Le Lézard

Six personnes sont accusées de fraude à London, en Ontario



LONDON, ON, le 29 juin /CNW/ -- LONDON, ON, le 29 juin /CNW/ - Des agents de l'Equipe des enquêtes sur le crime économique de la Section de la lutte contre l'escroquerie de la Police provinciale de l'Ontario ont accusé cinq hommes et une femme de chefs relatifs à la fraude. Des arrestations ont été exécutées les 26 et 28 juin 2006.

L'enquête exhaustive de deux ans a été lancée le 25 juin 2004, quand le Détachement du Comté Norfolk de la Police provinciale a reçu des plaintes de résidents locaux soupçonnant un stratagème d'investissements frauduleux. Ce stratagème frauduleux comprenait l'utilisation illégale de formulaires de la Direction de l'enregistrement des sûretés mobilières du ministère de la Consommation et du Commerce.

    1.    Andras TOTH, 36 ans, anciennement domicilié à London, a été accusé
          de sept chefs de fraude de plus de 5 000 $, d'un chef de fraude de
          moins de 5 000 $ et d'un chef d'emploi d'un document contrefait en
          violation du Code criminel.
    2.    Paul STAPYLTON, 47 ans, de London, a été accusé de sept chefs de
          fraude de plus de 5 000 $ en violation du Code criminel.
    3.    John BOYLE, 51 ans, de London, a été accusé de sept chefs de fraude
          de plus de 5 000 $ en violation du Code criminel.
    4.    Donald COATSWORTH, 49 ans, de London, a été accusé de sept chefs de
          fraude de plus de 5 000 $ en violation du Code criminel.
    5.    Jane COATSWORTH, 46 ans, de London, a été accusée de six chefs de
          fraude de plus de 5 000 $ en violation du Code criminel.
    6.    John HONDZEL, 60 ans, de London, a été accusé de sept chefs de
          fraude de plus de 5 000 $ en violation du Code criminel.


Cette enquête de la Police provinciale a révélé qu'entre novembre 2002 et août 2004, les six accusés ont pris part à un stratagème d'investissements frauduleux dans le cadre duquel les victimes payaient pour participer à un programme d'élimination des dettes et payaient également pour avoir accès à un compte bancaire secret du gouvernement fédéral. Ces victimes de l'Ontario ont versé plus de 100 000 $ dans le cadre de ce stratagème frauduleux.

Cinq des accusés comparaîtront devant la Cour de justice de l'Ontario au 80, rue Dundas, à London (Ontario), le mercredi 2 août 2006. Un mandat d'arrêt a été émis pour Andras TOTH.

La Section de la lutte contre l'escroquerie est composée d'enquêteurs de la Police provinciale de l'Ontario qui mènent des enquêtes sur la criminalité organisée complexe et sur des allégations de fraudes.


Communiqué envoyé le 29 juin 2006 à 15:31 et diffusé par :