Le Lézard
Classé dans : Les affaires

Desjardins annonce des excédents de 186 millions de dollars pour le premier trimestre de 2006



LÉVIS, QC, le 15 mai /CNW/ -- Faits saillants

- Excédents cumulés avant ristournes aux membres de 186 millions de

dollars

- Comptabilisation d'une provision pour ristournes aux membres de

90 millions de dollars

- Croissance soutenue de 6,5 % du portefeuille de prêts des caisses

- Progression de plus de 20 % de l'encours des fonds de placement

- Hausse du ratio de capitalisation de 1re catégorie, parmi les meilleurs

de l'industrie

    <<
    -------------------------------------------------------------------------
                                                Pour le trimestre terminé
                                                               le 31 mars
    Excédents cumulés avant                    ------------------------------
     ristournes aux membres                              2006        2005
    -------------------------------------------------------------------------
    Particuliers et entreprises                           119 M $     159 M $
    -------------------------------------------------------------------------
    Assurance de personnes                                 28 M $      38 M $
    -------------------------------------------------------------------------
    Assurance de dommages                                  22 M $      25 M $
    -------------------------------------------------------------------------
    Valeurs mobilières, gestion d'actifs,
     capital de risque et autres                           17 M $      12 M $
    -------------------------------------------------------------------------
                                           TOTAL          186 M $     234 M $
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision pour ristournes aux membres                  90 M $      93 M $
    -------------------------------------------------------------------------
    Rendement des capitaux propres                        9,5 %      13,2 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Ratio de capital 1re catégorie                      13,83 %     13,65 %
    -------------------------------------------------------------------------
    >>


LÉVIS, QC, le 15 mai /CNW Telbec/ - Pour le premier trimestre se terminant le 31 mars 2006, le Mouvement des caisses Desjardins, le plus important groupe financier intégré de nature coopérative au Canada, annonce des excédents cumulés avant ristournes aux membres de 186 millions de dollars, par rapport à 234 millions de dollars au trimestre correspondant de 2005.

La performance financière du Mouvement des caisses Desjardins au premier trimestre a été marquée principalement par une baisse de la rentabilité du secteur Particuliers et entreprises. L'importante croissance de l'ensemble des volumes d'affaires réalisée par ce secteur, notamment au chapitre des activités de financement et de vente de fonds de placement, a été contrecarrée par le resserrement de la marge bénéficiaire, la diminution des revenus liés aux activités de négociation et de placement ainsi que la hausse des frais d'exploitation, dont une charge additionnelle reliée aux régimes d'avantages sociaux futurs, ont fait reculer les excédents avant ristournes aux membres de ce secteur de 40 millions de dollars.

Les filiales d'assurance ont également enregistré une légère baisse de rentabilité au cours de ce premier trimestre. Notons toutefois qu'au premier trimestre de 2005, un gain de l'ordre de 9 millions de dollars provenant de la disposition d'une division de la filiale d'assurance de personnes avait été enregistré. Pour leur part, Desjardins Capital de risque et Valeurs mobilières Desjardins ont respectivement réalisé des bénéfices nets de 5 millions de dollars et de 0,7 million de dollars.

La provision pour ristournes aux membres propriétaires des caisses comptabilisée pour les trois premiers mois de 2006 s'élève à 90 millions de dollars, comparativement à 93 millions de dollars un an auparavant.

Quant au rendement des capitaux propres, soit les excédents avant ristournes aux membres sur les capitaux propres moyens, il se situe à 9,5 % au terme du premier trimestre de 2006, par rapport à 13,2 % un an auparavant. Cette baisse s'explique notamment par l'augmentation de la base du capital de première catégorie et par les éléments énumérés précédemment.

Rappelons que Desjardins compte parmi les institutions financières les mieux capitalisées au Canada; son ratio de capital de première catégorie s'établit à 13,83 % au 31 mars 2006, l'un des meilleurs de l'industrie, tandis que le ratio de capital total se situe à 14,00 %.

Le Mouvement Desjardins bénéficie, depuis mars 2004, d'un programme d'emprunt permanent sur le marché canadien lui permettant d'émettre des billets de premier rang pour un montant maximal de 2 milliards de dollars. Ce programme, d'une durée de 25 mois, est venu à échéance en avril 2006 et Desjardins travaille actuellement à son renouvellement.

Actif de près de 125 milliards de dollars

Au 31 mars 2006, l'actif global du Mouvement des caisses Desjardins s'établissait à 124,3 milliards de dollars, comparativement à 110,2 milliards de dollars un an plus tôt, en hausse de 12,8 % (ou de 14,1 milliards de dollars). La croissance de Desjardins a été fort soutenue et elle tire son origine, entre autres, d'une demande de crédit encore très vigoureuse, notamment du côté des prêts hypothécaires résidentiels. Soulignons que l'actif à la fin de mars 2006 inclut un montant de 6 milliards de dollars provenant de l'application, depuis le 1er janvier 2006, d'une nouvelle norme comptable relativement à la détention de droits variables implicites, qui requiert la consolidation des sociétés de placement dans les états financiers cumulés du Mouvement. Jusqu'au 31 décembre 2005, ces investissements étaient comptabilisés au net, à leur juste valeur.

Commentant ces résultats, le président et chef de la direction du Mouvement des caisses Desjardins, M. Alban D'Amours, a déclaré : "Ce premier trimestre marque le coup d'envoi de notre planification stratégique 2006-2008 et je me réjouis de la très bonne performance des caisses, notamment dans le domaine des prêts hypothécaires et de la collecte de l'épargne des particuliers, où elles enregistrent une croissance qui dépasse même nos attentes. Ce début d'année s'accompagne toutefois, comme nous l'avions prévu, d'une baisse de notre rentabilité; nous devrons donc mener des actions vigoureuses, comprises dans notre planification stratégique, pour mieux contrôler nos frais d'exploitation, tout en poursuivant des initiatives visant à améliorer la productivité de l'ensemble des composantes du Mouvement."

Résultats par secteur d'activité

Particuliers et entreprises

Ce secteur regroupe le réseau des caisses du Québec et de l'Ontario, la

Fédération des caisses Desjardins du Québec, la Fédération des caisses

populaires de l'Ontario, la Caisse centrale Desjardins, le Fonds de

sécurité Desjardins, Capital Desjardins inc. et Desjardins Credit Union.

Le secteur Particuliers et entreprises a réalisé des excédents avant ristournes aux membres de 119 millions de dollars pour le premier trimestre de 2006, contre 159 millions de dollars un an auparavant. Malgré l'augmentation soutenue du volume d'affaires, particulièrement au chapitre des activités de financement et de la vente de fonds de placement, le rétrécissement de la marge bénéficiaire nette, la baisse des revenus liés aux activités de négociation et de placement ainsi que la hausse des frais d'exploitation, notamment un accroissement de la charge reliée aux régimes d'avantages sociaux futurs, expliquent en grande partie cette diminution de la rentabilité.

De son côté, la Caisse centrale Desjardins, qui agit à titre de trésorier du Mouvement Desjardins, a apporté au secteur Particuliers et entreprises une contribution de 23,2 millions de dollars au cours des trois premiers mois de 2006, 2 millions de dollars ou 14 % de plus qu'à la période correspondante de 2005.

Le revenu total du secteur Particuliers et entreprises atteint 1 058 millions de dollars pour le premier trimestre de 2006, en hausse de 34 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de 2005. Le revenu net d'intérêt s'établit à 740 millions de dollars comparativement à 730 millions de dollars un an auparavant. Le resserrement de la marge bénéficiaire nette de l'ordre de 13 points de base est venu atténuer la hausse du revenu net d'intérêt découlant de l'importante croissance du volume d'affaires, notamment au chapitre des activités de financement, qui ont bondi de 8,7 % ou 6,6 milliards de dollars depuis un an.

Les autres revenus s'élèvent à 318 millions de dollars au terme des trois premiers mois de 2006, progressant de 24 millions de dollars ou 8,2 % par rapport à la même période en 2005; cela s'explique principalement par une augmentation des revenus de commissions sur les fonds de placement dont l'encours a bondi de plus de 20 % par rapport au premier trimestre de 2005, ainsi que par la hausse des revenus liés aux activités de cartes de crédit, reflet de la croissance du volume d'affaires de VISA Desjardins.

La dépense de provisions pour pertes sur créances atteint 31 millions de dollars pour les trois premiers mois de l'exercice 2006, le même niveau que l'an dernier. Le secteur Particuliers et entreprises présente une excellente qualité de portefeuille de prêts. Ainsi, l'encours des prêts douteux bruts s'établit à 299 millions de dollars, en baisse de 47 millions de dollars ou 13,6 %, par rapport au trimestre correspondant de 2005.

Quant à la provision pour pertes sur créances, elle atteint 725 millions de dollars à la fin du premier trimestre de 2006, par rapport à 743 millions de dollars un an plus tôt. Elle est composée de 114 millions de dollars de provisions spécifiques et de 611 millions de dollars de provision générale. Le ratio de couverture global est de 242,3 % à la fin du premier trimestre de 2006 comparativement à 214,7 % au 31 mars 2005.

Les frais autres que d'intérêt s'établissent à 864 millions de dollars pour le premier trimestre de 2006, augmentant de 91 millions de dollars ou 11,8 % depuis le trimestre correspondant de 2005. La hausse enregistrée au chapitre des salaires et avantages sociaux représente plus de la moitié de l'augmentation de ces frais : elle résulte principalement de l'ajout de personnel pour soutenir la croissance du volume d'affaires, de l'indexation annuelle des salaires et d'une hausse de la charge reliée aux régimes d'avantages sociaux futurs, compte tenu d'une baisse des taux d'intérêt à long terme. Le reste de l'augmentation est aussi attribuable, entre autres, à la hausse des honoraires professionnels liés aux ententes de services avec les fournisseurs.

Le ratio de productivité, soit les charges d'exploitation sur le total des revenus calculé à partir des résultats du secteur Particuliers et entreprises, incluant le bénéfice des sociétés filiales, s'est chiffré à 76,8 % pour les trois premiers mois de 2006 contre 70,3 % à la période correspondante de 2005. La hausse des frais autres que d'intérêt, conjuguée au rétrécissement de la marge bénéficiaire nette, explique le recul de cet indicateur.

Au 31 mars 2006, l'actif total du secteur Particuliers et entreprises s'élevait à 104,6 milliards de dollars, ce qui montre une majoration de 10,6 % (ou de 10,1 milliards de dollars) depuis un an. Soulignons que 6 milliards de dollars proviennent de la consolidation des sociétés de placement dans les états financiers cumulés du Mouvement, tel que le requiert la nouvelle norme comptable à l'égard de la détention de droits variables implicites applicable depuis le 1er janvier 2006.

Au chapitre de ses activités de financement, le secteur Particuliers et entreprises a affiché une croissance soutenue au premier trimestre de 2006. En effet, son portefeuille de prêts a crû de 8,7 % (ou de 6,6 milliards de dollars), pour atteindre 81,8 milliards de dollars. Grâce à la vigueur qu'a démontrée le marché de l'habitation au Québec depuis le début de cette année (les mises en chantier ont progressé de 7,6 % et les ventes de maisons existantes de 2,2 %) et à une offre de crédit des plus dynamiques, le secteur Particuliers et entreprises a continué de bien tirer son épingle du jeu dans ce domaine. Par exemple, ses prêts hypothécaires résidentiels s'établissaient à 47,6 milliards de dollars au 31 mars 2006, comparativement à 42,9 milliards de dollars un an auparavant, augmentant donc de 11,0 % (ou de 4,7 milliards de dollars); cela représente 71,2 % de la croissance totale du portefeuille de crédit durant la même période.

En ce qui a trait au crédit à la consommation, le secteur Particuliers et entreprises a vu son portefeuille de prêts s'accroître de 6,8 % (ou de 929 millions de dollars), pour atteindre 14,5 milliards de dollars au 31 mars 2006. Quant aux prêts aux entreprises et aux gouvernements, le portefeuille dans ce domaine a affiché une majoration de 4,7 % (ou de 916 millions de dollars) annuellement, pour se chiffrer à 20,4 milliards de dollars au 31 mars 2006.

Dans le domaine du financement des entreprises spécifique à la Caisse centrale Desjardins, les nouvelles affaires autorisées ont atteint 291 millions de dollars au cours du trimestre; ce développement vigoureux des affaires s'est manifesté par l'autorisation de trois dossiers à titre de co-agent de syndicat bancaire. Encore une fois, ce développement continue de s'appuyer en bonne partie sur l'expertise de la Caisse centrale dans un certain nombre de secteurs spécialisés tels que les technologies et les communications. Ce dynamisme s'est traduit par une progression des encours de prêts au secteur privé de la Caisse centrale, qui ont atteint le niveau record de 2 milliards de dollars.

Enfin, mentionnons que la Caisse centrale Desjardins, à titre de trésorier du Mouvement, a émis des obligations de 500 millions d'euros (environ 700 millions de dollars canadiens) sur les marchés européens afin de soutenir le développement des affaires. La particularité de cette émission tient au fait que c'est la première fois que trois groupes financiers coopératifs agissent conjointement à titre de chef de file lors d'une émission en faveur d'une autre coopérative. Par ailleurs, la Caisse centrale Desjardins s'apprête à lancer, d'ici la fin du premier semestre de l'année, une émission obligataire d'une valeur minimale de 500 millions d'euros sur les marchés européens.

Au chapitre de la collecte d'épargne, les dépôts accumulés par le secteur Particuliers et entreprises totalisaient à 83,5 milliards de dollars au 31 mars 2006, comparativement à 79,0 milliards de dollars à pareille date en 2005. Il s'agit d'un accroissement annuel de 5,7 % (ou de 4,5 milliards de dollars) qui est dû en grande partie à l'épargne en provenance des particuliers, laquelle occupe une place très importante parmi l'ensemble des sources de financement dont dispose ce secteur. Avec un volume de 59,9 milliards de dollars au 31 mars 2006, en hausse de 6,3 % (ou de 3,5 milliards de dollars) depuis un an, l'épargne des particuliers représente 71,7 % de l'ensemble des dépôts. Celle provenant des entreprises et des gouvernements, qui totalisait 15,1 milliards de dollars au terme de ce premier trimestre de l'année, a reculé de 1,0 % (ou de 151 millions de dollars) annuellement. Quant aux autres types de dépôts, comme les émissions de titres sur les marchés financiers, qui se chiffraient à 8,5 milliards de dollars au premier trimestre, ils ont augmenté de 14,5 % (ou de 1,1 milliard de dollars).

Enfin, tirant profit de l'embellie des marchés boursiers, le secteur Particuliers et entreprises a aussi été très actif dans le domaine de la vente de produits d'épargne hors bilan, comme les fonds de placement et les valeurs mobilières. L'encours de ses Fonds Desjardins, de ses fonds NordOuest et de ses valeurs mobilières a bondi de 25,1% depuis un an (ou de 3,9 milliards de dollars), pour s'établir à 19,6 milliards de dollars au 31 mars dernier.

Assurance de personnes

Ce secteur décrit les activités de la filiale Desjardins Sécurité

financière.

Desjardins Sécurité financière enregistre un bénéfice net de 30,4 millions de dollars au premier trimestre de 2006. La part du bénéfice net attribuable aux actionnaires ultimes, les caisses Desjardins, s'élève à 28,3 millions de dollars, 10 millions de dollars de moins qu'au premier trimestre de 2005; toutefois, n'eut été un gain de 9 millions de dollars découlant de la vente de la division Imperial Life, aux Bahamas, comptabilisée au premier trimestre de 2005, le bénéfice net du trimestre aurait été comparable. Ce résultat est fort satisfaisant compte tenu de la détérioration marquée de l'expérience technique en invalidité de longue durée au cours du trimestre. Quant au rendement des capitaux propres, il s'établit à 16,3 %. Les revenus de primes d'assurance et de rentes, les revenus de placement et autres revenus ont affiché une croissance de 14,1 % par rapport à 2005, passant de 732,9 millions de dollars à 836,2 millions de dollars.

Les ventes d'assurance dépassent par ailleurs le cap des 50 millions de dollars, en progression de 8,1 millions de dollars comparativement au trimestre correspondant en 2005. Quant à l'actif sous gestion, il poursuit sa croissance, s'établissant à 18,0 milliards de dollars, soit 2,6 milliards de dollars de plus qu'à pareille date l'an dernier.

Les activités liées à l'assurance collective, incluant les régimes d'assurance pour les groupes et les entreprises de même que les régimes collectifs offerts dans les institutions financières, dont les caisses Desjardins, produisent un bénéfice net de 18,9 millions de dollars. En assurance pour les groupes et les entreprises, les ventes affichent une nette croissance et la percée en assurance collective à l'extérieur du Québec se poursuit avec une augmentation des ventes de 27,4 %. Quant aux primes, elles se chiffrent à 289,8 millions de dollars, en hausse de 19,4 millions de dollars.

En assurance individuelle, le bénéfice net s'établit à 10,4 millions de dollars et le volume de primes brutes est de 111,8 millions de dollars, alors que les ventes sont sensiblement au même niveau que l'an dernier.

Enfin, le volet épargne connaît un bon début d'année puisque les ventes globales atteignent 225,4 millions de dollars comparativement à 104,1 millions de dollars l'an dernier. Elles s'élèvent à 93,9 millions de dollars en épargne individuelle, une hausse de 14,8 % tandis qu'en épargne retraite collective, elles se chiffrent à 131,5 millions de dollars, près de six fois plus qu'à la même date l'an dernier. Le bénéfice net du secteur est toutefois inférieur de 3,3 millions de dollars au résultat des trois premiers mois de 2005.

Assurance de dommages

Ce secteur décrit les activités de la filiale Desjardins Groupe

d'assurances générales.

Desjardins Groupe d'assurances générales a enregistré un bénéfice net de 22,2 millions de dollars pour le premier trimestre de 2006 comparativement à 24,6 millions de dollars pour la période correspondante de 2005. Le rendement des capitaux propres s'élève à 19,6 %, un niveau comparable à celui de l'an dernier. La croissance de 1 % des primes brutes réalisée dans un contexte de baisse de tarification automobile au Canada et la bonne performance des placements n'ont pas été suffisants pour compenser la hausse de la sinistralité, affectant ainsi la rentabilité.

Valeurs mobilières, gestion d'actifs, capital de risque et autres

Le quatrième secteur regroupe principalement les activités de courtage de

valeurs mobilières, avec les Valeurs mobilières Desjardins, la gestion

d'actifs, avec Desjardins Gestion d'actifs et les activités

d'investissement de capital de risque, avec Desjardins Capital de risque.

Au terme du premier trimestre, le bénéfice net des Valeurs mobilières Desjardins s'élève à 0,7 million de dollars, alors que s'inscrivait une perte de 0,8 million de dollars à la même date l'an dernier. Les revenus du premier trimestre atteignent 76 millions de dollars, soit une croissance de 13,1 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice 2005. L'actif sous gestion s'élève à 16,3 milliards de dollars, en hausse de 15 % par rapport au premier trimestre de 2005. Les VMD continuent à investir pour accroître leur présence dans les marchés actuels et en développer de nouveaux, ce qui leur permet d'enregistrer une croissance des revenus pour une cinquième année consécutive.

Pour sa part, Desjardins Gestion d'actifs affiche un bénéfice net de 8,1 millions de dollars au terme du premier trimestre, comparativement à 5,4 millions de dollars pour la même période en 2005. Cette filiale a des actifs sous gestion de 36,5 milliards de dollars au 31 mars 2006, contre 28,5 milliards de dollars un an plus tôt. Les revenus totaux ont augmenté de 28 % grâce notamment à la création de fonds de multigestion et à l'accroissement des actifs en produits alternatifs.

Quant aux filiales d'investissement de capital de risque, elles ont produit, pour les trois premiers mois de 2006, un bénéfice de près de 5 millions de dollars comparativement à 7 millions de dollars pour le trimestre correspondant l'an dernier.

Le Mouvement des caisses Desjardins, fort de sa distinction coopérative, de son réseau de filiales et de son équilibre financier, vise à être la meilleure institution financière, tant sur le plan de la satisfaction des besoins de ses membres et clients, que du développement des affaires par son offre de service accessible, efficace et complète. Il a comme mission de contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités. On peut visiter son site Internet à l'adresse : www.desjardins.com.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

9 déc 2016
QUÉBEC, le 9 déc. 2016 /CNW Telbec/ - Le député de Pontiac et adjoint parlementaire du ministre des Finances, M. André Fortin, dirigera un groupe de travail qui étudiera la question des clauses de disparité de traitement dans les régimes de retraite...

9 déc 2016
L'Initiative mondiale de parrainage de réfugiés réunit des groupes de parrainage, des réfugiés parrainés par le secteur privé, des dirigeants de la société civile et du monde des affaires, des organisations internationales ainsi que des représentants...

9 déc 2016
Résultats de l'analyse trimestrielle de l'indice composé S&P/TSX de décembre 2016 TORONTO, le 9 déc. 2016 /CNW/ - Les services indiciels canadiens de S&P Dow Jones apporteront les modifications suivantes aux indices canadiens S&P/TSX après la...

9 déc 2016
BAGDAD, le 9 déc. 2016 /CNW/ - Dans le cadre de la plus importante intervention d'aide humanitaire dans l'est de Mossoul depuis le début du conflit en cours, le Programme alimentaire mondial (PAM), l'UNICEF et le Fonds des Nations Unies pour la...

9 déc 2016
MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 9 déc. 2016) - Le Château Inc. (TSX:CTU.A) a annoncé aujourd'hui que le chiffre d'affaires pour le troisième trimestre clos le 29 octobre 2016 s'est élevé à 55,4 millions de dollars comparativement à 57,6 millions de...

9 déc 2016
QUÉBEC, le 9 déc. 2016 /CNW Telbec/ - « En 2016, notre gouvernement a posé des gestes majeurs pour faire avancer les priorités des Québécoises et des Québécois que sont l'économie, l'éducation et la santé. Le changement a commencé. C'est maintenant à...




Communiqué envoyé le 15 mai 2006 à 10:00 et diffusé par :