Le Lézard
Classé dans : Les affaires

Les rendements peu reluisants de juin viennent clôturer ce deuxième trimestre blafard, selon les données de Morningstar Canada



TORONTO, le 6 juillet /CNW/ -- TORONTO, le 6 juillet /CNW/ - Seuls trois des 31 Indices de fonds Morningstar Canada, selon les données provisoires publiées aujourd'hui par Morningstar, ont réussi à garder la tête hors de l'eau au deuxième trimestre de l'année. L'Indice Immobilier Morningstar Canada dégageait le rendement le plus élevé au cours des trois mois qui ont pris le 30 juin avec un gain de 3,5 %. Les indices de fonds du marché monétaire américain et du marché monétaire canadien ont obtenu des rendements de 0,7 % et 0,6 % respectivement.

Tout au bas du classement trimestriel, on retrouve l'Indice Science et technologie, démuni de 12 % après avoir passé les trois derniers mois en territoire négatif. En effet, cet indice a enregistré des pertes de 3,1 % en avril, 8,6 % en mai et 0,6 % en juin. L'Indice Actions japonaises n'était pas loin devant avec une fuite de 10,8 %.

Les fonds qui ciblent des secteurs particuliers ou des actions autres que canadiennes ont d'autant plus souffert ces trois derniers mois. L'Indice Actions des marchés émergents s'effondrait de 9,7 % et l'Indice Actions asiatiques/Région du Pacifique de 8,3 %. Quant aux indices Soins de la santé et Services financiers, ils subissaient des pertes de 8,1 % et 7,4 % respectivement.

Les catégories d'actions canadiennes, quoique bien ancrées dans le rouge, n'ont généralement pas été aussi durement touchées que leurs homologues étrangères. L'Indice Dividendes canadiens perdait 3,9 % alors que les indices Actions canadiennes à petite capitalisation, Actions purement canadiennes et Actions canadiennes affichaient des reculs de 4,3 %, 4,4 % et 4,6 % respectivement. Entre-temps, les indices Métaux précieux et Ressources naturelles, à forte teneur canadienne, ont pour leur part perdu 3,1 % et 1,2 %. Les fonds de la catégorie Fiducies de revenu canadiennes, choyés par les investisseurs, subissaient collectivement une légère perte de 1,1 % pendant le trimestre.

Après un mois de mai peu reluisant et marqué par des pertes généralisées au sein de toutes les catégories d'actions et de la plupart de celles des titres à revenu fixe, le mois de juin n'a pas vraiment eu l'effet d'un baume pour les investisseurs, quoique les saignées n'aient pas été aussi importantes. Alors que treize indices ont affiché des gains pour le mois, leurs gains se chiffraient pour la plupart sous 1 %.

L'indice de la toute petite catégorie Immobilier, constituée de sept fonds et d'un actif à peine supérieur à 1 milliard $, remportait encore les honneurs en juin avec un surplus de 2,8 %. L'Indice Actions européennes terminait deuxième avec un gain de 1,1 % et trois indices s'élevaient de 1 %, soit Soins de la santé, Actions internationales et Actions asiatiques excluant le Japon. L'Indice Actions américaines s'en tirait également bien avec un profit de 0,8 %.

"Le dollar américain et l'euro déclaraient tous deux des gains modestes par rapport au huard en juin, ce qui explique en partie le succès des catégories d'actions étrangères ce mois-ci", explique Brian O'Neill, analyste auprès de Morningstar Canada. "Par exemple, l'Indice S&P 500 terminait le mois de façon plutôt neutre avec un surplus de 0,1 % en dollars américains, mais ce chiffre avait bien meilleure mine en dollars canadiens. L'effet des devises a également donné un coup de pouce aux fonds des soins de la santé puisque bon nombre d'entre eux sont investis dans les sociétés américaines et européennes."

En ce qui concerne les 18 fonds sous le seuil de rentabilité, leur déclin s'est manifesté de façon généralement tempérée puisque 13 d'entre eux n'abandonnaient que 1 % ou moins en juin. L'Indice Actions canadiennes à petite capitalisation déclarait une perte de 4,2 %, la pire du groupe. Il était suivi de l'Indice Ressources naturelles avec un recul de 1,9 %.

"Les prix de l'énergie et des métaux sont demeurés empreints de volatilité en juin, ajoute M. O'Neill. Bien que le prix du pétrole ait quelque peu grimpé pour terminer le mois à environ 74 $US le baril, il avait en fait chuté à moins de 70 $US le baril vers le milieu du mois. En général, les prix des métaux de base ont pour leur part baissé. Les fonds d'actions canadiennes à petite capitalisation sont généralement lourdement investis dans les ressources, ils ont donc été touchés par cette volatilité."

"Imprévisible, le prix de l'or a terminé le mois en retrait de 7 % à 614 $US, après avoir dégringolé à moins de 570 $US au milieu du mois, précise M. O'Neill. À première vue, cette chute peut laisser perplexe puisque que le prix de l'or prend généralement de l'embonpoint en présence de craintes inflationnistes et de faiblesses dans les marchés mondiaux. Toutefois, considérant la spéculation intense qui a fait monter les rendements de l'or au cours des mois précédents, ce repli n'est pas complètement surprenant." L'Indice Métaux précieux a terminé le mois avec une perte de 0,6 %.

Les autres catégories d'actions canadiennes se sont également retrouvées au bas du classement en juin avec des pertes d'environ 1 %, attribuables en grande partie à une faiblesse modérée dans les secteurs des services financiers et de ressources naturelles. Puisque ces secteurs représentent environ les trois quarts de l'Indice composé S&P/TSX, les fonds d'actions canadiennes ont emboîté le pas.

Les Indices de fonds Morningstar pistent les rendements pondérés selon la valeur monétaire des actifs dans les fonds mutuels pour chacune des 31 catégories de fonds. Les Indices de fonds Morningstar sont ajustés pour éliminer l'effet de distorsion occasionné par la disparition de certains fonds, c'est-à-dire, l'effet des données historiques émanant des fonds qui n'existent plus en raison de fusions, de changements de mandats ou de fermetures.

Pour de plus amples renseignements sur les rendements des fonds en juin, veuillez vous rendre à www.morningstar.ca.

Au sujet de Morningstar, Inc. et des Indices de fonds Morningstar Canada:

Morningstar Canada, basée à Toronto, est une filiale de Morningstar, Inc., de Chicago, chef de file mondial de la recherche sur les placements. Morningstar Canada produit les logiciels d'analyse des fonds PALTrak et BellCharts ainsi que la source d'informations en ligne la plus complète sur les fonds mutuels canadiens par l'entremise de Morningstar.ca et MorningstarAdvisor.ca. Les Indices de fonds Morningstar pistent les rendements pondérés selon la valeur monétaire des actifs dans les fonds mutuels pour chacune des 31 catégories de fonds établies par le Comité canadien de normalisation des fonds d'investissement. Les Indices de fonds Morningstar sont ajustés pour éliminer l'effet de distorsion occasionné par la disparition de certains fonds, c'est-à-dire, l'effet des données historiques émanant des fonds qui n'existent plus en raison de fusions, de changements de mandats ou de fermetures.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:03


à 10:50
Des dirigeants de six secteurs novateurs orienteront les efforts du fédéral pour créer de nouvelles possibilités commerciales et des emplois pour les Canadiens OTTAWA, le 16 août 2017 /CNW/ - Les entreprises à forte croissance et la classe moyenne...

à 10:45
BOISBRIAND, QC, le 16 août 2017 /CNW Telbec/ - En bref : - Le président et cofondateur de l'entreprise québécoise KinovaMDCharles Deguire présidera l'une des six tables sectorielles de stratégies économiques en innovation mises de l'avant par le...

à 10:30
Le gouvernement du Canada accorde une aide financière de 150 000 $ au TCTIC pour le développement de l'économie numérique en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine CHANDLER, QC, le 16 août 2017 /CNW/ - Développement économique Canada pour les...

à 10:30
MONTRÉAL, le 16 août 2017 /CNW Telbec/ - Fondaction est heureux d'annoncer un investissement de 900 000 $ dans SAIS Interconnexion afin de permettre au fondateur d'augmenter sa participation dans l'entreprise et ainsi maintenir la propriété de...

à 10:30
MONTRÉAL, le 16 août 2017 /CNW Telbec/ - Moins d'un an avant de s'enlever la vie, Claude Jutra, atteint déjà assez gravement par la maladie d'Alzheimer, terminait de peine et de misère son dernier long métrage, La dame en couleurs, avec une...




Communiqué envoyé le 6 juillet 2006 à 07:00 et diffusé par :