Le Lézard
Classé dans : Les affaires

Le marché domiciliaire canadien poursuit sur sa lancée dynamique audeuxième trimestre



TORONTO, le 5 juillet /CNW/ -- - Le prix moyen des propriétés devrait augmenter de 9,2 % cette

année -

TORONTO, le 5 juillet /CNW/ - Durant le deuxième trimestre, le marché domiciliaire canadien a continué d'enregistrer des progrès d'un océan à l'autre. Le rythme de cette croissance a toutefois varié grandement selon la région. Le niveau d'activité ainsi que l'augmentation des prix enregistrés dans les provinces de l'Ouest ont surpassé, et de loin, les données enregistrées dans le reste du pays. Comparativement à la période correspondante de l'année antérieure, l'Ontario, le Québec et le Canada atlantique ont maintenu les mêmes volumes de ventes élevés, tout en enregistrant une hausse modérée de leurs prix. Toutefois, le caractère extraordinaire de la demande et le resserrement du parc immobilier ont stimulé une augmentation des prix supérieure à 10 % dans l'Ouest canadien, d'après un rapport de sondage publié aujourd'hui par les Services immobiliers Royal LePage.

Parmi les types de propriétés ayant fait l'objet de ce sondage, le prix moyen des bungalows individuels a fait l'objet de la plus forte appréciation, puisqu'il est passé à 292 237 $ (+15,6 %) en glissement annuel, suivi par les habitations en copropriété standard, dont le prix moyen s'est élevé à       208 403 $ (+14,2 %), et par les maisons standard de deux étages, dont le prix moyen est passé à 351 367 $ (+13,3 %).

Faisant écho à la croissance et à l'activité du marché canadien, le prix moyen national des propriétés résidentielles devrait progresser de 9,2 % en cumul annuel, pour s'établir à 272 200 $ d'ici la fin de 2006. Toutefois, les transactions immobilières devraient enregistrer une légère hausse, pour passer à 485 000 unités vendues, ce qui représente une augmentation de 0,4 % par rapport aux 483 250 unités vendues l'an dernier.

Le dynamisme constant de l'économie canadienne, outre le niveau de confiance élevé des consommateurs et la hausse, quoique modérée, des taux d'intérêt, ont continué à maintenir la vigueur de la demande résidentielle dans l'ensemble du pays. Le nombre de maisons à vendre a répondu aux besoins dans la plupart des régions, exception faite des provinces de l'Ouest, et en particulier l'Alberta, où le marché était favorable aux vendeurs.

"L'intérêt et l'activité enregistrés sur le marché immobilier résidentiel sont demeurés inchangés durant le deuxième trimestre, en raison des records ou des quasi-records de ventes atteints d'un océan à l'autre. Le processus d'achat ou de vente d'une maison s'est simplifié dans la plupart des régions du Canada : en effet, l'offre a réussi à égaler la demande et les prix ont augmenté modestement", a souligné Phil Soper, président et chef de la direction, Services immobiliers Royal LePage. "Dans l'Ouest du pays, en particulier en Alberta, on observe une situation tout à fait différente : le niveau extraordinairement élevé de la demande dépasse, et de loin, la disponibilité du parc immobilier. Par conséquent, certaines régions du pays ont enregistré, en glissement annuel, la plus grande augmentation de leurs prix depuis plusieurs décennies. Cette tendance devrait probablement se maintenir pour le reste de l'année."

Si les prix ont augmenté dans l'ensemble des grandes villes, les provinces ont constaté des écarts substantiels au niveau régional. L'insuffisance de l'offre a caractérisé les marchés de Calgary, d'Edmonton et de Vancouver, tandis que les provinces du Centre et de l'Est ont enregistré une croissance plus modeste, malgré la vigueur de la demande. Le marché printanier, qui se distingue habituellement par son niveau élevé d'activité, entre en ébullition. Il devrait donc engendrer un léger accroissement du parc immobilier dans l'ensemble des marchés, et ainsi satisfaire à la demande.

En raison de la prospérité économique de l'Alberta, Calgary et Edmonton enregistrent, à l'échelle nationale, la plus forte appréciation des prix relativement à tous les types de propriétés ayant fait l'objet du sondage. La confiance des acheteurs dans l'économie a stimulé la demande en Alberta. Grâce à l'accroissement significatif de leur revenu et de la valeur nette de leurs logements, les acheteurs albertains sont en mesure de consacrer plus d'argent que jamais à l'achat d'une propriété.

A Ottawa et à Toronto, la croissance des marchés domiciliaires est demeurée stable. L'élargissement du parc immobilier a contribué à modérer l'appréciation des prix. Dans le Canada atlantique, l'accroissement du parc immobilier a ralenti l'appréciation des prix, en comparaison de 2005.

Dans certains marchés, en particulier l'Ouest du Canada, le prix élevé des maisons et la restriction de l'offre ont éliminé certains acheteurs du marché, les incitant à explorer des régions moins habitées ou à réviser leur choix de propriété. La hausse des taux hypothécaires aurait très peu influencé l'accession de nouveaux acheteurs sur le marché.

"A l'heure actuelle, les Canadiens se montrent plus optimistes face à leur avenir financier que leurs homologues américains, et pour cause. Les prévisions économiques demeurent favorables pour cette année, de même que pour l'an prochain. Il est peu probable que nous assistions à certaines des corrections du marché domiciliaire qui ont commencé à se produire dans quelques régions isolées, au sud de nos frontières. A moyen terme, les prévisions relatives au marché domiciliaire canadien demeurent très favorables", a conclu M. Soper.

    <<
    Sondage sur le prix des  maisons au Canada - Deuxième trimestre de 2006
                           Prix moyen des maisons

    -------------------------------------------------------------------------
                                                       Maisons standard
                       Bungalows individuels            à deux étages
    -------------------------------------------------------------------------
                  Prix moyen Prix moyen         Prix moyen Prix moyen
                   deuxième   deuxième   Vari    deuxième   deuxième   Vari-
                   trimestre  trimestre  ation   trimestre  trimestre  ation
    Marché           2006       2005       %       2006       2005       %
    -------------------------------------------------------------------------
    Halifax        182 000 $  162 667 $  11,9 %  198 333 $  179 667 $  10,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Charlottetown  145 000 $  138 000 $   5,1 %  175 000 $  167 000 $   4,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Moncton        133 000 $  116 000 $  14,7 %  126 007 $  111 000 $  13,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Saint John     143 500 $  135 200 $   6,1 %  195 900 $  179 500 $   9,1 %
    -------------------------------------------------------------------------
    St. John's     143 667 $  141 000 $   1,9 %  206 000 $  200 333 $   2,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Montréal       211 160 $  202 857 $   4,1 %  319 134 $  316 185 $   0,9 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Ottawa         280 203 $  272 381 $   2,9 %  275 247 $  264 579 $   4,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Toronto        373 504 $  356 500 $   5,5 %  474 766 $  454 932 $   4,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Winnipeg       188 567 $  158 912 $  18,7 %  201 625 $  152 056 $  15,3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Saskatchewan   167 917 $  155 117 $   8,3 %  181 975 $  164 333 $  10,7 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Calgary        371 200 $  246 778 $  50,4 %  397 867 $  257 433 $  54,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Edmonton       253 857 $  190 571 $  33,2 %  281 286 $  203 000 $  38,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Vancouver      708 000 $  578 750 $  22,3 %  792 375 $  663 750 $  19,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Victoria       368 000 $  330 000 $  11,5 %  402 000 $  361 000 $  11,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    National       292 237 $  252 695 $  15,6 %  351 367 $  310 210 $  13,3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    --------------------------------------------
                      Copropriétés standard
    --------------------------------------------
                  Prix moyen Prix moyen
                   deuxième   deuxième   Vari-
                   trimestre  trimestre  ation
    Marché           2006       2005       %
    --------------------------------------------
    Halifax        138 500 $  108 000 $  28,2 %
    --------------------------------------------
    Charlottetown   98 000 $   97 000 $   1,0 %
    --------------------------------------------
    Moncton           N/D        N/D       N/D
    --------------------------------------------
    Saint John        N/D        N/D       N/D
    --------------------------------------------
    St. John's     149 333 $  143 667 $   3,9 %
    --------------------------------------------
    Montréal       191 308 $  187 828 $   1,9 %
    --------------------------------------------
    Ottawa         176 569 $  169 143 $   4,4 %
    --------------------------------------------
    Toronto        256 178 $  237 408 $   6,7 %
    --------------------------------------------
    Winnipeg       107 065 $   98 694 $   8,5 %
    --------------------------------------------
    Saskatchewan   103 000 $   99 900 $   3,1 %
    --------------------------------------------
    Calgary        235 567 $  152 189 $  54,8 %
    --------------------------------------------
    Edmonton       175 833 $  130 667 $  34,6 %
    --------------------------------------------
    Vancouver      369 000 $  310 500 $  18,8 %
    --------------------------------------------
    Victoria       229 000 $  200 000 $  14,5 %
    --------------------------------------------
    National       208 403 $  182 569 $  14,2 %
    --------------------------------------------
    --------------------------------------------

    Le prix moyen des maisons est calculé en fonction de la moyenne
    dégagée dans tous les sous-marchés étudiés au sein de la région,
    à l'exception des plus petits marchés de Charlottetown, de Moncton,
    de Saint John et de Victoria.


                             SOMMAIRES REGIONAUX

    >>


Le marché domiciliaire de Halifax a poursuivi sa progression vers l'équilibre, grâce à un accroissement du parc immobilier en comparaison de 2005. Le prix moyen des maisons a subi une augmentation modérée, puisque les acheteurs ont fait preuve d'une plus grande sélectivité, et qu'ils ont visité davantage de propriétés qu'au cours des dernières années.

Durant le deuxième trimestre, le marché s'est révélé florissant à Moncton. Toutefois, l'élargissement du parc immobilier a contribué à modérer le taux d'appréciation des prix et à diminuer la fréquence des offres multiples, comparativement à la période équivalente de 2005.

A Saint John, le dynamisme de l'économie locale, outre les plans d'aménagement exécutés en périphérie, ont contribué à soutenir la confiance des consommateurs durant le deuxième trimestre, mais ont occasionné une hausse du prix des maisons en glissement annuel.

A Charlottetown, le niveau d'activité s'est maintenu lors du deuxième trimestre. Un léger regain d'activité s'est manifesté, en raison du début de la saison touristique estivale. La région demeure populaire auprès des acheteurs provenant de l'extérieur de la province et du pays. En raison de la vigueur du dollar canadien, cependant, le nombre d'acheteurs américains visitant cette région a légèrement diminué.

A St. John's, le niveau d'activité est demeuré stable au cours du deuxième trimestre, révélant toutefois un léger ralentissement par rapport à 2005. L'économie de la province a fléchi légèrement, en raison de certains facteurs comme la baisse des prix du crabe et le retard d'exécution du projet pétrolier Hebron Ben Nevis.

Le marché domiciliaire de Montréal a tiré parti d'un accroissement du parc immobilier lors du deuxième trimestre, grâce à une augmentation modérée des prix moyens en glissement annuel. A Montréal, les acheteurs se sont montrés plus actifs au début du trimestre, en particulier les premiers acheteurs, impatients de conclure une transaction immobilière avant l'expiration de leur bail, à la fin de juin.

Le marché domiciliaire d'Ottawa a maintenu des conditions équilibrées, puisque le niveau élevé de confiance des consommateurs a motivé de nouveaux acheteurs à faire leur entrée sur le marché durant le deuxième trimestre, facteur ayant engendré une augmentation modérée du prix des maisons. Ottawa est appelée à demeurer l'un des marchés domiciliaires les plus stables du pays pour le reste de 2006.

Le marché domiciliaire de Toronto continue de surpasser les prévisions, affichant une hausse dynamique du prix moyen des maisons et du nombre d'unités vendues, en cumul annuel.

L'incertitude affectant les marchés des valeurs mobilières et des produits de base a contribué à stimuler la demande relative aux propriétés établies à Toronto. En effet, les investisseurs se tournent vers l'immobilier, qui constitue un investissement plus stable.

Winnipeg a réalisé des gains élevés en glissement annuel. La plupart des quartiers de la ville ont enregistré une solide croissance à deux chiffres durant le deuxième trimestre. Les nombreuses possibilités d'emplois créées par les nouveaux projets d'hydroconstruction et d'aménagement d'un effluent de crue, outre le dynamisme de la main-d'oeuvre et le resserrement du parc immobilier, ont intensifié la concurrence du marché et exercé des pressions haussières sur le prix des propriétés.

Le marché de Regina a continué de favoriser les vendeurs, toujours en raison du rétrécissement du parc immobilier dans certains quartiers et pour certaines catégories de propriétés. En raison du début de la saison estivale, qui s'avère moins occupée, le niveau d'activité va en diminuant. Saskatoon a enregistré un niveau d'activité intense au deuxième trimestre. Le nombre limité de propriétés enregistré dans toutes les catégories a engendré une hausse du prix moyen des maisons, comparativement à la période correspondante de 2005. Le faible niveau de chômage, les possibilités d'emploi et les logements à loyer modique ont favorisé l'immigration en Saskatchewan.

Le marché domiciliaire de Calgary a enregistré un niveau de ventes chauffé à blanc. En effet, le resserrement du parc immobilier a stimulé une augmentation record des prix. La prospérité de l'économie provinciale et un taux de chômage à son plus bas, d'après les antécédents historiques, demeurent les principaux facteurs d'un niveau d'activité inégalé à Calgary.

Grâce à sa vigueur économique et à son faible niveau de chômage, Vancouver a enregistré une appréciation du prix de ses maisons ayant atteint les deux chiffres, lors du deuxième trimestre. En raison de son rayonnement international, le marché de Vancouver attire les investissements étrangers. Des investisseurs provenant la Grande-Bretagne, de la Chine continentale et de l'Iran, entre autres, jugent le prix des maisons de Vancouver comme étant raisonnable. Lors du deuxième trimestre, le marché domiciliaire de Victoria a continué d'enregistrer une croissance stable mais modérée pour l'ensemble des catégories de propriétés, comparativement au tourbillon d'activités constaté l'an dernier. L'accroissement du parc immobilier a élargi le choix offert aux acheteurs et contribué à équilibrer davantage le marché.

Le sondage Royal LePage sur le prix des maisons au Canada est l'étude la plus importante et la plus complète en son genre au pays. Il contient des renseignements sur sept types d'habitations dans plus de 250 quartiers d'un océan à l'autre. Le présent communiqué ne transmet qu'une version abrégée de ce sondage soulignant la tendance des prix relatifs aux trois types d'habitation les plus courants dans 80 collectivités canadiennes. Il est possible de consulter une base de données complète des sondages actuels et antérieurs sur le site Web de Royal LePage, à l'adresse www.royallepage.ca. Les chiffres actuels seront mis à jour après la fin du deuxième trimestre. Une version imprimable du sondage du deuxième trimestre de 2006 sera diffusée en ligne le 15 août 2006.

La valeur des maisons du sondage Royal LePage reflète l'appréciation de Royal LePage quant à la juste valeur marchande de chaque emplacement, à partir des données locales et de la connaissance du marché des experts en immobilier résidentiel de Royal LePage. Des données historiques remontant au début des années 1970 sont disponibles pour certaines régions.

Royal LePage en bref

Royal LePage, principal fournisseur de services en franchise aux courtiers en immeubles résidentiels du Canada, compte plus de 12 000 agents et représentants répartis dans 600 bureaux au Canada et exerçant leurs activités sous les noms de marque Royal LePage, Johnston and Daniel et Realty World. Royal LePage administre le Fonds Royal LePage Franchise Services, fonds de titres à revenu fixe inscrit à la cote officielle de la Bourse de Toronto, sous le symbole est "RSF.UN". Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.royallepage.ca.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:00
OTTAWA, le 20 août 2017 /CNW/ - L'honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, l'honorable Ahmed Hussen, ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, et Brenda Shanahan, député de...

à 10:00
MONTRÉAL, le 20 août 2017 /CNW Telbec/ - Les membres de l'inter-campagne sur la hausse du salaire minimum à 15 $/heure seront présent à l'entrée principale de la mairie de Montréal pour appuyer la motion qui sera débattue au conseil municipal. La...

à 07:00
OTTAWA, le 20 août 2017 /CNW/ - Itinéraire du premier ministre Justin Trudeau pour le dimanche 20 août 2017    Montréal (Québec) 8 h 40 Le premier ministre participera à une cérémonie d'accueil à l'intention de Leo Varadkar, taoiseach...

19 aoû 2017
MONTRÉAL, le 19 août 2017 /CNW Telbec/ - L'arrondissement de Montréal-Nord a franchi aujourd'hui un nouveau pas dans ses efforts de verdissement et d'animation du territoire en inaugurant sa toute première ruelle verte. C'est en présence du comité de...

19 aoû 2017
OTTAWA, le 19 août 2017 /CNW/ - Itinéraire du premier ministre Justin Trudeau pour le dimanche 20 août 2017    Montréal (Québec) 8 h 40 Le premier ministre participera à une cérémonie d'accueil à l'intention de Leo Varadkar, taoiseach...

19 aoû 2017
Des Canadiens se sont rassemblés à Calgary pour célébrer le 75e anniversaire du raid sur Dieppe et souligner les contributions des Canadiens et des Canadiennes lors de la Seconde Guerre mondiale. CALGARY, le 19 août 2017 /CNW/ - Les efforts...




Communiqué envoyé le 5 juillet 2006 à 10:00 et diffusé par :