Le Lézard

Séance extraordinaire du conseil d'agglomération sur le budget - La présence du maire de Brossard est rendue inutile par la nouvelle "règle du 2/3"



BROSSARD, le 3 juillet /CNW/ -- BROSSARD, le 3 juillet /CNW Telbec/ - La nouvelle "règle du 2/3" imposée par la ministre des Affaires municipales et des Régions et le gouvernement du Québec a rendu inutile la présence des élus de la Ville de Brossard à la séance extraordinaire du conseil d'agglomération de Longueuil, prévue aujourd'hui à 16h00.

"Dans la mesure où la règle de double majorité est retirée pour faire place à une majorité aux 2/3, notre présence est devenue académique, virtuelle et inutile puisque les élus de Boucherville avaient décidé de faire alliance avec ceux de Longueuil pour faire adopter le budget et le règlement de taxation", a déclaré le maire de Brossard, M. Jean-Marc Pelletier.

M. Pelletier a d'autre part précisé qu'il n'avait eu aucune possibilité d'engager des discussions sur le budget, déposé à la veille du long congé de la Fête du Canada, et qui comprend des modifications substantielles par rapport au budget de mars 2006 et aux propositions contenues dans le rapport du médiateur.

"Nous déplorons vivement que la ministre Normandeau ait décidé d'abolir la règle de la double majorité, dans son décret du 14 juin dernier, a ajouté M. Pelletier. Après avoir promis que cette règle continuerait de s'appliquer, son décret l'a rendu inopérante. Il ressort clairement que chaque fois que l'application de cette règle ne permettra pas de conclure à l'adoption d'une résolution, il suffira de convoquer une réunion et de soumettre à nouveau la même résolution pour en obtenir l'adoption par la règle du deux tiers des votes".

Ainsi, la mairesse de Boucherville avait informé, jeudi, qu'elle voterait en faveur du budget 2006 de l'agglomération. En tenant compte de l'application de la règle du 2/3, cela entraînait de facto l'adoption du budget de l'agglomération et l'inutilité de la présence du maire de Brossard.

"Depuis le décret, la règle du 2/3 donne le pouvoir à Boucherville ou même à Brossard de faire alliance avec Longueuil au détriment des autres municipalités de l'agglomération. Cela décourage la concertation", a conclu M. Pelletier.


Communiqué envoyé le 3 juillet 2006 à 16:17 et diffusé par :