Le Lézard

Défense nationale/" Le Canada d'abord " pour l'approvisionnement de la défense, un engagement envers les canadiens



OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 29 juin 2006) - Le nouveau gouvernement du Canada a montré qu'il respecte ses engagements d'équiper et de renforcer les Forces canadiennes dans les annonces qu'il a faites cette semaine dans le cadre de son projet d'achats de la Défense de matériel et de services de soutien connexes, pour une valeur de quelque 17,1 milliards de dollars.

Le ministère de la Défense nationale fait l'acquisition de 4 aéronefs de transport stratégique, de 17 aéronefs de transport tactique, de 16 hélicoptères de transport moyen à lourd, de 2 300 camions logistiques moyens et de 3 navires ravitailleurs.

"La stratégie "le Canada d'abord" de notre gouvernement renforcera la capacité indépendante du Canada de défendre sa souveraineté et sa sécurité nationales", a souligné Gordon O'Connor, ministre de la Défense nationale. "Nous rendons les Forces canadiennes autonomes en leur fournissant les outils dont elles ont besoin pour réussir."

Dans le cadre de l'engagement gouvernemental prévu dans son plan "Le Canada d'abord", qui vise à renforcer les forces militaires canadiennes polyvalentes et aptes au combat, le ministère de la Défense nationale fait les investissements approximatifs suivants :
- 5 milliards de dollars consacrés à l'achat d'aéronefs de 
  transport stratégique et tactique, en plus de 3,3 milliards de
  dollars consacrés au soutien au cours des 20 prochaines années, 
  dont une grande partie sera confiée à l'industrie canadienne;

- 2 milliards de dollars consacrés à l'achat d'hélicoptères de 
  transport moyen à lourd, en plus de 2,7 milliards de dollars 
  consacrés au soutien au cours des 20 prochaines années, dont une 
  grande partie sera confiée à l'industrie canadienne;

- 1,1 milliard de dollars consacrés à l'achat de camions logistiques 
  moyens, des composants connexes et au soutien sur les plans de la 
  logistique et de l'entraînement, en plus de 100 millions de dollars 
  consacrés au soutien au cours des 20 prochaines années, auquel 
  participera considérablement l'industrie canadienne;

- 2,1 milliards de dollars consacrés à l'achat de trois navires 
  ravitailleurs, soit à la conception, à la construction et au 
  soutien connexe sur les plans de la logistique et de 
  l'entraînement, dans un contexte canadien concurrentiel, 
  conformément à la Politique canadienne relative à la construction 
  des navires. De plus, environ 800 millions de dollars seront 
  consacrés au soutien au cours des 20 prochaines années, ce qui 
  contribuera grandement à l'industrie canadienne.

"Cette acquisition se fera au moyen d'un processus équitable, ouvert, transparent et conforme à la Loi fédérale sur l'imputabilité et au plan d'action qui ont été proposés par notre gouvernement", a expliqué Michael Fortier, ministre de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada. "Un processus d'achat rigoureux a été mis en place pour que l'équipement réponde réellement aux besoins des hommes et des femmes des Forces canadiennes, tout en assurant aux contribuables canadiens le meilleur rapport qualité-prix pour leur précieux investissement."

"L'initiative "le Canada d'abord" présente des avantages pour l'industrie canadienne, puisqu'on négociera des mesures relatives aux retombées industrielles pour chacun de ces projets", a déclaré Maxime Bernier, ministre de l'Industrie. Nous nous attendons à ce que les entrepreneurs produisent au Canada un dollar d'activité économique de haute qualité pour chaque dollar qu'ils obtiennent en vertu de ces contrats. Ces mesures économiques permettront d'injecter des milliards de dollars en activité commerciale à long terme au Canada."

"Nous demandons beaucoup aux hommes et aux femmes qui portent l'uniforme militaire de notre pays et il est essentiel qu'ils aient les outils nécessaires pour accomplir le travail exigeant que nous leur demandons de faire pour notre pays", a dit le Général Rick Hillier, Chef d'état-major de la Défense. "C'est le but principal de tous ces projets, à savoir fournir les outils nécessaires pour que les Forces canadiennes accroissent leur capacité de protéger les Canadiens, là où ils vivent et là où ils travaillent, au Canada comme partout dans le monde."

On peut obtenir de plus amples renseignements sur ces projets d'acquisition dans un document d'information qui se trouve à l'adresse www.forces.gc.ca.

STRATEGIE D'ACQUISITION DE LA DEFENSE : "LE CANADA D'ABORD"

Le gouvernement du Canada donne suite à son engagement de doter le pays de forces polyvalentes et aptes au combat grâce à une stratégie d'acquisition axée sur "Le Canada d'abord". Le ministère de la Défense nationale procède actuellement à l'acquisition d'équipement et de services de soutien connexes d'une valeur de 17,1 milliards de dollars pour les Forces canadiennes.

Le gouvernement procède rapidement et de façon équitable pour doter les Forces canadiennes de l'équipement approprié au meilleur prix pour les Canadiens, et avec les meilleures retombées pour l'industrie canadienne. Il est grand temps de renforcer les Forces canadiennes en investissant dans ces capacités essentielles.
La première étape de la stratégie d'acquisition "Le Canada d'abord" 
de la Défense donnera lieu à l'achat de l'équipement suivant :

- avions de transport stratégique et tactique
- hélicoptères de transport moyen à lourd
- camions logistiques moyens
- navires de soutien

Avions de transport stratégique et tactique

Les Forces canadiennes ont besoin d'une capacité de transport aérien stratégique et d'une capacité de transport aérien tactique pour remplir les missions qui leur sont confiées et mener les opérations de protection et de défense du Canada ainsi que pour contribuer à la paix et à la sécurité dans le monde. Ces deux types de capacités visent des objectifs différents. Par conséquent, ils nécessitent des aéronefs différents qui répondent aux besoins particuliers des Forces canadiennes.

Le transport aérien stratégique est le transport rapide d'un grand nombre de passagers et d'une grande quantité de matériel lourd sur de grandes distances, à l'intérieur de nos frontières ou entre le Canada et un théâtre d'opérations. Par exemple, l'Equipe d'intervention en cas de catastrophe des Forces canadiennes a besoin d'une capacité de transport aérien stratégique pour participer aux opérations d'aide humanitaire.

Le transport aérien tactique est un service essentiel pour les forces en mission, car il permet l'acheminement de l'équipement, des soldats et de l'approvisionnement à destination ou en provenance d'un théâtre d'opérations ou à l'intérieur même d'un théâtre. Dans le cadre de l'opération Archer, en Afghanistan, des avions CC-130 Hercules assurent le transport aérien tactique quotidiennement, sans quoi la mission ne pourrait pas se poursuivre.

Valeur estimée du projet : 5 milliards de dollars, ce qui comprend les pièces de rechange, le soutien logistique, et les coûts du projet et des éventualités. Une somme supplémentaire de 3,3 milliards de dollars sera dépensée, au cours des 20 prochaines années, pour le soutien en service, qui sera assuré en grande partie par l'industrie canadienne.

Quantité requise : Quatre avions de transport stratégique, 17 avions de transport tactique.

Acquisition : Pour l'élément stratégique, un Préavis d'adjudication de contrat (PAC) sera affiché (voir la définition ci-dessous). Pour le projet des avions de transport tactique, on aura recours à une Demande d'expression d'intérêt et de qualification (DEIQ) (voir la définition ci-dessous) pour permettre aux fournisseurs éventuels de manifester leur intérêt. Le soutien en service de la flotte d'avions stratégiques dépendra du résultat du processus d'acquisition des aéronefs. Pour les avions tactiques, le soutien en service sera assuré par l'industrie canadienne à l'issue d'un processus concurrentiel.

Livraison : Ce besoin de matériel est urgent. On s'attend à ce que la livraison commence dès que possible et se poursuive jusqu'à ce que le besoin soit entièrement comblé.

Hélicoptères de transport moyen à lourd

Le gouvernement du Canada sait pertinemment qu'il est essentiel de disposer d'une flotte d'hélicoptères de transport moyen à lourd. C'est pourquoi il fera l'acquisition d'un hélicoptère qui répond aux besoins opérationnels des Forces canadiennes.

Des hélicoptères de transport moyen à lourd permettront aux FC d'atteindre des endroits éloignés dans une vaste gamme de régions géographiques et de zones dangereuses inaccessibles par voie terrestre ou par avion. Les Forces canadiennes mettent de plus en plus l'accent sur les opérations interarmées et les forces expéditionnaires. Par conséquent, ces hélicoptères sont indispensables pour intervenir en cas de catastrophe ou d'attentat terroriste, au Canada comme à l'étranger.

Valeur estimée du projet : 2 milliards de dollars pour l'acquisition des hélicoptères. Un somme supplémentaire de 2,7 milliards de dollars sera dépensée, au cours des 20 prochaines années, pour le soutien en service, qui sera assuré en grande partie par l'industrie canadienne.

Quantité requise : 16 hélicoptères.

Acquisition : Pour l'acquisition des hélicoptères, un Préavis d'adjudication de contrat (PAC) sera affiché (voir la définition ci-dessous). Pour le contrat de soutien en service, le principal fabricant de l'hélicoptère fera appel à des sous-traitants en publiant une demande de proposition.

Livraison : Ce besoin de matériel est urgent. On s'attend à ce que la livraison commence dès que possible et se poursuive jusqu'à ce que le besoin soit entièrement comblé.

Camions logistiques moyens

Les nouveaux camions logistiques moyens viendront remplacer la flotte existante de camions logistiques des Forces canadiennes, qui arrive à la fin de sa durée de vie utile. La Force régulière et la Réserve utiliseront ces camions, qui joueront une grande variété de rôles, depuis le soutien des opérations à l'étranger jusqu'aux secours en cas d'urgence nationale.
Valeur estimée du projet : 1,1 milliard de dollars, plus environ 100 
millions de dollars pour 20 années de soutien en service assuré par 
l'industrie canadienne.

Quantité requise :

- 1 500 véhicules de modèle militaire et jusqu'à 300 remorques 
  compatibles avec le système de chargement de ces véhicules;

- 800 véhicules commerciaux adaptés à des fins militaires;

- 1 000 nécessaires pour véhicules spécialement équipés (cuisines, 
  bureaux, postes sanitaires, postes de soins dentaires mobiles, 
  etc.);

- 300 systèmes de blindage.

Acquisition : Un processus d'acquisition concurrentiel permettra de sélectionner les entrepreneurs pour les nouveaux camions des Forces canadiennes. Des demandes de propositions seront publiées pour tous les éléments du projet. L'industrie canadienne profitera de l'élément "soutien en service", car assurer l'entretien et le soutien à l'échelle locale est une exigence fondamentale.

Livraison : Ce besoin de matériel est urgent. On s'attend à ce que la livraison commence dès que possible et se poursuive jusqu'à ce que le besoin soit entièrement comblé.

Navires de soutien

Les nouveaux navires de soutien de la Marine viendront remplacer la flotte existante de navires de ravitaillement des Forces canadiennes (NCSM Protecteur et NCSM Preserver), qui arrive à la fin de sa durée de vie utile.

Le projet des navires de soutien permettra de doter les FC de trois navires polyvalents dont les capacités sont nettement supérieures à celles des navires actuels. En plus d'assurer le soutien en mer (ravitaillement en carburant et réapprovisionnement) des groupes opérationnels navals déployés, ces navires seront capables de mener des opérations de transport maritime et d'appuyer les forces à terre.

Valeur estimée du projet : 2,1 milliards de dollars pour la conception et la construction des trois navires ainsi que pour le soutien logistique et les services de formation connexes. Le soutien en service, qui sera obtenu auprès de l'industrie canadienne dans le cadre d'un processus concurrentiel, est estimé à environ 800 millions de dollars. Les navires seront construits au Canada, conformément à la politique canadienne en matière de construction navale.

Quantité requise : Trois navires.

Acquisition : Processus concurrentiel. La phase initiale (préqualification) de ce projet a été approuvée par le gouvernement en 2004. Pendant celle-ci, quatre consortiums de construction navale se sont "préqualifiés" en vue de la phase suivante. Le gouvernement a maintenant approuvé la phase de définition du projet, et les soumissionnaires préqualifiés sont invités à soumettre des propositions pour la conception préliminaire du navire, le plan de mise en oeuvre du projet et le plan de soutien en service. Deux consortiums se verront attribuer un contrat pour la phase de définition et se feront concurrence pour la phase de mise en oeuvre (dernière phase). Ils seront évalués en fonction des plans de la phase de définition.

Livraison : Ce besoin de matériel est urgent. On s'attend à ce que la livraison commence dès que possible et se poursuive jusqu'à ce que le besoin soit entièrement comblé.

ACQUISITION - GLOSSAIRE

Un Préavis d'adjudication de contrat (PAC) est un processus d'acquisition concurrentiel auquel le Ministère a recours après un examen comparatif détaillé des besoins des Forces canadiennes et des biens ou services offerts sur le marché. Le PAC est affiché, et il indique qu'un entrepreneur ou un fournisseur particulier a été jugé capable de fournir le bien ou le service nécessaire. Les autres fournisseurs potentiels sont autorisés à soumettre un énoncé de capacités pour indiquer qu'ils sont en mesure de fournir le bien ou le service demandé.

Une Demande d'expression d'intérêt et de qualification (DEIQ) est une nouvelle approche qui consiste à inviter les fournisseurs potentiels à manifester leur intérêt et à montrer qu'ils sont capables de respecter une série de critères de rendement obligatoires très rigoureux. Si plus d'un fournisseur potentiel se qualifie, une demande de proposition en bonne et due forme est publiée. Cette approche fondée sur le rendement est équitable, ouverte et transparente. Ce processus concurrentiel favorise l'établissement de relations bilatérales solides entre le Ministère et l'industrie.

Ventilation des coûts

Le tableau ci-dessous présente une ventilation des coûts des projets d'immobilisations et des coûts du soutien en service (SS) des produits achetés ainsi que le coût total des acquisitions.

TABLEAU DE REFERENCE - COUTS DES PROJETS D'ACQUISITION DISPONIBLE A :
http://www.ccnmatthews.com/docs/1ndfr.pdf
Ventilation des camions moyens :

- 1 500 véhicules de modèle militaire et jusqu'à 300 remorques 
  compatibles avec le système de chargement de ces véhicules;

- 800 véhicules commerciaux adaptés à des fins militaires;

- 1 000 nécessaires pour véhicules spécialement équipés (cuisines, 
  bureaux, postes sanitaires, postes de soins dentaires mobiles, 
  etc.);

- 300 systèmes de blindage.






Communiqué envoyé le 29 juin 2006 à 16:25 et diffusé par :