Le Lézard

La FCEI demande au ministre Bachand de compenser les distributeurs de cigarettes



MONTRÉAL, le 15 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 15 mai /CNW Telbec/ - "L'heure est venue pour le gouvernement du Québec d'entendre raison. Il doit compenser immédiatement les entreprises distributrices de tabac expropriées à cause de l'interdiction légale faites aux bars, aux brasseries et aux restaurants, de faire installer ou de laisser en place un appareil distributeur de tabac. Il est inconcevable que le gouvernement traite différemment les distributeurs de tabac des autres commerçants qui vendent des cigarettes dans leur établissement." a déclaré le vice-président, Québec, de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI). "C'est une question d'équité, purement et simplement."

Selon monsieur Fahey, une compensation équitable pour la perte de leurs commerces ne remet pas en question la loi adoptée pour bannir les cigarettes des endroits publics, mais protège directement la liberté de commerce au Québec. "Par son action législative, le gouvernement est responsable de dommages collatéraux importants, soit la faillite pure et simple d'entreprises, qui fermeront à court terme, laissant sur le carreau des travailleurs et les propriétaires qui y ont placées tous leurs avoirs."

Selon l'estimation des coûts de la FCEI, réalisée selon les normes comptables reconnues lors de l'évaluation des entreprises, il en coûterait entre 5 et 7 millions de dollars pour compenser les trente-cinq entreprises de distribution de cigarettes du Québec. "On ne parle pas ici d'une compensation pour des pertes de profits, mais bien d'une compensation pour des fermetures complètes d'entreprises, dues à l'entrée en vigueur de la Loi sur le tabac. Ces entrepreneurs méritent le respect du gouvernement." a conclu monsieur Fahey.

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) est l'association patronale qui défend les petites et moyennes entreprises d'ici et qui, par ses représentations auprès des gouvernements et des municipalités, leur permet de prospérer économiquement au bénéfice de l'ensemble des citoyens et citoyennes du Québec.

Association sans but lucratif dont les membres oeuvrent dans tous les secteurs d'activité et dans toutes les régions du Québec, la FCEI est non partisane et son financement provient uniquement de l'adhésion de ses membres.

La FCEI - 35 ans la tête à vos affaires et la voix toujours plus forte!


Communiqué envoyé le 15 mai 2006 à 10:00 et diffusé par :