Le Lézard

La confiance des PME québécoises est en légère hausse mais dissimule un ralentissement du Centre et de l'Est du pays



MONTRÉAL, le 28 juin /CNW/ -- MONTRÉAL, le 28 juin /CNW Telbec/ - "Les entreprises québécoises affichent une légère augmentation de leur confiance par rapport au mois de mars dernier mais les perspectives à long terme des chefs d'entreprise du Québec continuent toutefois d'afficher une tendance à la baisse" a indiqué monsieur Richard Fahey, vice-président, Québec de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI).

L'indice du Baromètre trimestriel des affaires, qui révèle les attentes des chefs d'entreprise du Canada à l'égard de la performance de leur entreprise au cours des 12 prochains mois, est demeuré stable à 107,2 au deuxième trimestre. Grâce à ce rythme d'activité, l'indice se situe dans la moyenne des attentes évaluées au cours des cinq dernières années, ce qui présage une certaine croissance de l'économie.

Dans l'ensemble du pays, 42 pour cent des chefs d'entreprise affirment que la performance actuelle de leur entreprise est beaucoup plus forte ou un peu plus forte que celle affichée à la même période l'an dernier, contre     25 pour cent qui indiquent qu'elle est un peu plus faible ou beaucoup plus faible. Par ailleurs, les prévisions à plus long terme (12 prochains mois) sont les plus positives car 49 pour cent des PME prévoient que leur performance s'améliorera, contre seulement 15 pour cent qui s'attendent à une année plus faible.

La conjoncture économique au niveau des provinces montre que la situation est très différente d'une région à l'autre. L'Alberta tient le haut du pavé en affichant un nouvel indice record de 121,5 - c'est-à-dire plus de 14 points au-dessus de la moyenne nationale. L'indice de la Colombie-Britannique reste également bien au-dessus de la moyenne nationale en s'établissant à 115,4. Même la Saskatchewan, où le niveau d'optimisme des entreprises est traditionnellement réputé être le plus bas, a réussi à atteindre son propre record de 106,6 - un niveau comparable à celui du Manitoba.

La situation dans les autres provinces est moins reluisante. Les entreprises de la région atlantique continuent de traduire un faible optimisme, le Nouveau-Brunswick étant la plus dynamique des quatre provinces. Fait alarmant : depuis huit trimestres consécutifs, l'Ontario et le Québec persistent à tourner au ralenti par rapport à l'Alberta et à la Colombie-Britannique. "L'économie vigoureuse de l'Alberta dissimule le ralentissement qui est en train de se confirmer dans le Centre et l'Est du pays. La hausse rapide du dollar canadien a sans doute eu un certain impact sur la confiance des secteurs et des régions tout comme au niveau des perspectives d'embauche" d'affirmer Simon Prévost, Directeur des affaires législatives.

Dans l'ensemble, environ un tiers des patrons de PME préfèrent faire affaire avec un huard d'une valeur inférieure alors qu'un chef d'entreprise sur six soutient un dollar plus fort . Les quelque 50 pour cent des dirigeants d'entreprise restants estiment que la valeur du dollar n'a pas d'impact considérable direct sur leurs activités quotidiennes. Les prix de l'énergie continuent d'être la plus grande source de préoccupation pour 84 pour cent des dirigeants de PME. Les coûts de l'assurance et la pénurie de main-d'?uvre qualifiée se classent aussi parmi les plus importants facteurs d'inquiétudes des chefs d'entreprise.

Le sondage de la FCEI a été réalisé parmi un échantillon stratifié des membres de la FCEI entre le 6 et le 17 juin 2006 et a reçu 2 371 réponses. Les résultats nationaux sont exacts à +/- 2,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Le rapport est disponible sur le site Internet de la FCEI, au www.fcei.ca/quebec.

-------------------------------------------------------------------------

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) est

l'association patronale qui défend les petites et moyennes entreprises

d'ici et qui, par ses représentations auprès des gouvernements et des

municipalités, leur permet de prospérer économiquement au bénéfice de

l'ensemble des citoyens et citoyennes du Québec.

Association sans but lucratif dont les membres oeuvrent dans tous les

secteurs d'activités et dans toutes les régions du Québec, la FCEI est

non partisane et son financement provient uniquement de l'adhésion de ses

membres.

-------------------------------------------------------------------------

La FCEI - 35 ans la tête à vos affaires et la voix toujours plus forte!


Communiqué envoyé le 28 juin 2006 à 10:46 et diffusé par :