Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé, Le virus Ebola
Sujets : Responsabilité sociale des entreprises, Sécurité publique

Le Programme Ebola de Paul G. Allen accorde 11 millions USD de nouvelles subventions, renforçant son soutien des solutions innovantes qui éviteront que les flambées futures ne deviennent des épidémies



SEATTLE, 7 octobre 2015 /PRNewswire/ -- Presqu'un an s'est déjà écoulé depuis que le philanthrope et entrepreneur Paul G. Allen s'est engagé à contribuer 100 millions USD pour circonscrire la flambée du virus Ebola en Afrique occidentale, le plus important don privé de lutte contre la maladie. Bien que des progrès critiques aient été réalisés au cours de l'année passée, la flambée du virus Ebola en Afrique occidentale en 2014 a exposé des lacunes significatives dans la capacité du monde à répondre avec efficacité aux crises sanitaires mondiales. L'expérience du passé suggère que le monde risque de confronter une autre flambée majeure alimentée par des défis similaires à ceux qui ont été confrontés lors de la dernière flambée : des lacunes en termes d'infrastructure et de logistique, un manque de données et de coordination, et des diagnostics inadéquats.

Photo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20151007/274832-INFO

Aujourd'hui, en réponse à l'appel à l'action de M. Allen pour des idées sur la façon de surmonter ces défis et devancer la prochaine flambée, le Programme Ebola de Paul G. Allen de Vulcan Inc. accorde sept subventions totalisant 11 millions USD à des organisations qui adoptent des approches innovantes envers la résolution de ces lacunes. Ces subventions, dont l'objectif est de perturber le cycle des épidémies et réduire les délais d'intervention du monde aux crises sanitaires, sont parmi les efforts déployés par M. Allen pour faire en sorte que des outils soient en place pour éviter que les flambées futures ne se transforment en épidémies.

Subventions du Programme Ebola de Paul G. Allen :

Infrastructure et logistique d'urgence :

Programme alimentaire mondial  ? Grâce à une subvention de 829 865 USD, le Programme alimentaire mondial mettra à profit son expérience en logistique humanitaire inter-organisations et sa présence extensive dans le pays pour développer une chaîne d'approvisionnement virtuelle avec une longueur d'avance sur les opérations de réponse aux pandémies futures. Le projet permettra à l'ensemble de la communauté humanitaire d'obtenir plus rapidement des biens et des services essentiels dans le cadre d'opérations d'urgence pandémique futures.
Institut de protection et de défense des aliments de l'Université du Minnesota ? Grâce à une subvention de 1 million USD, l'Institut de protection et de défense des aliments utilisera des analyses de mégadonnées et prédictives pour identifier les épidémies de maladies et améliorer la résilience des chaînes logistiques de soins de santé.
Baylor College of Medicine ? Grâce à une subvention de 1,5 million USD, dans l'optique de son concept global pour un centre de traitement Ebola rapidement déployable, le Baylor College of Medicine concevra et construira une pharmacie et des prototypes de modules de laboratoire, ainsi qu'une unité de triage d'une structure extensible plus compacte facilitant le déploiement, la configuration et la polyvalence.

Diagnostics :

Chembio ? Grâce à une subvention de 2,1 millions USD, Chembio utilisera sa technologie brevetée Dual Path Platform (DPP®) pour développer un diagnostic de point d'intervention dans le but de détecter simultanément le paludisme, la dengue, Ebola, la fièvre de Lassa, la maladie de Marburg et la fièvre de chikungunya, en utilisant un seul échantillon de patient.
BD (Becton, Dickinson and Co.) ? Grâce à une subvention de 2,79 millions USD, BD s'associera à un groupe international d'établissements universitaires pour développer un test diagnostique économique, convivial et rapide pour la maladie du virus Ebola, avec la capacité de rechercher d'autres sources potentielles de fièvre.   
Foundation for Innovative New Diagnostics ? Grâce à une subvention de 1,97 million USD, FIND fournira un soutien technique et un accès à des réactifs et des spécimens cliniques critiques, et assurera la coordination d'études de faisabilité sur des tests diagnostiques nouvellement développés dans les cadres où leur utilisation est prévue.

Renforcement et coordination des données :

UNOCHA ? Grâce à une subvention de 1,02 million USD, UNOCHA (Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations-Unies) intègrera les systèmes de données et offrira des services de données à des partenaires d'Afrique occidentale. L'organisme optimisera également sa plateforme de données ouverte, l'Échange de données humanitaire, avec de nouvelles fonctionnalités de partage et d'analyse des données.

« L'épidémie d'Ebola de 2014 en Afrique occidentale a exposé des lacunes significatives dans la capacité du monde à circonscrire efficacement des maladies infectieuses émergentes », a déclaré Barbara Bennett, directrice de l'exploitation chez Vulcan Inc. « Nous sommes engagés à faire en sorte que la prochaine flambée ne devienne pas la prochaine épidémie. Bien que le monde ne puisse pas contenir chaque flambée, nous pouvons appliquer des solutions innovantes pour combler plus efficacement les lacunes et mieux préparer les communautés du monde entier à circonscrire les menaces sanitaires mondiales. »

L'équipe du Programme Ebola de Paul G. Allen, qui est basée à Seattle, est constituée d'experts chevronnés en santé publique et interventions d'urgence. Le programme entretient des partenariats avec des leaders et des praticiens en maladies infectieuses du monde entier et s'appuie sur une foule de ressources et d'experts dans l'entreprise de M. Allen, Vulcan Inc.

Pour en savoir plus :

Pour en savoir plus sur le Programme Ebola de Paul G. Allen, veuillez consulter http://www.paulallen.com/interests/philanthropy/key-initiatives/ebola-program.

DEMANDES DE RENSEIGNEMENTS DES MÉDIAS  :

Programme Ebola de Paul G. Allen / Vulcan Inc.
Ligne de presse : press@vulcan.com  
-OU-   
Michelle Jahnke, Edelman
Michelle.Jahnke@Edelman.com 
+1.503.471.6847


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

14 déc 2017
Merck & Co., Inc. , connue sous le nom de MSD à l'extérieur des États-Unis et du Canada, a annoncé aujourd'hui que PREVYMIStm (létermovir), qui a été approuvé récemment, devrait être offert au Canada d'ici la fin de décembre 2017. Le produit est...

8 déc 2017
Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, remettra des décorations pour service méritoire (division civile) à 42 récipiendaires de divers secteurs au pays le mardi 12 décembre 2017, à 10 h 30, durant une...

30 nov 2017
Le 29 novembre dernier à Toronto, Dr Gary Kobinger, microbiologiste, chercheur et directeur du Centre de recherche en infectiologie (CRI) du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, professeur à la Faculté de médecine de l'Université...

30 nov 2017
L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, et la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique, ont fait aujourd'hui la déclaration commune qui suit pour féliciter les lauréats pour l'année 2017 du Prix principal de la...

12 sep 2017
Merck , connue sous le nom de MSD à l'extérieur du Canada et des États-Unis, a annoncé aujourd'hui la disponibilité d'ISENTRESS® HD, une nouvelle...

21 aoû 2017
Des chercheurs de l'Université Laval et de partout au Canada travaillent d'arrache-pied pour créer de nouvelles connaissances scientifiques et s'attaquer aux problèmes de santé les plus urgents qui touchent les Canadiens à l'heure actuelle....




Communiqué envoyé le 7 octobre 2015 à 10:00 et diffusé par :