Le Lézard
Classé dans : Santé

Un seul plongeon... et la vie bascule



MONTRÉAL, le 5 juillet /CNW/ -- MONTRÉAL, le 5 juillet /CNW Telbec/ - Enfin les vacances et le temps chaud! Idéal pour la baignade mais un seul plongeon en eau peu profonde peut faire basculer toute une vie! Le Centre d'expertise des personnes blessées médullaires de l'Ouest du Québec se joint à la Société de sauvetage et à l'Association des paraplégiques du Québec afin de sensibiliser la population aux risques associés aux plongeons.

Au cours des dernières années, le Centre d'expertise des personnes blessées médullaires de l'Ouest du Québec a traité en moyenne annuellement 6 personnes ayant subi une fracture à la colonne vertébrale à la suite d'un plongeon en eau peu profonde. L'été 2005 a été particulièrement éprouvant car 12 personnes ont dû être hospitalisées.

Docteure Géraldine Jacquemin, physiatre à l'Hôpital du Sacré-C?ur de Montréal et à l'Institut de réadaptation de Montréal explique que les lésions de la moelle épinière (blessures médullaires) résultant d'un tel accident entraînent parfois la mort des victimes par noyade ou causent des dommages souvent irréversibles qui provoquent une paralysie des quatre membres (tétraplégie).

Les jeunes hommes plus à risque

Les personnes blessées médullaires sont généralement des hommes âgés en moyenne de moins de 30 ans. Et dans 50 % de ces accidents, les victimes ont consommé de l'alcool. Les blessures surviennent suite à des plongeons dans différents lieux notamment les piscines hors-terre (33%), les lacs et les rivières (33%) et dans d'autres lieux (33%) comme la mer et les piscines creusées privées.

Plaisir et sécurité

Le Centre d'expertise pour les personnes blessées médullaires de l'Ouest du Québec, la Société de sauvetage et l'Association des paraplégiques du Québec invitent la population à profiter pleinement des joies de la baignade en ayant toujours en tête d'éviter de plonger lorsqu'on ne connaît pas les lieux ou la profondeur de l'eau, lorsque le lieu n'est pas éclairé le soir ou lorsque l'on a consommé de l'alcool.

Même si l'endroit est connu, il est essentiel d'en évaluer régulièrement la profondeur. Lors de votre premier contact avec le plan d'eau, entrez-y les pieds devant. Afin de sécuriser un plongeon, le plan d'eau doit avoir un minimum de 3 mètres de profondeur. Les rivières et les lacs sont des milieux en perpétuel changement. Le niveau d'eau ainsi que le fond subissent régulièrement des modifications rendant ainsi les lacs et les rivières dangereux, rappelle M. Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage.

Lorsque la vie bascule...

Les personnes blessées médullaires à la suite d'un plongeon en eau peu profonde ont une espérance de vie de 30 années environ après l'accident. Cependant, les personnes blessées médullaires doivent avoir un suivi médical régulier et des soins médicaux à vie. Elles vivent un ensemble de troubles fonctionnels et la plupart utilisent un fauteuil roulant. Elles rencontrent également différents obstacles dans la vie quotidienne et pour remplir leur rôle dans la société, témoigne Simon Lortie, lui-même tétraplégique à la suite d'un mauvais plongeon qui a fait basculer sa vie en 1999. Il est depuis deux ans, conseiller en intégration à l'Association des paraplégiques du Québec.

La blessure médullaire engendre des coûts directs importants qui varient entre 1.25 million $ et 25 millions $ pour toute la vie de la personne, selon la sévérité de la blessure. À ces montants, il faut ajouter, les coûts indirects de la lésion médullaire, résultat des pertes reliées à l'emploi, à la productivité et aux soins continus.

Le Centre d'expertise pour les personnes blessées médullaires de l'Ouest

du Québec

Créé en 1997, le Centre d'expertise pour personnes blessées médullaires de l'Ouest du Québec est constitué de l'Hôpital du Sacré-C?ur de Montréal, de l'Institut de réadaptation de Montréal et du Centre de réadaptation Lucie-Bruneau. C'est le seul centre de tout le nord-ouest du Québec désigné par le Ministère de la Santé et des Service sociaux pour offrir toute la gamme des soins et services ultraspécialisés que requiert une victime d'un traumatisme à la moelle épinière.

La Société de sauvetage

La Société de sauvetage est un organisme humanitaire dont la raison d'être est la préservation de la vie humaine par la prévention des traumatismes associés à l'eau. Administrateur du Fonds Simon-Pierre, la Société de sauvetage invite le grand public à faire un don à ce fonds qui est exclusivement dédié à venir en aide aux victimes de traumatismes associés à l'eau.

L'Association des paraplégiques du Québec

L'Association des paraplégiques du Québec, grâce à ses services d'aide à l'emploi et à ses conseillers en intégration, favorise l'intégration sociale des personnes blessées médullaires et contribue ainsi à diminuer les coûts indirects reliés à la blessure médullaire.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

17 aoû 2017
SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, QC, le 17 août 2017 /CNW Telbec/ - Grâce au nouveau Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR), une somme de 30 millions de dollars sera disponible cette année pour soutenir des projets régionaux. Cette enveloppe sera...

17 aoû 2017
MONTRÉAL, le 17 août 2017  Lors de son allocution ce matin dans le cadre de la 5e édition du congrès Preventing Overdiagnosis, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, M. Gaétan Barrette, a reconnu l'importance de s'attaquer au...

17 aoû 2017
WEEDON, QC, le 17 août 2017 /CNW Telbec/ - Le président directeur général de MYM Nutraceuticals Inc. de Vancouver, Rob Gietl et le maire de la Ville de Weedon, Richard Tanguay, accompagnés de nombreux intervenants et partenaires ont rencontré la...

17 aoû 2017
QUÉBEC, le 17 août 2017 /CNW Telbec/ - Assistant à la 5e Conférence internationale sur la prévention du surdiagnostic, Diane Lamarre, porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, d'accessibilité aux soins et de soutien à domicile,...

17 aoû 2017
RICHMOND, QC, le 17 août 2017 /CNW Telbec/ - La députée de Richmond, madame Karine Vallières, a confirmé aujourd'hui, au nom du ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, que le Gouvernement du Québec a conclu une entente...

17 aoû 2017
MAVIRET est le premier et le seul traitement pangénotypique d'une durée de huit semaines chez les patients atteints d'hépatite C qui sont exempts de cirrhose et qui reçoivent un traitement pour la première fois*1. L'approbation repose sur un taux de...




Communiqué envoyé le 5 juillet 2006 à 12:30 et diffusé par :