Le Lézard

L'industrie de l'aluminium, une pièce maîtresse de l'avenir économique du Québec



MONTRÉAL, le 28 juin /CNW/ -- 
    <<
    "En pleine mondialisation, l'industrie de l'aluminium primaire est une des
rares industries québécoises de classe mondiale".

                                                      Christian Van Houtte
                                                                 Président
                                      Association de l'aluminium du Canada
    >>


MONTRÉAL, le 28 juin /CNW Telbec/ - "L'aluminium occupe aujourd'hui, au Québec, le deuxième rang des catégories de produits exportés", a rappelé M. Christian Van Houtte, président de l'Association de l'aluminium du Canada, à l'occasion de la publication d'une étude intitulée L'aluminium primaire au Québec, une classe mondiale, un effet de levier régional, regroupant les principales données relatives à cette importante industrie québécoise.

M. Van Houtte a tenu à rappeler que, malgré un environnement particulièrement turbulent (mondialisation, taux de change, fluctuations des prix mondiaux, etc.), la croissance historique de l'industrie québécoise de l'aluminium primaire s'est produite d'une manière soutenue. "Au moment où des régions entières subissent les contrecoups de la mondialisation et de la délocalisation des emplois, notre industrie investit chaque année 2,5 milliards de dollars au Québec, et ce, sans compter les achats d'électricité et les dépenses d'investissement", a souligné avec fierté le président de l'Association.

"Cette très forte stabilité a incontestablement contribué au développement économique du Québec, et particulièrement de ses régions", a précisé M. Van Houtte. "Aujourd'hui encore, a-t-il ajouté, l'industrie de l'aluminium, en investissant autant de capitaux année après année dans l'économie du Québec, manifeste sa volonté de réaliser son plein potentiel chez nous et d'y développer ses activités. Cependant, il importe que ce développement continue d'être soutenu grâce à des tarifs d'électricité concurrentiels et prévisibles."

La capacité de production d'aluminium primaire fait du Québec le quatrième producteur en importance au monde. C'est l'expertise que les Québécois ont développée dans le domaine de l'aluminium qui explique aujourd'hui cette performance remarquable, même si le Québec est éloigné des grands marchés en croissance, notamment l'Asie. Le Québec a développé une expertise unique au monde, tant dans le domaine de la main-d'?uvre que des sous-traitants, des équipementiers et de la recherche. "Cette extraordinaire expertise a amené une entreprise de classe mondiale comme Bechtel à établir chez nous son centre mondial d'excellence dans le domaine de l'aluminium", a déclaré M. Van Houtte qui ajoute : "De par son importance, la grappe industrielle de l'aluminium au Québec représente une source de contrats à l'échelle du monde entier pour nos entrepreneurs, nos ingénieurs, nos chercheurs et de nombreux autres experts québécois".

L'aluminium primaire au Québec, une classe mondiale, un effet de levier régional, préparé par la firme d'experts en analyse économique E&B Data recense les données les plus pertinentes et les plus récentes sur l'industrie de l'aluminium au Québec et dans le monde. Le document passe en revue, chiffres à l'appui, l'apport de l'industrie de l'aluminium dans l'économie du Québec, son effet de levier, son effet multiplicateur et son poids dans la création de richesse, notamment dans les régions du Québec. "Un document que se doivent de consulter tous ceux et celles qui s'intéressent au développement économique du Québec, à ses régions et à la capacité de notre économie de se tailler une place à l'ère de la mondialisation du commerce", a conclu M. Van Houtte.

L'industrie canadienne de l'aluminium :

---------------------------------------

L'AAC regroupe des producteurs d'aluminium primaire du Canada; Alcan Inc., Alcoa Première Fusion et Aluminerie Alouette Inc., qui exploitent onze (11) usines au Canada, dont dix (10) au Québec. La production canadienne d'aluminium en 2005 a été de 2.9 millions de tonnes, dont 2.65 au Québec. Le Canada se classe au troisième rang mondial des pays producteurs.


Communiqué envoyé le 28 juin 2006 à 10:00 et diffusé par :