Le Lézard

Le personnel scolaire a raison d'insister sur l'éducation de qualité, selon la décision arbitrale prise aujourd'hui



TORONTO, le 28 juin /CNW/ -- TORONTO, le 28 juin /CNW/ - Selon le syndicat qui représente le personnel scolaire des 24 collèges de l'Ontario, la décision prise par l'arbitre William Kaplan aujourd'hui donne raison à la lutte du personnel scolaire pour l'éducation de qualité.

Les 8 900 enseignants, conseillers et bibliothécaires, membres du Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario, ont fait la grève pendant trois semaines au début de l'année en raison de la charge de travail et des salaires. La grève a pris fin quand les parties ont accepté le processus d'arbitrage présidé de Kaplan.

Dans la décision arbitrale, le SEFPO a gagné un groupe de travail sur la charge de travail doté d'un président indépendant pour régler les disputes, ainsi que des augmentations salariales concurrentielles.

"Le SEFPO a mis fin à sa grève à condition qu'une tierce partie examinerait indépendamment la charge de travail dans les collèges comme enjeu important de qualité de l'éducation," a déclaré Ted Montgomery, président de l'équipe de négociation du SEFPO. "L'employeur avait constamment refusé toute étude de la charge de travail menée par une tierce partie."

Le personnel scolaire recevra des augmentations salariales de 3 pour cent de façon rétroactive au 1er septembre 2005, encore 3 pour cent le 1er septembre 2006, 3,5 pour cent le 1er septembre 2007 et 4 pour cent le 1er septembre 2008. Avec un échelon additionnel à ajouter à la grille salariale en avril 2007, cela signifie une augmentation totale de 15,33 pour cent au 1er septembre 2008 pour le personnel scolaire.

Le SEFPO a constamment défendu les enjeux relatifs à l'éducation de qualité, y compris un plus grand nombre d'enseignants à temps plein ainsi qu'un plus petit nombre d'étudiants dans chaque classe.


Communiqué envoyé le 28 juin 2006 à 15:45 et diffusé par :