Le Lézard

Pour les célébrations de 2008 - MISE EN LUMIÈRE DE LA CHUTE MONTMORENCY



QUÉBEC, le 7 juillet /CNW/ -- QUÉBEC, le 7 juillet /CNW Telbec/ - Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, monsieur Claude Béchard, en compagnie du député de Montmorency, monsieur Raymond Bernier, et des représentants de la Société des loteries du Québec, de la Société des établissements de plein air du Québec ainsi que la Commission de la capitale nationale, ont dévoilé un important projet de mise en lumière de la chute Montmorency, évalué à 1,1 M$. Ce projet s'inscrit dans le cadre des fêtes du 400e anniversaire de Québec qui sera célébré en 2008.

Le Parc de la Chute-Montmorency constitue le deuxième attrait touristique de la région de Québec avec ses 775 000 visiteurs annuels. "Ce projet majeur de mise en lumière de l'anse contribue à mettre en valeur un site naturel tout à fait exceptionnel qui, de surcroît, marque l'entrée à l'est de la capitale pour tous les Québécois", a déclaré le ministre Claude Béchard.

Ce projet est le fruit d'une alliance originale impliquant trois sociétés d'État. La Sépaq assurera la mise en valeur du site par l'illumination des falaises et de la chute et en garantira l'entretien et l'opération. La Commission de la capitale nationale préparera le concept de mise en lumière et elle agira à titre de maître d'?uvre pour sa réalisation. Quant à Loto-Québec, elle appuiera financièrement le projet par l'investissement de 1,1 M$. "Ce projet va contribuer au rayonnement de Québec sur la scène touristique et assurer encore plus d'animation, à l'année, dans ce secteur déjà très fréquenté", a rajouté le député Raymond Bernier.

Le concept de mise en lumière présenté aujourd'hui a été réalisé par la Commission de la capitale nationale du Québec, pour le compte de la Sépaq. Ce projet met en valeur l'escarpement de la chute pour constituer un événement lumière homogène, compatible avec l'échelle des lieux. Il met également en valeur des phénomènes géologiques, tel le choc de la plaque lithosphérique appalachienne avec le bouclier canadien. Il marque, en outre, le contraste entre l'immuabilité de la falaise et le mouvement perpétuel de la chute; à cette fin, le traitement lumière s'avère plus statique sur la falaise et plus dynamique sur la chute et ses embruns. Enfin, l'installation d'une régie en contrebas permettra d'animer la chute et son pain de glace hivernal au moyen d'un faisceau de rayons multicolores.

-%SU: SPT

-%RE: 37


Communiqué envoyé le 7 juillet 2006 à 11:48 et diffusé par :