Le Lézard
Classé dans : Santé

De nouvelles directives internationales fournissent des recommandations factuelles pour la prévention de l'un des principaux problèmes de santé mondiaux : la thrombose veineuse profonde (TVP)



LISBONNE, Portugal, June 27 /PRNewswire/ -- La nouvelle version de la déclaration de consensus international sur la prévention et le traitement de la thrombose veineuse profonde (TVP), un des grands documents élaboré par un consensus d'experts consacré à la prévention et au traitement de cette affection, a été présentée au 22ème congrès de l'Union Internationale d'Angiologie (UIA), à Lisbonne, au Portugal.

<< Ces directives internationales fournissent des recommandations guidées par l'examen rigoureux de preuves cliniques par un large panel d'experts internationaux. Ces directives de médecine basée sur l'évidence contiennent des recommandations mises à jour sur les traitements et les protocoles médicaux adaptés aux différentes catégories de patients à risque >>, déclare Andrew Nicolaides, Professeur émérite à l'Imperial College de Londres, au Royaume-Uni, et Président du comité de rédaction de ces directives.

La TVP est désormais reconnue comme un problème de santé majeur dans le monde. L'incidence annuelle de la TVP en Europe et en Amérique du Nord est d'environ 160/100 000 cas pour la TVP, 20/100 000 cas pour l'embolie pulmonaire (EP) symptomatique non mortelle et 50/100 000 pour l'EP mortelle.

Les principaux points mis en exergue dans les directives 2006 sont :

- L'accent est mis sur la prévention de la thrombose chez les patients médicaux et chirurgicaux. Les patients médicaux sont les principaux touchés par cette affection. L'EP mortelle est la première cause de mort subite chez les patients médicaux hospitalisés et l'on estime qu'une personne sur vingt développe une EP mortelle en l'absence de prophylaxie antithrombotique appropriée.

- Il est fortement << recommandé d'effectuer des évaluations de routine du risque de TVP chez tous les patients souffrant de pathologies aiguës et de leur administrer le cas échéant une thromboprophylaxie appropriée >>.

- Une prophylaxie adaptée en termes de sélection des traitements et de leurs durées est considérée comme primordiale. Une prophylaxie à long terme (de quatre à six semaines) peut s'avérer nécessaire pour certains patients.

- Si une prophylaxie médicamenteuse est contre-indiquée, des méthodes mécaniques, telles que la compression pneumatique intermittente et les bas de compression progressive, sont conseillées pour prévenir l'apparition d'une thrombose veineuse profonde.

- Les patients cancéreux présentent un risque particulièrement élevé de développer une TVP. La thrombose est la deuxième cause de décès parmi les patients diagnostiqués avec un cancer. Chez ces derniers, la progression de la maladie et les traitements anticancéreux chirurgicaux ou médicaux sont reconnus comme augmentant le risque de thrombose. C'est pourquoi, il est essentiel que les patients à risque reçoivent une prophylaxie appropriée.

- Les différentes options thérapeutiques recommandées dans le cadre de ces directives sont sélectionnées en fonction de l'existence de preuves spécifiques à chaque situation clinique, pour chaque moyen de prévention. Les héparines de bas poids moléculaire (HBPM) demeurent la référence en matière de prévention et de traitement de la TVP. << Le choix de la HBPM doit être fonction du niveau de preuve clinique et son utilisation doit avoir reçu l'agrément des autorités de réglementation pour chaque indication >>.

<< La TVP est un problème de santé majeur et une maladie qui peut mettre en danger la vie du patient. Elle est évitable dans la grande majorité des cas lorsqu'une prophylaxie appropriée est administrée >>, souligne le Dr Ajay Kakkar, Directeur du << Centre for Surgical Sciences >> de Barts and the London, Queen Mary's School of Medicine and Dentistry, et du << Thrombosis Research Institute >> de Londres, au Royaume-Uni, et également Coprésident du comité de rédaction des directives.

<< L'un des objectifs clés est la mise en oeuvre de stratégies d'évaluation régulière du risque de TVP afin de contribuer à prévenir cette maladie. L'UIA s'engage à diffuser largement et à faire appliquer ces nouvelles directives>>, précise le Professeur Jawed Fareed, Directeur du << Haemostasis and Thrombosis Research Laboratories >> à l'Université Loyola de Chicago, aux États-Unis, et Coprésident du comité de rédaction des directives.

Contexte

À propos de la TVP - La TVP résulte de la formation d'un caillot de sang (thrombus) dans une veine, suivie de l'obstruction du vaisseau. La TVP comprend la thrombose veineuse profonde (TVP) et l'embolie pulmonaire (EP). L'EP est une maladie mettant en jeu le pronostic vital. Elle survient lorsqu'un caillot se détache de la paroi d'un vaisseau, et migre jusqu'aux poumons par le biais de la circulation sanguine. Il existe trois facteurs de prédisposition : la stase veineuse, des modifications des constituants sanguins et des changements à la surface des vaisseaux. Au moins deux facteurs doivent coexister pour qu'une TVP puisse se développer. Les principales causes cliniques sont une immobilisation, un traumatisme, une intervention chirurgicale, une infection et le post-partum. D'autres facteurs de prédisposition sont l'âge, l'obésité, le cancer et des antécédents de thrombose veineuse, de varices, de déshydratation et de traitement hormonal (contraceptifs, etc.) généralement dans un contexte de thrombophilie.

À propos de l'UIA - L'Union Internationale d'Angiologie est une société dédiée à la médecine vasculaire, la chirurgie vasculaire et les interventions endovasculaires. Créée en 1950, l'UIA rassemble aujourd'hui des experts de 71 pays. Son objectif est de stimuler à l'échelle internationale les connaissances scientifiques dans le domaine de l'angiologie par la promotion de la recherche fondamentale et des études cliniques. Elle organise un congrès mondial tous les deux ans.

À propos des directives - Les directives présentent l'état des connaissances sous une forme concise et jugent non seulement l'étendue des effets de différents régimes prophylactiques, mais également la qualité des études réalisées.

Des informations sur la sécurité (hémorragie d'importance clinique et autres effets secondaires) sont également fournies. Si aucun essai comparatif randomisé n'a été réalisé, le manque de données est signalé et des recommandations sont faites pour l'élaboration d'études pertinentes.

La classification utilisée dans le cadre de ces directives est conforme aux normes internationales :

Les recommandations de grade A sont fondées sur des preuves de niveau 1 issues d'essais comparatifs randomisés caractérisés par des résultats fiables (lors de revues systématiques par exemple). Elles sont directement applicables à la population cible. Les essais comparatifs randomisés isolés n'ont pas été acceptés au niveau 1 même s'ils étaient d'une grande qualité et rigueur méthodologique, et sont considérés comme étant de grade B.

Les recommandations de grade B sont fondées sur des preuves de niveau 1 issues d'essais comparatifs randomisés caractérisés par des résultats incertains, une efficacité limitée ou des problèmes méthodologiques. Elles sont directement applicables à la population cible. Les recommandations de grade B s'appuient également sur des preuves de niveau 1 résultant d'essais comparatifs randomisés, extrapolées à partir d'un groupe de patients différent de la population cible.

Les recommandations de grade C sont fondées sur des preuves de niveau 2, issues d'études d'observation rigoureusement menées et ayant donné des résultats fiables. Elles sont directement applicables à la population cible.

À ces informations s'ajoutent des données de sécurité concernant chaque essai (hémorragie d'importance clinique et autres effets secondaires).

Les directives viennent d'être publiées dans International Angiology -journal officiel de l'UIA -: Nicolaides AN, Fareed J, Kakkar

AK, Breddin HK, Goldhaber SZ, Hull R, et al. Prevention and treatment of venous thromboembolism. International Consensus Statement (Guidelines according to scientific evidence). Int Angiol 2006 Jun;25(2):101-61.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 21:31
LAVAL, QC, le 19 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Le Regroupement provincial des comités des usagers (RPCU), le principal groupe qui représente les usagers du réseau de la santé et des services sociaux au Québec, a décerné ce soir les Prix RPCU de...

à 17:30
Le service PrescripTIonMC adopté par six provinces et 20 chaînes de pharmacies communautaires TORONTO, le 19 oct. 2017 /CNW/ - PrescripTIonMC, le service d'ordonnances électroniques du Canada, continue son expansion grâce à l'ajout, depuis le...

à 17:09
Les prix pour le gagnant et le finaliste totalisent 75 000 $ en argent et en services en nature WINNIPEG, le 19 oct. 2017 /CNW/ - Une nouvelle technologie en cours d'élaboration visant à diminuer le tremblement des mains a remporté la compétition...

à 17:06
QUÉBEC, le 19 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Le député de Rimouski, Harold LeBel, et la porte-parole de l'opposition officielle en matière d'habitation, Catherine Fournier, demandent au gouvernement de rendre public le rapport du comité interministériel...

à 16:43
QUÉBEC, le 19 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec rappelle que, selon la Loi sur les normes du travail, tout salarié a droit à un milieu de travail exempt de harcèlement psychologique et sexuel. L'employeur doit prendre des moyens...

à 16:24
MONTRÉAL, le 19 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Briser le silence demande beaucoup de courage et le Réseau des Centres d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC) du Québec désire exprimer son soutien aux personnes qui ont décidé de parler de ce qu'ils ou...




Communiqué envoyé le 27 juin 2006 à 11:00 et diffusé par :