Le Lézard

L'Association laitière européenne (EDA) appelle au progrès à travers des contributions équilibrées



BRUXELLES, June 28 /PRNewswire/ -- Jeudi dernier, à l'occasion de la publication d'un projet de modalités, l'Association laitière européenne a maintenu sa position concernant les négociations de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Commentant sur le projet de modalités, M. Veijo Meriläinen, président de l'EDA, a déclaré : << L'EDA est préoccupée par l'absence de progrès dans les négociations de l'OMC. L'EDA considère un aboutissement positif comme une étape majeure pour le développement d'un marché mondial profitable pour les produits laitiers. Nous soutenons la poursuite de la libération commerciale multilatérale à travers l'OMC, car l'industrie laitière européenne est bien développée et estime qu'un accord équilibré pourra générer des opportunités commerciales.

Cependant, des progrès ne peuvent pas être accomplis avec des concessions unilatérales de l'UE. Ils ne pourront survenir qu'à travers des contributions judicieuses et équilibrées d'autres pays développés. Ceci doit inclure des mécanismes de mise en place qui permettent à l'industrie laitière européenne de s'adapter au résultat de l'accord, quel qu'il soit.

En particulier, cela signifie l'absence de nouvelles contraintes de volume pour le retrait progressif des subventions à l'exportation. À la place, le retrait progressif doit inclure une limite unique sur les dépenses pour tous les produits laitiers. Cela donnera à l'industrie la flexibilité requise pour changer son modèle commercial tout en satisfaisant à son engagement pour l'élimination.

La Commission doit également réaliser que la proposition de l'UE sur l'accès au marché se trouve déjà à la limite de compatibilité avec la réforme CAP. Toute réduction supplémentaire des tarifs d'importation aura un plus fort impact sur le marché européen que les réductions de prix de soutien requises par la réforme CAP, qui est la base du mandat de l'UE.

Néanmoins, malgré ces défis et les vastes divergences dans les positions de négociation des membres de l'OMC identifiées par le document de modalités, nous restons confiants en la possibilité d'un résultat positif, et l'EDA et l'industrie laitière européenne restent engagées à contribuer au processus de manière positive >>, conclut M. Meriläinen.

À propos de l'Association laitière européenne

L'Association laitière européenne représente les intérêts des transformateurs laitiers de l'Union européenne. Ses membres incluent les associations nationales du secteur de chaque pays membre de l'UE.


Communiqué envoyé le 28 juin 2006 à 16:55 et diffusé par :