoce);
        -  De concert avec le ministère de l'Éducation, examiner les
           résultats obtenus au cours de la première année du Programme de
           soutien en milieu scolaire - troubles du spectre autistique, afin
           de déterminer les meilleures pratiques et de tirer parti de
           l'expérience des fournisseurs de services et des conseils
           scolaires.

    Le ministère de l'Éducation a mis en place des réformes qui aideront à
favoriser l'obtention de meilleurs résultats pour les enfants ayant des
besoins particuliers, et notamment ce qui suit, sans toutefois s'y limiter :

        -  Les plans pour l'enfance en difficulté des conseils scolaires
           seront transformés de manière à mettre l'accent sur
           l'établissement d'objectifs et la planification de l'amélioration
           pour ce qui est du rendement des élèves et de l'efficacité des
           programmes.
        -  Le ministère incite les conseils scolaires à simplifier le
           processus des comités d'identification, de placement et de
           révision pour réduire les obstacles ou les retards pour avoir
           accès aux programmes et aux services à l'enfance en difficulté.
        -  Le ministère travaillera avec les conseils scolaires à renforcer
           le lien entre le plan d'enseignement individualisé de l'élève, et
           le curriculum et le bulletin scolaire de l'Ontario.
        -  Un guide décrivant des méthodes d'enseignement efficaces sera
           distribué aux conseils scolaires.
        -  L'Association de psychologie de l'Ontario collabore avec les
           conseils scolaires afin de réduire les délais d'attente actuels
           pour les élèves qui ont besoin d'une évaluation et pour améliorer
           la capacité du personnel enseignant à dispenser des programmes
           efficaces aux élèves.
        -  Les conseils scolaires devront mettre en place des processus
           informels de résolution des différends concernant les programmes
           et les services à l'enfance en difficulté.
        -  Une politique provinciale sur les processus de médiation relatifs
           aux programmes et services d'éducation de l'enfance en difficulté
           sera élaborée en consultation avec les intéressés et comportera un
           mécanisme de reconnaissance des qualifications des médiateurs.
        -  L'octroi de 25 millions de dollars au Conseil ontarien des
           directrices et directeurs de l'éducation appuie les projets des
           conseils scolaires qui améliorent les pratiques d'enseignement,
           accroissent la capacité du système et favorisent l'amélioration
           des résultats des élèves qui ont des besoins particuliers en
           matière d'éducation.


    Available in English

                           www.children.gov.on.ca
                              www.edu.gov.on.ca
    >>



Communiqué envoyé le 7 juillet 2006 à 14:48 et diffusé par :