Le Lézard

Discours à l'occasion de la célébration de la fête du Canada



OTTAWA, le 30 juin /CNW/ -- /SOUS EMBARGO jusqu'au moment où l'allocution sera prononcée le 1er

juillet 2006/

    <<
                        SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS
                        -----------------------------
    >>


OTTAWA, le 30 juin /CNW Telbec/ - Laissez-moi vous dire la chance que j'ai de parcourir sans relâche ce pays depuis neuf mois maintenant. J'ai été émerveillée de découvrir des régions que je ne connaissais pas, de voir des splendeurs naturelles qui m'ont coupé le souffle, et d'entendre des histoires qui m'ont serré le c?ur.

Partout, de Charlottetown à Victoria, de Québec à Iqaluit, d'un quartier défavorisé de Toronto au parc Nahanni dans les Territoires du Nord-Ouest, j'ai rencontré des femmes, des hommes, des jeunes tellement fiers de ce qu'ils accomplissent, très engagés dans leurs communautés et prêts à construire l'avenir, pas seulement pour eux-mêmes, mais pour le bien de l'ensemble.

Partout, des femmes, des hommes, des jeunes m'ont dit que vivre dans un pays où nous sommes tous égaux en droits est une chance qu'il ne faut pas tenir pour acquise. C'est plutôt une responsabilité. Une responsabilité qui exige que chacune et chacun d'entre nous y mette du sien pour protéger cette liberté contre quiconque voudrait la restreindre. Une responsabilité qui substitue le bien collectif au chacun pour soi, l'ouverture à l'autre au repliement sur soi.

J'ai récemment célébré la Journée nationale des Autochtones avec les gens de Fort Simpson qui m'ont rappelé que notre avenir dépend de notre capacité de transcender notre malheur et nos pertes pour que les forces créatives l'emportent sur les forces destructives. C'est la leçon que nous donnent quotidiennement les peuples autochtones qui sont nos racines les plus profondes en terre d'Amérique. Ce sont eux qui nous ont communiqué le génie de ces grands espaces et qui nous ont appris à nous enraciner dans ce continent.

À titre de commandante en chef des Forces canadiennes, j'ai également été témoin de l'engagement dont ont fait preuve nos anciens combattants et dont font preuve les femmes et les hommes qui sont actuellement déployés en Afghanistan. Que pouvons-nous apprendre d'eux? C'est au nom de la justice et de la liberté qu'ils se sont battus hier; c'est également au nom de la justice et de la liberté qu'ils s'emploient aujourd'hui à combattre la tyrannie et l'oppression, notamment celles qui s'acharnent sur les femmes et qui brisent des enfances.

Aujourd'hui, chers amis, réjouissons-nous car nos richesses sont nombreuses en ce monde où trop de peuples sont encore accablés par la soif, la faim, la misère, la violence au jour le jour. Ne l'oublions jamais par égard pour celles et ceux qui en sont si cruellement privés. Nous sommes riches de ces plaines, de ces forêts, de ces montagnes, qui nous nourrissent; de l'eau de ces lacs, de ces rivières, de ces fleuves, que nous avons en abondance.

Oui, réjouissons-nous! Nous sommes riches de cette diversité démographique et culturelle qui font du Canada un microcosme du monde entier. Nous sommes riches de l'ingéniosité de nos chercheurs, du rayonnement de nos artistes, de ces deux langues officielles qui sont parlées sur toute la planète. Et nous sommes ici libres, libres de réaliser nos rêves les plus chers, libres de participer à l'amélioration du sort de nos semblables.

Voilà le Canada que je découvre peu à peu sur la route. Le Canada dont nous avons toutes les raisons d'être fiers et que je porte dans mon c?ur grâce aux gestes que vous posez chaque jour pour qu'on y vive mieux.

Notre diversité sera toujours une raison de célébrer. Mais le temps est venu de réfléchir ensemble aux valeurs que nous partageons et de les célébrer.

    <<
    Bonne fête du Canada!

                             Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean
    >>



Communiqué envoyé le 30 juin 2006 à 19:42 et diffusé par :