Le Lézard

Projet Territoire Le Massif - IL EST MINUIT MOINS UNE ET LE GOUVERNEMENT CHAREST DOIT ASSUMER DU LEADERSHIP



QUÉBEC, le 29 juin /CNW/ -- QUÉBEC, le 29 juin /CNW Telbec/ - À quelques heures de l'échéancier fixé par le promoteur Daniel Gauthier, le député de Charlevoix, Rosaire Bertrand, et la députée de Taschereau et porte-parole pour la Capitale-Nationale et en matière de tourisme, Agnès Maltais, réclament l'intervention immédiate du gouvernement du Québec afin de préserver les retombées économiques majeures entourant la réalisation du projet Territoire Le Massif, mis en péril par le refus du gouvernement fédéral de bonifier sa participation.

Le député de Charlevoix propose que le gouvernement du Québec s'engage envers le promoteur à financer les 10 millions $ manquants, et à les récupérer auprès du gouvernement fédéral par la suite. "La création des 600 emplois et l'effervescence économique entourant ce projet rentabiliseront rapidement la participation gouvernementale consacrée à cet investissement privé de 230 millions $", a justifié le député Bertrand.

"Les élus conservateurs de la Capitale-Nationale ont fait de belles promesses en campagne électorale, mais on constate dans ce dossier que quand vient le temps de passer aux actes, ils manquent à leur parole", a indiqué le député de Charlevoix. M. Bertrand estime que l'unanimité autour de ce projet donne au ministre du Développement économique, Raymond Bachand, la légitimité d'intervenir en faveur du projet dès aujourd'hui. "Le gouvernement du Québec doit faire preuve d'une volonté très ferme de mener ce projet jusqu'à sa réalisation. C'est l'économie de toute une région qui est en cause. Le temps presse pour le ministre Bachand", a-t-il poursuivi.

"Au lendemain des élections fédérales, le ministre Michel Després s'était dit heureux de l'élection de députés conservateurs dans la région. Aujourd'hui, est-il heureux que le projet du Massif n'obtienne toujours pas l'appui nécessaire du gouvernement fédéral? A pour sa part demandé Agnès Maltais. La région de la Capitale-Nationale a besoin d'infrastructures récréotouristiques d'envergure. Le projet du Massif y répond parfaitement. Qu'attend le ministre Després pour intervenir? À l'évidence, son appel à l'aide d'hier chez ses amis conservateurs n'a pas trouvé écho. Or, la Capitale-Nationale, dont l'économie repose en grande partie sur l'industrie touristique, a besoin qu'un tel projet se réalise. Il est minuit moins une", a conclu Agnès Maltais.

-%SU: CPN,SPT

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 29 juin 2006 à 14:28 et diffusé par :