Le Lézard

Des aliments riches en antioxydants? Offrez-vous une poignée d'amandes



MODESTO, CA, le 5 juillet /CNW/ -- Selon une nouvelle recherche, les amandes contiennent des concentrations

d'antioxydants proches de celles des fruits ou des légumes, et

contribuent à conserver une bonne santé.

MODESTO, CA, le 5 juillet /CNW/ - La prochaine fois que vous achèterez des aliments riches en antioxydants, n'oubliez pas d'ajouter des amandes dans votre chariot d'épicerie. Non seulement, les amandes sont riches en vitamine E, en fibres et en magnésium, mais selon une étude publiée aujourd'hui dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry, elles contiennent des antioxydants à des concentrations comparables à celles des aliments salutaires pour la santé, comme le brocoli et le thé. Cette teneur élevée en antioxydants signifie qu'il est plus important que jamais de manger une poignée d'amandes par jour pour conserver une bonne santé.

Les antioxydants servent à inactiver les radicaux libres, des éléments indésirables dans le corps qui peuvent détruire les cellules et entraîner éventuellement des problèmes cardiaques, le cancer et les accidents cérébraux vasculaires. Les chercheurs du Jean Mayer USDA Human Nutrition Research Center on Aging de la Tufts University ont mené une étude révolutionnaire sur la qualité et la quantité de composés antioxydants contenus dans les amandes de Californie. Ils ont découvert que les amandes contiennent des teneurs élevées de différents composés antioxydants, identiques aux teneurs présentes dans de nombreux fruits et légumes.

Teneurs en antioxydants similaires dans une portion d'amandes, de brocoli

ou de thé

Cette nouvelle recherche indique, par exemple, qu'une portion d'amandes contient la même quantité d'antioxydants appelés flavonoïdes qu'une portion de brocoli. Une once d'amandes (30 g) fournit autant d'antioxydants qu'une tasse de thé noir ou de thé vert, en plus d'être une excellente source de vitamine E. En outre, les chercheurs ont constaté que les principaux composés antioxydants trouvés dans les amandes - la catéchine, l'épicatéchine et le kaempférol - sont également ceux qui apportent la meilleure protection contre la mort des cellules provoquée par les oxydants, un mécanisme qui semble jouer un rôle important en réduisant le risque de maladies chroniques.

"Cette analyse des antioxydants contenus dans la peau des amandes nous en apprend davantage sur la manière dont les nutriments présents dans les amandes peuvent jouer un rôle bénéfique sur la santé, indique l'auteur de l'étude Jeffrey Blumberg, Ph. D., directeur au laboratoire de recherche sur les antioxydants du Jean Mayer USDA Human Nutrition Research Center on Aging de la Tufts University, et professeur au Friedman School of Nutrition Science and Policy de la Tufts University. Ces nouveaux résultats associés aux résultats antérieurs établissent les bases d'essais cliniques futurs où sera examiné le lien entre la consommation d'amandes entières et la diminution des risques de maladies cardiaques et d'autres problèmes de santé chroniques."

Les chercheurs se livrent maintenant à des phases additionnelles de la recherche sur les antioxydants pour décrire de quelle façon efficace le corps humain extrait et absorbe ces composés des amandes.

"Des études ont prouvé que la consommation quotidienne d'amandes pourrait réduire le risque de maladies cardiaques et cette dernière analyse confirme les bienfaits de la consommation régulière d'amandes", indique Mme Hélène Charlebois, R-D, centre des maladies cardiovasculaires d'Ottawa.

"Cette nouvelle recherche démontre comment le fait de manger des amandes chaque jour représente un choix de vie tout simple qui fera une différence salutaire en matière de santé. Le goût des amandes, leur commodité et leur importante valeur nutritionnelle les rendent faciles et agréables à consommer dans une collation ou en complément savoureux dans une entrée", poursuit Mme Charlebois.

Des études antérieures ont montré que la vitamine E qu'on trouve naturellement dans les amandes, associée aux flavonoïdes et à d'autres antioxydants, agit en synergie pour prévenir l'oxydation du LDL, ou "mauvais cholestérol". En fait, cette recherche révèle que la combinaison de vitamine E et de flavonoïdes contenus dans les amandes est deux fois plus efficace que si elles étaient administrées séparément. Les résultats de cette étude démontrent une fois de plus comment les nutriments présents dans les aliments entiers tels que les amandes peuvent avoir une incidence positive sur la santé.

En plus de sa teneur élevée en antioxydants, une once ou une poignée d'amandes, contenant 160 calories, est une excellente source de vitamine E et de magnésium, une bonne source de protéines et de fibres, et un apport de gras monoinsaturé sain pour le c?ur, du potassium, du calcium, du phosphore et du fer.

Pour de plus amples renseignements

Pour obtenir des renseignements supplémentaires au sujet des amandes, dont des recettes faciles et des idées de collation, visitez le site www.AlmondsAreIn.com.

Résumé de l'étude publiée :

Publication : Journal of Agricultural and Food Chemistry, le 28 juin 2006

Organisme de recherché : Laboratoire de recherche sur les antioxydants, Jean Mayer U.S. Department of Agriculture Human Nutrition Research Center on Aging de la Tufts University

Titre de l'étude : Détermination des flavonoïdes et des dérivés phénoliques et leur répartition dans les amandes

Auteurs : Paul E. Milbury, Chung-Yen Chen, Gregory G. Dolnikowski, Jeffrey B. Blumberg

Objectifs : Déterminer la concentration totale de phénols, de flavonoïdes et d'acides phénoliques dans la peau et le noyau des amandes de Californie (Prunus dulcis) des principales variétés d'amandes.

Sujets : Les huit variétés d'amandes de Californie les plus communes : Butte, Carmel, Fritz, Mission, Monterey, Nonpareil, Padre et Price, et détection CLHP/DCE et UV.

Description de l'étude : Des technologies chromatographiques de pointe (LC-MS/MS et CLHP-DCE) ont été utilisées pour vérifier les identités des principaux flavonoïdes et acides phénoliques. La concentration totale de phénols variait de 127 (Fritz) à 241 (Padre) mg d'équivalents acide gallique (GAE)/100 g. On a compilé les analyses pour produire un ensemble de données de 19 flavonoïdes et de 3 acides phénoliques.

Résultats : À poids égal, la teneur en flavonol des amandes est identique à celle relevée dans les oignons rouges, et neuf fois supérieure à la teneur en isorhamnétine des oignons blancs. Dans les amandes, la teneur en kaempférol et en quercétine est comparable à celle du brocoli. La concentration de catéchine dans les amandes se situe entre celles du thé noir et du thé vert. Les principaux flavonoïdes présents dans les amandes - la catéchine, l'épicatéchine et le kaempférol - offrent la meilleure protection possible contre les oxydants responsables de la mort des cellules que tout autre flavonoïde. On trouve également dans les amandes des antioxydants apparentés aux polyphénols, qui restent à être définis.

Financement : Pris en charge par la Collective des amandes de Californie et le U.S. Department of Agriculture Agricultural Research Service dans le cadre de l'accord de coopération 58-1950-4-401.

Note de l'éditeur - disponible :

    <<
      -  Infographie comparant les teneurs en antioxydants des aliments
      -  Entrevue avec Hélène Charlebois, R-D
      -  Entrevues avec l'auteur de l'étude Jeffrey Blumberg, Ph. D., Tufts
         University
      -  Photographies d'amandes
    >>


La Collective des amandes de Californie est à la tête de l'Office Fédéral des Producteurs d'Amandes (Federal Marketing Order), supervisé par le département de l'Agriculture des États-Unis. Créée en 1950, elle a pour but de promouvoir des amandes de qualité supérieure, l'amande étant la noix la plus cultivée en Californie. Pour obtenir plus de renseignements sur la Collective des amandes de Californie ou sur les amandes, veuillez consulter le site à l'adresse suivante : www.AlmondsAreIn.com.


Communiqué envoyé le 5 juillet 2006 à 06:59 et diffusé par :