Le Lézard
Classé dans : Santé

Dangereuses marchettes pour bébés - Salutaire interdiction - L'Hôpital de Montréal pour enfants presse le gouvernement de maintenir l'interdiction de vente des marchettes pour bébés



MONTRÉAL, le 27 juin /CNW/ -- MONTRÉAL, le 27 juin /CNW Telbec/ - Il y a deux ans, la petite Meily se promenait dans la cuisine avec sa marchette pour bébés. La fillette de huit mois n'avait pas encore fait ses premiers pas, mais sa marchette lui donnait de la mobilité et de la hauteur, tout en donnant à ses parents un faux sentiment de sécurité. En passant près de la cuisinière, elle a tiré sur un cordon à sa portée; une bouilloire remplie d'eau bouillante est tombée en éclaboussant la fillette. Meily a subi de graves brûlures au visage et au corps qui ont nécessité son hospitalisation et l'intervention de plusieurs spécialistes en traumatologie.

L'histoire de Meily n'est qu'un exemple de blessure causée par une marchette pour bébés. Chaque année, quelques 1 000 bébés et tout-petits sont traités dans les urgences au Canada - à raison de trois cas par jour. Heureusement, en 2004, Santé Canada a interdit la vente des marchettes pour bébés; mais cette interdiction est aujourd'hui en péril.

"Le gouvernement doit maintenir l'interdiction qui frappe les marchettes pour bébés. Leur vente doit continuer d'être illégale au Canada", dit Debbie Friedman, directrice administratrice du programme de traumatologie à l'Hôpital de Montréal pour enfants du CUSM. "À titre de centre de traumatologie qui défend et promeut la sécurité des enfants, nous serions excessivement déçus si ces engins devaient être vendus de nouveau au Canada, parce qu'ils causent de graves blessures, incluant des brûlures, des traumatismes crâniens et des fractures. De mon point de vue, le renversement de l'interdiction constituerait un net recul alors que nous avions finalement fait un léger pas en avant." Mme Friedman souligne par ailleurs qu'il est insensé de mettre ainsi sur des roues des enfants qui ne marchent pas et qui n'ont pas les aptitudes cognitives ou le sens commun requis pour évaluer les risques qui les entourent. Il existe sur le marché d'autres produits sur lesquels les parents peuvent compter et qui ne présentent pas un tel danger potentiel.

C'est en mars 2004 que la vente des marchettes pour bébés a été officiellement interdite en vertu d'un article de la loi canadienne sur les produits dangereux. Un distributeur canadien de produits pour bébés, anonyme, a demandé à Santé Canada de reconsidérer la mesure d'interdiction vieille de deux ans sur les appareils à deux roues permettant aux bébés trop jeunes pour marcher de se déplacer. Plus tôt ce mois-ci, le Ministère a annoncé la création d'un comité de trois membres chargés de réexaminer cette question.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

25 mai 2018
Le Syndicat québécois des employées et employés de service, affilié à la FTQ, déplore la fermeture précipitée de la résidence pour personnes âgées de Vallée-Jonction. Ce faisant, on déracine des personnes âgées de leur milieu et c'est une vingtaine...

25 mai 2018
L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé, prononcera quelques mots sur le Fonds pour la réduction des méfaits du gouvernement du Canada. La ministre répondra aux questions des médias après son allocution. DateLe 28 mai...

25 mai 2018
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, et la ministre responsable des Relations internationales et de la Francophonie, ministre responsable de la région des Laurentides et députée de l'Acadie, madame Christine...

25 mai 2018
Des travailleuses et travailleurs de tous les titres d'emploi du CHU Sainte-Justine tiennent un sit-in symbolique aujourd'hui pour dénoncer leur surcharge de travail permanente. Ces membres de la Fédération de la santé et des services sociaux...

25 mai 2018
Leader en biotechnologie, NanoSphere Health Sciences, LLC annonce avoir retenu les services de Gravitas Securities Inc. (« Gravitas »), à titre de conseiller financier de la société. NanoSphere souhaite également annoncer qu'elle a octroyé 3 165...

25 mai 2018
Aujourd'hui, la ministre du Développement international et de la Francophonie, l'honorable Marie-Claude Bibeau, a fait part de l'intention qu'a son gouvernement de contribuer jusqu'à 300 millions de dollars à la création d'un...




Communiqué envoyé le 27 juin 2006 à 11:36 et diffusé par :