Le Lézard
Classé dans : Exploitation pétrolière

Les Innus de Pessamit demandent réparation pour la construction, sans leur consentement, de treize barrages hydroélectriques sur leur territoire ancestral



MONTRÉAL, le 27 juin /CNW/ -- MONTRÉAL, le 27 juin /CNW Telbec/ - Le Chef du Conseil des Innus de Pessamit, Raphaël Picard, annonce aujourd'hui son intention de réactiver un recours judiciaire portant sur la construction illégale de 13 barrages hydroélectriques sur son territoire ancestral (Nitassinan), dont le barrage de Manic-5. Cette requête, qui vise le gouvernement du Canada, le gouvernement du Québec et Hydro-Québec, demande notamment une compensation financière de l'ordre de 11 milliards de dollars pour l'utilisation indue du territoire ancestral des Innus de Pessamit depuis plus de 50 ans et pour les préjudices extraordinaires subis par cette Première Nation.

Cette décision fait suite au constat évident du manque de volonté des gouvernements de passer de la parole aux actes, et de réellement tenir compte du titre et des droits des Innus de Pessamit. "Les Innus de Pessamit ont subi des préjudices graves et irréparables par la construction de treize barrages ayant défiguré le territoire et perturbé de façon irréversible notre mode de vie. Le Québec s'est ainsi enrichi indûment en bafouant nos droits et en ignorant notre titre. C'est inacceptable", a déclaré le Chef Picard lors d'une conférence de presse tenue dans la salle Bersimis (ancien toponyme de Pessamit) de l'hôtel Fairmont Reine-Élizabeth à Montréal, l'endroit même où les Innus de Pessamit avaient annoncé initialement la signification de ce recours en 1998.

En 2002, les Innus de Pessamit avaient accepté de suspendre cette cause et de donner sa chance au processus de négociation (l'Approche commune) devant mener à la conclusion d'un traité. Mais, devant une négociation qui piétine depuis plusieurs années, des gouvernements qui ne montrent aucun signe d'une réelle volonté de respecter le titre et les droits ancestraux, les Innus de Pessamit se voient dans l'obligation de réactiver le dossier. "Il apparaît aujourd'hui que le recours aux tribunaux soit le seul moyen de faire en sorte que justice soit faite, que nos droits légitimes sur nos terres ancestrales soient reconnus et que les torts contre nous soient compensés de façon juste et raisonnable."

La réactivation de cette cause et aussi une suite logique et naturelle du processus entamé en 2003 par les Innus de Pessamit qui vise la reconnaissance de leur titre et de leurs droits ainsi que la mise en place d'une formule de cogestion des ressources naturelles. "Depuis des centaines d'années, la Première Nation que je représente s'est montrée très conciliante avec des gouvernements qui ont abusé de nous et de nos territoires. Nous entendons dorénavant faire en sorte que les choses changent."

La requête amendée sera signifiée à la Cour supérieure du Québec d'ici quelques semaines, et l'étude sur laquelle est basée la compensation financière demandée sera rendue publique au cours du processus judiciaire.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

15 déc 2017
Alimentation Couche-Tard inc. (« Couche-Tard ») annonce qu'elle a obtenu l'autorisation de la Federal Trade Commission (« FTC ») des États-Unis pour procéder à l'acquisition de tous les titres de participation émis et en circulation de...

15 déc 2017
Le Canada est déterminé à travailler avec les provinces et les territoires pour faire croître l'économie tout en respectant ses engagements en matière de changements climatiques et en créant des emplois dans les collectivités à l'échelle du pays....

15 déc 2017
L'audience de l'Office national de l'énergie pour étudier la demande de NOVA Gas Transmission Ltd. (« NGTL ») de construire un gazoduc à l'est de la ville de Sundre débutera le 18 décembre à 9 heures dans la salle d'audience de l'Office, à Calgary....

15 déc 2017
En mobilisant ses capacités d'innovation et sa créativité, le Canada met ses ressources naturelles en valeur de manière plus durable, fait croître son économie et crée des choix énergétiques plus propres en appui à notre transition vers une économie...

15 déc 2017
Le Canada est déterminé à travailler avec les provinces et les territoires pour faire croître l'économie tout en respectant ses engagements en matière de changements climatiques et en créant des emplois dans les collectivités à l'échelle du pays....

15 déc 2017
La porte-parole de Québec solidaire et députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, joint sa voix à celles des agricultrices et agriculteurs du Québec qui demandent au gouvernement de retirer les droits souterrains accordés aux compagnies...




Communiqué envoyé le 27 juin 2006 à 10:30 et diffusé par :