Le Lézard

Défense nationale/Le CEMD présente des excuses à un officier retraité



OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 30 juin 2006) - Le Général Rick Hillier, Chef d'état-major de la Défense (CEMD), a envoyé une lettre d'excuses au Lcol (retraité) Jay Lapeyre au sujet des événements qui ont suivi la mort du Cplc Rick Wheeler survenue au cours d'un accident d'entraînement à la BFC Shilo, en 1992.

La plainte du Lcol Lapeyre, combinée aux recommandations contenues dans le rapport spécial de l'Ombudsman du MDN et des FC intitulé Quand tombe un soldat : Examen de la réaction des FC à la mort accidentelle du Cplc Rick Wheeler, a eu une incidence considérable sur le mode de fonctionnement des commissions d'enquête des FC. Nous remercions le Lcol Lapeyre pour la patience et la compréhension dont il a fait preuve pendant l'examen de sa plainte.

Lettre au Lcol Lapeyre :

Nous vous adressons la présente afin de vous faire des excuses, au nom des Forces canadiennes, pour la longue et inutile période de stress et de frustration qui vous a été imposée, à vous-même et à votre famille, par suite des événements qui ont suivi la mort du Cplc Rick Wheeler dans un accident d'entraînement en 1992.

Les Forces canadiennes reconnaissent que le rapport du 20 décembre 2004 de l'Ombudsman et les conclusions du Conseil d'examen administratif du 4 septembre 2003 confirment, de façon appropriée, que les conclusions de la Commission d'enquête de 1997 à votre sujet sont inexactes et indéfendables.

Par ailleurs, les Forces canadiennes vous présentent leurs excuses pour toute violation de la Loi sur la protection des renseignements personnels qu'a pu entraîner la diffusion ou l'utilisation du rapport de la Commission d'enquête de 1997 aux fins de l'instruction.

Nous reconnaissons qu'un certain nombre d'erreurs ont été commises dans la réaction des Forces canadiennes à la mort accidentelle du Cplc Wheeler, et que les FC ont tardé à corriger les conclusions de la Commission d'enquête de 1997, ce qui a eu des conséquences défavorables sur votre réputation personnelle et professionnelle. Les Forces canadiennes vous présentent leurs excuses et regrettent sincèrement les désagréments que vous avez éprouvés.

Le rapport spécial de l'Ombudsman, publié en janvier 2005, est accessible à l'adresse suivante : http://www.ombudsman.forces.gc.ca/reports/special/SoldierFalls/contents_f.asp.




Communiqué envoyé le 30 juin 2006 à 16:45 et diffusé par :