Le Lézard

Une étude fait ressortir les répercussions des frais de scolarité élevés sur les citoyens les plus pauvres



OTTAWA, le 29 juin /CNW/ -- Les politiques en matière de frais de scolarité des provinces sont

classées en fonction d'un indice d'équité

OTTAWA, le 29 juin /CNW Telbec/ - Les hausses des frais de scolarité à l'université ont un effet dévastateur sur les familles à faible revenu au Canada, révèle une étude rendue publique aujourd'hui par l'Association canadienne des professeures et professeurs d'université.

"Il est consternant de voir que les familles à faible revenu doivent dépenser plus de 67 % de leur revenu après impôt pour payer les frais d'une année d'études universitaires d'un seul enfant", dénonce le président de l'ACPPU, Greg Allain.

L'étude intitulée Les aspects économiques de l'accès aux études : La réalité financière du coût de l'éducation postsecondaire pour les familles à faible revenu suit l'évolution des frais de scolarité en tant que pourcentage du revenu après impôt de différentes catégories de revenu. Les résultats de l'étude, exprimés en fonction d'un indice d'équité attribué aux provinces, indiquent que Terre-Neuve-et-Labrador est en tête de classement et que la Nouvelle-Écosse occupe le dernier rang.

"Ce qu'il y a de plus troublant, c'est de constater que, dans la plupart des provinces, les familles à faible revenu ne disposent tout simplement pas des ressources dont elles ont besoin pour financer des études postsecondaires, compte tenu des coûts actuels, et ne peuvent pas non plus avoir recours aux moyens financiers nécessaires. Cette étude illustre comment les obstacles financiers empêchent les étudiants issus des familles à faible revenu de fréquenter les collèges et les universités", conclut M. Allain.

L'Association canadienne des professeures et professeurs d'université est le porte-parole national de 55 000 membres du personnel académique et autres employés en poste dans les universités et les collèges établis au Canada. Elle s'engage activement à améliorer la qualité de l'enseignement postsecondaire et à en accroître l'accessibilité.


Communiqué envoyé le 29 juin 2006 à 09:42 et diffusé par :