Le Lézard

La Fiducie du patrimoine ontarien dévoile une plaque provinciale pour commémorer la Cornwall Grammar School



CORNWALL, ON, le 1er juillet /CNW/ -- CORNWALL, ON, le 1er juillet /CNW/ - La Fiducie du patrimoine ontarien, le Upper Canada District School Board et la Cornwall Collegiate and Vocational School ont dévoilé aujourd'hui une plaque provinciale commémorant la Cornwall Grammar School. La plaque a été dévoilée par l'honorable James K. Bartleman, lieutenant-gouverneur de l'Ontario, et l'honorable Lincoln M. Alexander, président de la Fiducie du patrimoine ontarien et ancien lieutenant-gouverneur.

Cette école a une histoire glorieuse. La Cornwall Grammar School a été fondée en 1803 par le révérend John Strachan, qui enseigna d'abord dans son Écosse natale avant de s'installer en 1799 dans le Haut-Canada, où il travailla comme précepteur pour plusieurs grandes familles de Kingston. M. Strachan fut nommé diacre en 1803 et envoyé à Cornwall où il entreprit son ministère. Il fonda une école privée à son domicile, et cette école s'installa en 1806 dans son propre établissement. Sous sa direction, la Cornwall Grammar School devint l'un des meilleurs établissements d'enseignement de la colonie. Elle accueillit des élèves provenant des familles les plus en vues du Haut et du Bas-Canada.

"La ville de Cornwall peut être fière de cette école historique. Sa fondation est un jalon important dans l'histoire de notre province qui s'échelonne sur 200 ans", a déclaré M. Bartleman. "Au nombre de ses diplômés, lesquels ont exercé une influence marquante sur cette ville, cette province et ce pays, mentionnons le tout premier premier ministre de l'Ontario.

Le curriculum offert à l'école dirigée par le révérend Strachan s'inspirait du curriculum alors en vigueur en Écosse, auquel quelques modifications avaient été apportées pour répondre aux exigences canadiennes. Pendant qu'il vivait à Cornwall, M. Strachan milita au sein du mouvement en vue de persuader la province d'accroître le financement réservé à l'éducation. En 1807, la province du Haut-Canada adopta la District Public Schools Act, laquelle représentait une importante première incursion d'un gouvernement dans le domaine de l'enseignement secondaire. La Loi n'instituait cependant pas la gratuité scolaire, et les parents qui inscrivirent leurs enfants à l'école continuèrent de payer des frais de scolarité.

M. Strachan quitta Cornwall en 1812 pour s'installer dans la capitale provinciale de York (l'actuelle Toronto) où il devint directeur de la Home District Grammar School. L'école qu'il avait fondée à Cornwall continua cependant de servir les résidents de la ville pendant des décennies. Avant de quitter Cornwall, M. Strachan céda au conseil municipal l'école et le terrain sur laquelle elle se trouvait, lesquels lui appartenaient en propre.

"La Fiducie du patrimoine ontarien est heureuse d'être à Cornwall aujourd'hui en compagnie du lieutenant-gouverneur pour commémorer cette importante institution", a affirmé M. Alexander. "L'école fondée par le révérend Strachan, la Cornwall Grammar School, et les écoles qui lui ont succédé, revêtent une grande importance pour notre collectivité - et constituent un élément marquant du passé de l'Ontario."

La réputation de l'école souffrit du départ de M. Strachan. Elle fit face à de nombreux défis dont le manque de fonds, des normes inégales ainsi qu'une concurrence accrue à mesure que la société coloniale gagnait en maturité et que de nouveaux établissements d'enseignement ouvraient leurs portes. Le nombre des inscriptions à l'école demeura cependant respectable et elle attira même des personnes qui jouèrent par la suite un rôle important dans l'histoire de la province comme John Sandfield Macdonald, qui dirigea le gouvernement du Canada-Uni de 1862 à 1864 et qui fut premier ministre de l'Ontario de 1867 à 1872 dans la période qui suivit la Confédération.

En 1854, dans le cadre des réformes mises en ?uvre par le surintendant de l'éducation, les résidents locaux jouèrent un plus grand rôle dans l'administration de l'école. L'année 1856 marqua aussi un point tournant pour l'école. Un nouveau bâtiment en brique comportant deux pièces, construit sur le lieu de l'école actuelle, remplaça le bâtiment initial érigé par M. Strachan en 1806. Un important changement législatif adopté en 1871 mena à la création des écoles secondaires modernes. Les anciennes "grammar school" furent alors intégrées au nouveau système. Des changements importants furent apportés à l'ancien système : accueil des garçons et des filles en fonction des mêmes critères d'admission, examens d'admission, et importance accrue accordée à l'anglais, aux langues modernes et aux sciences, au détriment des études classiques.

En 1877, une nouvelle école de deux étages ouvrit, compte tenu de l'augmentation des inscriptions à la Cornwall High School. Cette école fut par la suite agrandie et rénovée plusieurs fois. En 1925, les compétences de son personnel enseignant et ses installations répondant désormais aux normes provinciales, l'école devint un "collegiate". Comme on commença à y enseigner des cours comme la menuiserie et l'économie domestique en 1938, elle prit le nom de Cornwall Collegiate and Vocational School. Depuis lors, l'école joue un rôle primordial dans la vie éducative, sociale et culturelle de la ville.

"Je me réjouis du fait que le dévoilement de la plaque coïncidera avec la fin de semaine où nous tenons notre réunion", a déclaré Mme Brenda Beaudette, ancienne élève et actuelle directrice de la Cornwall Collegiate and Vocational School. "Nous nous attendons à accueillir 300 diplômés qui se réunissent pour renouveler leurs liens d'amitié et pour se remémorer de bons souvenirs. Cette plaque témoigne du rôle de l'école comme établissement d'enseignement de qualité depuis 200 ans. L'école a effectivement joué un rôle de premier plan dans la promotion de l'éducation dans le Haut-Canada."

"Aujourd'hui, nous rendons hommage aux efforts de John Strachan et à la contribution de cette école historique", a affirmé Mme Caroline Di Cocco, ministre de la Culture de l'Ontario. "En célébrant notre patrimoine, nous célébrons aussi les collectivités réparties dans toute la province qui ont donné à l'Ontario son dynamisme et son identité propre."

L'histoire de John Strachan est aussi digne d'attention. Pendant la guerre de 1812, il se distingua en servant inlassablement ses concitoyens, ce qui lui mérita d'être nommé aux conseils exécutif et législatif de la province. Pendant les années au cours desquelles il siégea à la législature coloniale, il se fit le champion de causes auxquelles il tenait, et en particulier de celle de l'éducation aux paliers primaire, secondaire et postsecondaire. En 1839, le révérend Strachan fut consacré premier évêque anglican du nouveau diocèse de Toronto. Il décéda à Toronto en 1867.

Cette cérémonie de dévoilement d'une plaque s'inscrit dans le cadre du Programme des plaques provinciales qui rend hommage à des personnages, lieux et événements importants de l'histoire de l'Ontario. Depuis 1953, près de 1 200 de ces plaques de couleur familière bleue et or ont été dévoilées.

La Fiducie du patrimoine ontarien est un organisme du gouvernement de l'Ontario ayant pour mission d'identifier, de préserver, de protéger et de promouvoir le patrimoine de l'Ontario.

    <<
                          Also available in English
    >>



Communiqué envoyé le 1 juillet 2006 à 14:00 et diffusé par :