Le Lézard

Les municipalités sont absentes de la planification des mesures d'urgence, constate un rapport de la FCM



OTTAWA, le 29 juin /CNW/ -- Le rapport et fiche d'information :

http://www.fcm.ca/french/media_f/press_f/june292006-f.html

OTTAWA, le 29 juin /CNW Telbec/ - Pour assurer la sécurité de nos villes et de nos collectivités, les municipalités doivent participer à la planification et à la coordination des mesures d'urgence, conclut un rapport rendu public aujourd'hui par la Fédération canadienne des municipalités (FCM).

"Les gouvernements municipaux sont les premiers répondants dans plus de 95 pour cent de toutes les situations d'urgence", déclare la présidente de la FCM, Mme Gloria Kovach, conseillère de Guelph, en Ontario. "Nous devons avoir un rôle à jouer dans la conception des politiques qui régissent la sécurité et la protection civile."

Le rapport, intitulé "Urgences : les municipalités absentes de la planification", souligne que, malgré une hausse importante des menaces auxquelles sont confrontés le Canada et ses municipalités, une faible part du montant de 9,5 milliards de dollars dépensé par le gouvernement fédéral pour la sécurité depuis 2001 a été versée aux gouvernements municipaux.

"Les menaces qui pèsent sur nos villes et nos collectivités se sont multipliées, allant d'attaques terroristes et d'épidémies jusqu'à une augmentation de la fréquence et de l'ampleur des catastrophes naturelles", a déclaré le maire d'Halifax Peter Kelly, président du Groupe de travail sur la sécurité publique et la protection civile du Caucus des maires des grandes villes de la FCM. "Nous devons être mieux préparés pour faire face à ces événements que ne l'était la Nouvelle-Orléans pour l'ouragan Katrina."

Le rapport présente une série de recommandations, dont la nécessité d'assurer une meilleure coopération et coordination entre les ordres de gouvernement au chapitre des capacités de planification et d'intervention, la participation des municipalités à l'établissement des politiques et des programmes de réponse en cas d'urgence, et un financement approprié.


Communiqué envoyé le 29 juin 2006 à 08:53 et diffusé par :