Le Lézard

Hôpitaux du Saint-Sacrement et de l'Enfant-Jésus - LE GOUVERNEMENT ANNONCE DES INVESTISSEMENTS DE PLUS DE 24 MILLIONS DE DOLLARS DANS LES INSTALLATIONS DU CENTRE HOSPITALIER AFFILIÉ UNIVERSITAIRE DE QUÉBEC



QUÉBEC, le 15 mai /CNW/ -- QUÉBEC, le 15 mai /CNW Telbec/ - "Le Centre hospitalier affilié universitaire de Québec est l'un des fleurons de notre réseau de santé, aussi bien dans la région de la Capitale-Nationale qu'à l'échelle de tout l'Est du Québec. Pour renforcer sa contribution à l'offre de soins régionale et suprarégionale, et pour assurer son développement harmonieux, il faut à tout prix rétablir un meilleur équilibre entre ses deux composantes, l'Hôpital du Saint-Sacrement et l'Hôpital de l'Enfant-Jésus, tout en clarifiant leurs mandats respectifs. Les investissements de 24 065 000 $ que nous annonçons contribueront fortement à l'atteinte de tous ces objectifs".

C'est ce qu'a déclaré aujourd'hui le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Philippe Couillard, qui était accompagné du député de Jean-Lesage, ministre des Transports et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, monsieur Michel Després, et de la députée de Jean-Talon et ministre déléguée à la Protection de la jeunesse et à la Réadaptation, madame Margaret F. Delisle. Outre ces dépenses d'immobilisation, l'établissement se voit également confirmer un rehaussement de 1 495 000 $ de son budget annuel de fonctionnement, en lien avec les annonces immobilières effectuées.

L'effectif médical de Saint-Sacrement

D'entrée de jeu, le ministre de la Santé et des Services sociaux a réitéré sa volonté d'assurer la continuité des services médicaux à Saint-Sacrement, notamment à l'urgence. "La population a droit à ces services et je suis prêt à recourir à des mesures d'exception dans la gestion de l'effectif médical pour assurer à cet hôpital les ressources professionnelles nécessaires à la poursuite de sa mission. Afin de soutenir les équipes actuelles en place, ces mesures s'appliqueront pour permettre la prise en charge d'une nouvelle unité d'hospitalisation par des omnipraticiens, la stabilisation de l'équipe d'urgence ainsi que l'apport de médecins spécialistes en cardiologie, en médecine interne et en gériatrie", a annoncé monsieur Couillard.

"Je réaffirme avec force la mission générale et spécialisée de cet hôpital, qui est appelé à jouer un rôle majeur dans les domaines de l'urgence, des activités ambulatoires, tant en médecine qu'en chirurgie, ainsi que des cliniques externes générales et spécialisées de base. S'y ajoute une importante fonction de soutien dans certaines spécialités, par exemple, la cardiologie et la santé mentale. Je suis convaincu que l'Hôpital du Saint-Sacrement pourra assumer pleinement l'ensemble de sa mission", a-t-il poursuivi.

Le Centre universitaire d'ophtalmologie de Québec

Monsieur Couillard a annoncé de nouveaux investissements de 15 075 000 $ afin de poursuivre l'implantation du Centre universitaire d'ophtalmologie de Québec à l'Hôpital du Saint-Sacrement. "Cette démarche va nettement consolider le rôle de Saint-Sacrement au sein de notre réseau hospitalier. Le Centre pourra ainsi compléter son portefeuille clinique, qui englobera l'ensemble des activités d'ophtalmologie dans la région, à l'exception de la neuro-ophtalmologie, qui demeure à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus, et de l'ophtalmologie pédiatrique, qui sera consolidée au Centre mère-enfant du CHUL", a-t-il précisé, ajoutant que des sommes supplémentaires s'ajouteront pour d'autres appareils spécialisés, le moment venu.

Le projet annoncé aujourd'hui permettra d'aménager un bloc chirurgical de cinq salles d'opération et une salle de chirurgie d'un jour comptant vingt civières. Par ailleurs, on aménagera des cliniques externes générales et spécialisées d'ophtalmologie qui comporteront notamment 35 salles d'examen, deux salles de chirurgie mineure, des plateaux techniques d'imagerie ophtalmique, de fonction visuelle, d'angiographie et de laser, ainsi qu'un secteur de recherche clinique et d'électrophysiologie. La Banque d'yeux du Québec sera également logée dans ces locaux.

Le Centre d'excellence sur le vieillissement

Le ministre Philippe Couillard a également annoncé des nouveaux investissements d'un million de dollars pour le réaménagement de l'unité d'évaluation gériatrique ambulatoire du Centre d'excellence sur le vieillissement. "Le vieillissement est un champ d'expertise pour lequel un mandat de développement régional a été confié en 2003 au Centre hospitalier affilié universitaire de Québec. Ce nouvel investissement permettra à l'équipe de Saint-Sacrement de contribuer de façon encore plus efficace à l'atteinte des objectifs du plan d'action sur les services aux aînés en perte d'autonomie", a expliqué le ministre.

Au chapitre des budgets annuels de fonctionnement, 315 000 $ sont ajoutés pour l'unité d'évaluation gériatrique ambulatoire. La fonction d'enseignement est soutenue quant à elle par un budget supplémentaire de 165 000 $, tandis que la fonction recherche profitera d'un rehaussement budgétaire de 200 000 $, toujours sur une base annuelle et récurrente, confirmant ainsi l'importance des deux volets de l'action du centre, soit les soins et services à la population, d'une part, et la dimension académique, d'autre part.

De son côté, la ministre Margaret F. Delisle a déclaré : "Notre gouvernement a posé des gestes importants pour soutenir activement les trois missions confiées en 2003 à l'Hôpital du Saint-Sacrement. En chirurgie ambulatoire, le nombre de salles est déjà passé de trois à cinq. En ophtalmologie, en vertu d'investissements antérieurs, le Centre compte déjà une urgence de l'?il ultramoderne, ainsi qu'un bloc opératoire notamment consacré aux interventions chirurgicales pour la cataracte. Enfin, la mission d'hébergement de longue durée a été remplacée par une fonction plus active, liée à la réadaptation fonctionnelle intensive et à la gériatrie."

À l'Hôpital de l'Enfant-Jésus

D'importants investissements sont également prévus à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus, l'autre composante du Centre hospitalier affilié universitaire de Québec.

"J'annonce aujourd'hui la mise en branle d'un important projet de développement des neurosciences à l'Enfant-Jésus. Le rôle suprarégional que joue déjà cette équipe médicale pourra ainsi être consolidé. Ce centre doit disposer des ressources nécessaires pour répondre aux grandes familles de problèmes neurologiques que sont les atteintes vasculaires, les tumeurs, les maladies dégénératives, les traumatismes du crâne ou de la colonne vertébrale, ainsi que les maladies associées au mouvement", a expliqué monsieur Couillard. L'établissement est donc invité à compléter un programme fonctionnel et technique en prévision de la mise à l'étude de son projet au coût de 6 millions de dollars.

"Afin d'améliorer l'accès aux services de neurosciences de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus, a poursuivi monsieur Couillard, je confirme aujourd'hui des budgets annuels supplémentaires de 795 000 $. Ce rehaussement budgétaire permettra d'accroître de façon notable le volume d'activité clinique, que ce soit pour la pose de neurostimulateurs du nerf vague pour l'épilepsie réfractaire, pour l'installation de neurostimulateurs pour la maladie de Parkinson, ou pour la réalisation de procédures de neuro-embolisation, par exemple, dans le traitement des anévrismes. Par ailleurs, une somme de 320 000 $ sera investie à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus pour l'achat d'un microscope opératoire."

Le ministre a aussi annoncé l'arrivée à Québec de la radiochirurgie stéréotaxique : "La radiochirurgie, qui permet de traiter des lésions jusque-là inopérables, sera ainsi accessible dans les quatre réseaux universitaires intégrés de services (RUIS) que compte le Québec." Le nouvel équipement sera utilisé conjointement par les équipes de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus et de l'Hôtel-Dieu de Québec. Les investissements s'élèveront à 270 000 $ à l'Enfant-Jésus et à 1 270 000 $ à l'Hôtel-Dieu, où sera installé l'équipement principal. Quant aux budgets de fonctionnement supplémentaires, ils sont respectivement évalués à 20 000 $ et 345 000 $. Comme les montants relatifs à l'Hôtel-Dieu seront versés au CHUQ, ils s'ajoutent aux sommes annoncées aujourd'hui pour le Centre hospitalier affilié universitaire.

Enfin, le ministre de la Santé et des Services sociaux a annoncé qu'une somme de 1,4 million de dollars sera consacrée à la rénovation fonctionnelle de l'unité de courte durée gériatrique C-4000 de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus. "Les travaux et la relocalisation prévus permettront d'améliorer de façon importante la qualité et la sécurité des services offerts aux personnes séjournant dans cette unité, dont les locaux sont loin de répondre aux normes actuelles", a déclaré monsieur Couillard.

"La région de la Capitale-Nationale a reçu d'excellentes nouvelles au cours des derniers jours relativement au développement de son réseau hospitalo-universitaire. Je rappelle, par exemple, l'inauguration du tomographe par émission de positrons de l'Hôtel-Dieu, ou encore la construction du nouveau centre de recherche du CHUL. Les investissements annoncés aujourd'hui contribueront également à consolider la place déjà importante qu'occupe le secteur biomédical dans notre région", a conclu le ministre responsable de la région, monsieur Michel Després.

-%SU: SAN,TAX

-%RE: 37


Communiqué envoyé le 15 mai 2006 à 10:30 et diffusé par :