Le Lézard
Classé dans : Transport

"Les accords Ciels ouverts sont essentiels", dit le Conseil des aéroports du Canada aux participants à la conférence OACI-ACI



MONTREAL, le 28 juin /CNW/ -- Le Conseil des aéroports du Canada enjoint le gouvernement d'accélérer la

poursuite d'accords de service aérien libéralisés avec des pays du monde

entier

MONTREAL, le 28 juin /CNW Telbec/ - Lors d'un atelier qui réunissait aujourd'hui des experts de l'industrie de l'aviation du monde entier, le Conseil des aéroports du Canada a demandé au gouvernement fédéral d'accélérer la poursuite d'accords "Ciels ouverts" avec d'autres pays dans le cadre de l'examen des politiques aériennes internationales du Canada.

M. Jim Facette, président et chef de la direction du CAC, a félicité le gouvernement pour les accords libéraux qu'il a conclus avec la Chine, l'Inde et le Portugal ces deux dernières années, ainsi que les accords Ciels ouverts avec les États-Unis et le Royaume-Uni. Il a toutefois rappelé que les régimes aériens entretenus avec la plupart des pays demeurent très restrictifs, et a demandé au gouvernement d'être ambitieux dans son examen des politiques aériennes.

"La plupart des ententes de service aérien du Canada sont beaucoup trop restrictives", explique M. Facette. "Alors que le Canada a signé deux accords Ciels ouverts, les États-Unis en ont 75. Bien que la réticence d'autres pays à ouvrir leurs marchés contribue au problème, le gouvernement canadien s'est aussi trop longtemps accroché à des politiques aériennes périmées. Il nous est permis d'espérer que cette situation est en train de changer."

Dans une présentation détaillée, M. Facette a expliqué comment le volume de passagers s'est accru de plus de 50 pour cent depuis 1991, dont une hausse de 120 pour cent du trafic international à destinations autres que les États-Unis. Le rythme de croissance du fret aérien à destinations autres que les États-Unis dépasse aussi le taux de croissance du trafic intérieur de plus de cinq pour cent par an depuis 2003.

Bien que les volumes de passagers et de fret continueront de croître dans les années à venir, les aéroports du Canada considèrent que c'est la politique aérienne internationale du gouvernement fédéral - qui a depuis beaucoup trop longtemps favorisé les intérêts des transporteurs canadiens au détriment des intérêts des collectivités - qui freine la demande parmi les plus importants partenaires commerciaux et sources de tourisme du Canada.

Alors que le tourisme est une industrie de 57,5 milliards de dollars au Canada, nous avons encore des accords restrictifs avec plusieurs de nos 10 plus importantes sources de visiteurs, dont le Japon et la Corée du Sud. Qui plus est, le Canada n'a même pas d'accords bilatéraux avec plusieurs autres pays, notamment Singapour et l'Afrique du Sud.

"Les transporteurs de classe mondiale qui comptent parmi les plus importantes compagnies aériennes au monde sont intéressés à desservir le Canada ou à accroître leur service au Canada, mais ne peuvent le faire en vertu des accords de leurs pays avec le Canada", poursuit M. Facette. "La réponse qu'ils disent recevoir des négociateurs canadiens est que leur pays n'est pas une priorité. Nous croyons que c'est parce que le gouvernement ne consulte que les compagnies aériennes sur les priorités bilatérales, sans consulter les aéroports. Comme cette situation ne favorise évidemment pas les communautés desservies par les membres du CAC, nous voyons d'un oeil positif que le gouvernement ait entrepris de réexaminer sa politique aérienne internationale."

M. Facette a cité le Japon, Singapour, l'Afrique du Sud, la Corée du Sud et les Émirats arabes unis comme faisant partie des marchés prioritaires pour les nouveaux régimes aériens. Il a aussi souligné qu'un accord qui couvrirait tous les pays de l'Union européenne représente le plus fort potentiel économique pour le Canada. L'Europe est le deuxième partenaire commercial du Canada et la deuxième source de tourisme en importance, après les États-Unis. Plus de la moitié des touristes étrangers au Canada proviennent de l'Europe. En 2005, nous avons reçu près de un million de Britanniques, 360 000 Français et 340 000 Allemands.

Au sujet du Conseil des aéroports du Canada

Le Conseil des aéroports du Canada (CAC) est la voix nationale des aéroports du Canada. Ses 45 membres regroupent 180 aéroports, y compris tous les aéroports du Réseau national des aéroports de même que la plupart des aéroports municipaux d'importance dans toutes les provinces et tous les territoires. Ensemble, les membres du CAC traitent pratiquement tout le trafic de fret et tout le trafic international de passagers, de même que 95 % du trafic intérieur de passagers. Ils génèrent une activité économique de plus de 30 milliards de dollars dans les collectivités qu'ils desservent. Plus de 150 000 emplois sont directement liés aux aéroports membres du CAC, ce qui représente une masse salariale annuelle de plus 8 milliards de dollars.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:57
L'arrivée du vol AC1942 à l'aéroport international Jorge Chavez de Lima, ce matin, marque le lancement réussi d'un service sans escale entre Montréal et Lima, premier service sans escale reliant Montréal à l'hémisphère Sud. Le service bihebdomadaire...

16 déc 2017
Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie une équipe d'enquêteurs sur les lieux d'un accident d'avion près de Baldur (Manitoba). Le BST recueillera des informations et évaluera l'événement.  Le BST est un organisme indépendant...

16 déc 2017
Le vol inaugural Yellowknife-Vancouver d'Air Canada, soit le vol AC8834, a décollé ce matin, marquant le début du seul service sans escale reliant les...

15 déc 2017
Le gouvernement du Canada est ravi d'annoncer que le site du HMS Terror a été ajouté au lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror, assurant ainsi une protection juridique supplémentaire  au lieu de l'épave en vertu de la Loi...

15 déc 2017
à 17 h - Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports avise les usagers des principales entraves sur le réseau autoroutier de la région de Montréal ce soir et la fin de semaine. Exceptionnellement, ces...

15 déc 2017
Deux leaders du secteur des technologies supersoniques, Aerion et Lockheed Martin , ont annoncé aujourd'hui la signature d'un protocole d'accord (PA) visant à définir un processus officiel et régulé pour explorer la faisabilité du développement...




Communiqué envoyé le 28 juin 2006 à 09:30 et diffusé par :