Le Lézard

Chaque dollar investi par Katimavik entraîne plus de deux dollars de retombées dans chaque communauté participante



MONTRÉAL, le 27 juin /CNW/ -- Une étude d'impacts socioéconomiques de Katimavik dresse un bilan

positif, tant pour les communautés que pour les participants

MONTRÉAL, le 27 juin /CNW Telbec/ - Une nouvelle étude de l'incidence socioéconomique du programme Katimavik menée par la firme d'évaluation de programme et de recherche R.A. Malatest & Associates Ltd. conclut que Katimavik entraîne des retombées économiques pour ses organismes partenaires locaux : chaque dollar investi génère en moyenne un retour de 2,20 $. Ainsi, la valeur globale du travail bénévole fourni par tous les participants à Katimavik chaque année dans 105 communautés est estimée à 16 138 331 $. Ces données se basent sur la valeur du travail bénévole et d'autres avantages économiques secondaires.

Les données résultant des entrevues révèlent d'autres avantages. Par exemple, la participation à Katimavik suscite le concours d'autres bénévoles ainsi que la création de nouveaux partenariats et, dans certains cas, un investissement accru des partenaires. L'étude estime qu'en moyenne la contribution bénévole indirecte s'établit à 137 heures bénévoles supplémentaires et à 1 432 $ de gains. En outre, les organismes partenaires font état en moyenne d'avantages économiques de 11 618 $ et d'investissements de 10 214 $ des nouveaux partenaires. La majorité des organismes partenaires indiquent également que sans leur participation à Katimavik leurs projets n'auraient pas été réalisés ou ne l'auraient été que partiellement. La plupart des partenaires reconnaissent que le programme a contribué à l'atteinte des objectifs de leur organisation et apprécient la sensibilité des participants aux valeurs et enjeux de leurs communautés respectives. Comme certains participants l'ont expliqué : "Nous avons mis sur pied des clubs pour les jeunes en difficulté afin de leur donner un endroit où aller et ils les utilisent toujours! Pour les mères adolescentes, nous avons instauré un programme pour elles et leurs enfants, et elles continuent de l'utiliser encore aujourd'hui. (...) Les contributions économiques de notre groupe pour les communautés étaient énormes : d'une collecte de fonds de plusieurs milliers de dollars en deux jours à l'enseignement dans des écoles et la rénovation de bâtiments."

L'étude indique que les participants qui terminent le programme présentent un niveau autoévalué de compétences en leadership et d'éthique de travail supérieur aux non-participants - qualités fort prisées sur le marché du travail. L'un des participants interrogés sur son expérience avec Katimavik lors d'une discussion de groupe dirigée a déclaré : "La vie en groupe m'a nettement sensibilisé à mon rôle au sein des groupes ainsi qu'aux qualités requises pour le travail d'équipe, de même qu'à l'importance de l'organisation et de la planification."

Les résultats de l'enquête auprès des participants laissent entendre que l'expérience de Katimavik a influencé leur plan de carrière. Interrogés à ce sujet, deux tiers (66 %) ont répondu par l'affirmative. La moitié des répondants (49 %) affirment que cette expérience les a aidés à choisir un cheminement de carrière, tandis qu'un sur cinq (20 %) a estimé que Katimavik lui a inspiré un changement positif de son cheminement de carrière. Certains (moins de 10 %) offrent d'autres explications quant à la façon dont Katimavik a influé sur leurs plans de carrière, notamment le fait que cette expérience a élargi leurs horizons, leur a ouvert de nouveaux débouchés, les a aidés à développer leur personnalité et leur a fourni un large éventail d'expériences positives. Et pour près du quart (23 %), Katimavik a confirmé leur choix de carrière et renforcé leur détermination à le réaliser.

"L'enquête témoigne également que la participation au programme Katimavik inculque aux participants une aptitude nettement supérieure (90 % contre 66 %) comparativement aux non-participants à établir des rapports positifs avec les autres régions du pays", a souligné le directeur général de Katimavik, Jean-Guy Bigeau. "L'une des conclusions de l'enquête est que leur participation au programme Katimavik procure aux participants une meilleure compréhension et appréciation des différences culturelles, linguistiques et régionales au Canada. Aussi, ils apprécient davantage l'apport du bénévolat au renforcement des communautés." Dans les mots d'un participant : "(Katimavik est) une bonne façon de forger son caractère et de comprendre ce qu'est une nation. Le Canada est tellement un grand pays et nous avons si peu de contact les uns avec les autres que Katimavik suscite un véritable esprit de corps et permet de soutenir un sentiment de conscience nationale."

Le programme Katimavik

Katimavik propose aux jeunes de 17 à 21 ans une aventure unique de neuf mois à la découverte de soi-même dans trois régions du Canada. Le programme repose sur le concept d'apprentissage par le service volontaire qui intègre un développement personnel et professionnel grâce au travail bénévole pour des organismes sans but lucratif. En plus de travailler 35 heures par semaine, les participants bénéficient d'un programme d'apprentissage fondé sur le leadership, les langues officielles, la protection de l'environnement, la découverte culturelle et un mode de vie sain. Chaque participant de Katimavik effectue une moyenne de 900 heures de travail communautaire pour des organismes partenaires. Depuis 1977, plus de 25 000 Canadiens ont participé au programme Katimavik : ils ont développé leur sens civique et ont acquis une meilleure confiance en eux-mêmes. Katimavik vise la formation de citoyens responsables qui contribueront de manière déterminante à la société canadienne.

AGIR. APPRENDRE. BÂTIR UN PAYS... UNE COMMUNAUTÉ À LA FOIS.

Le gouvernement du Canada, par l'entremise du ministère du Patrimoine canadien, est fier d'accorder un appui financier à Katimavik.


Communiqué envoyé le 27 juin 2006 à 10:09 et diffusé par :