Le Lézard

/R E P R I S E/ - Réseau des CPE - La CSQ et l'AQCPE mettent sur pied un comité national de relations de travail patronal-syndical



MONTRÉAL, le 4 juillet /CNW/ -- MONTRÉAL, le 4 juillet /CNW Telbec/ - La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et l'Association québécoise des Centres de la petite enfance (AQCPE) viennent de réaliser une première dans ce secteur d'activités en mettant sur pied un comité national de relations de travail patronal-syndical.

La CSQ et l'AQCPE annoncent, en effet, qu'elles en sont venues à une entente concernant la mise sur pied d'un comité de relations du travail patronal-syndical, qui aura pour objectif de générer un dialogue sur les difficultés que vivent les CPE, ainsi que sur les problèmes auxquels sont confrontées les travailleuses affiliées à la CSQ ?uvrant dans ce secteur sur l'ensemble du territoire québécois.

Un dialogue important devenu nécessaire

La première vice-présidente de la CSQ, Mme Louise Chabot, soutient que l'établissement d'un tel dialogue entre les parties patronale et syndicale est d'autant plus important que le réseau des Centres de la petite enfance traverse une période de changements majeurs.

"Le réseau des Centres de la petite enfance opère dans un contexte financier plus difficile depuis quelques années et doit subir en même temps une réforme significative de ses structures. Ces différents facteurs ont rendu plus complexe la gestion des ressources humaines et des relations de travail dans notre secteur, ce qui pose des défis de taille pour les employeurs comme pour les employées", soutient Mme Chabot.

Une meilleure représentation des revendications des employées

La 1re vice-présidente de la CSQ croit donc que la formation de ce comité patronal-syndical favorisera une meilleure représentation et défense des revendications des employées des CPE. "Les employées des CPE sont confrontées quotidiennement à diverses situations qui affectent la réalité de leur travail. L'existence d'un lien soutenu entre les parties patronale et syndicale contribuera certainement à la recherche commune de solutions avant que ne dégénèrent certaines situations. Cette approche devrait donc bénéficier directement à nos membres dans leur réalité de tous les jours", confie Mme Chabot.

La porte-parole syndicale précise que parmi les sujets qui seront abordés lors des rencontres de ce comité, il y aura les questions entourant l'interprétation et l'application des conventions collectives ainsi que le traitement des litiges qui en découlent, de même que l'organisation du travail. "Les employées des CPE syndiquées que nous représentons seront d'ailleurs informées régulièrement des différents dossiers qui seront traités à ce comité", précise en terminant Mme Louise Chabot.

Profil de la FIPEQ-CSQ

La Centrale des syndicats du Québec représente environ 180 000 membres, dont plus de 1000 intervenantes en milieu familial et près de 1400 travailleuses (éducatrices, cuisinières, secrétaires-comptables) réparties dans 53 CPE. Celles-ci sont regroupées au sein de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ).


Communiqué envoyé le 5 juillet 2006 à 11:37 et diffusé par :