Le Lézard

M. Michaud, du SCEP, incite à lier les droits de coupe aux emplois au Nouveau-Brunswick



OTTAWA, le 28 juin /CNW/ -- OTTAWA, le 28 juin /CNW Telbec/ - Le syndicat le plus grand de l'industrie forestière du Nouveau-Brunswick a approuvé la réduction des droits de coupe de bois de la Couronne annoncée par la province en tant que "bonne nouvelle pour les travailleuses et travailleurs d'usine en difficulté".

Max Michaud, vice-président, région de l'Atlantique, du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier, a incité le gouvernement à lier plus clairement les droits de coupe sur les terres publiques à la création et au maintien d'emplois.

"Puisque notre industrie est en crise, l'annonce de la réduction des droits est une bonne nouvelle", a dit M. Michaud. "Nos membres méritent une bonne nouvelle pour changer un peu. Cependant, nous croyons que le Nouveau-Brunswick doit en outre procéder à une révision fondamentale de ses dispositions sur la délivrance de permis afin de lier les droits de coupe directement au maintien et à la création d'emplois."

Le SCEP représente 150 000 personnes travaillant dans l'industrie forestière et dans les domaines de l'énergie, des télécommunications et des médias dans l'ensemble du Canada.


Communiqué envoyé le 28 juin 2006 à 16:39 et diffusé par :