Le Lézard

Le gouvernement McGuinty reçoit un rapport sur la révision de la loi sur la sécurité dans les écoles



TORONTO, le 26 juin /CNW/ -- Plus de 700 parents, enseignants et élèves participent à l'élaboration

des recommandations

TORONTO, le 26 juin /CNW/ - Plus de 700 parents, enseignantes et enseignants, élèves et autres membres de la communauté à travers l'Ontario ont fait des commentaires qui ont aidé à élaborer une nouvelle approche pour la sécurité dans les écoles, décrite dans le rapport de l'Équipe d'action pour la sécurité dans les écoles, a annoncé aujourd'hui la ministre de l'Éducation Mme Sandra Pupatello.

"Notre gouvernement s'est engagé à réviser la Loi sur la sécurité dans les écoles, a dit Mme Pupatello. C'est pourquoi on a demandé à l'Équipe d'action pour la sécurité dans les écoles d'écouter les commentaires des citoyennes et citoyens de toute la province."

Dans le cadre de son examen, l'équipe a tenu des consultations publiques générales dans six collectivités et a recueilli plus de 100 mémoires rédigés par des organisations, des conseils scolaires et des particuliers. Tous ceux qui n'ont pas pu assister à une séance de consultation ont eu la possibilité de soumettre leurs commentaires par écrit.

"J'aimerais remercier les membres de l'Équipe d'action pour la sécurité dans les écoles pour les efforts, le dévouement et l'engagement dont ils ont fait preuve, a déclaré Mme Pupatello. Notre gouvernement sait que la sécurité est une condition préalable au bon apprentissage et que chaque enfant et chaque membre du personnel a le droit de se sentir à l'abri du danger à l'école."

Le rapport, intitulé Politiques et pratiques pour la sécurité dans les écoles : Un programme d'action, présente un sommaire des résultats de l'examen et indique plusieurs domaines où il convient de prendre des mesures, tels que la prévention, la discipline progressive ou graduée, la participation de la collectivité et des parents ainsi que l'élaboration de programmes destinés aux élèves suspendus ou renvoyés.

"J'aimerais remercier tous ceux qui ont participé aux consultations, qui nous ont fait part de leurs idées et qui ont contribué à l'élaboration du rapport", a déclaré Liz Sandals, présidente de l'Équipe d'action pour la sécurité dans les écoles et adjointe parlementaire au ministre des Services gouvernementaux. "Le rapport présente un aperçu concis des opinions exprimées par les Ontariennes et les Ontariens au sujet de la Loi sur la sécurité dans les écoles ainsi que des stratégies visant la sécurité dans les écoles et dans nos communautés."

"Chaque élève a droit à un milieu d'apprentissage sûr qui lui permettra de s'épanouir, a déclaré Mme Pupatello. C'est pourquoi nous avons établi une stratégie complète pour assurer la sécurité dans nos écoles et permettre aux élèves et au personnel enseignant de se concentrer sur l'apprentissage et sur l'enseignement."

Le gouvernement étudiera les recommandations de l'équipe d'action au cours de l'été et formulera une réponse qu'il annoncera en automne. Le rapport est affiché sur le site Web du Ministère.

    <<
    Available in English

                              www.edu.gov.on.ca
                       www.resultatsontario.gouv.on.ca
    >>


Document d'information

-------------------------------------------------------------------------

    <<
    AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ DANS LES ÉCOLES DE L'ONTARIO
    >>


Examen de la Loi sur la sécurité dans les écoles

La Loi sur la sécurité dans les écoles a été présentée en 2000 par le gouvernement précédent. À l'époque, on a prévu un examen de la loi après cinq ans de mise en oeuvre.

Depuis la mis en oeuvre de la Loi, on a exprimé diverses préoccupations à son sujet.

Le gouvernement McGuinty s'est engagé à effectuer un examen de la Loi sur la sécurité dans les écoles pour répondre aux préoccupations exprimées par des parents, des éducateurs et éducatrices, des groupes communautaires et des résidents de collectivités à travers la province. L'examen fait partie également du plan d'action global du gouvernement pour assurer la sécurité dans les écoles.

Dans le cadre de l'examen, l'Équipe d'action pour la sécurité dans les écoles, nommée par le gouvernement, est allée visiter certaines collectivités de la province, pour étudier la sécurité dans les écoles et les retombées de la Loi sur la sécurité dans les écoles.

On s'est servi notamment d'un guide des discussions qui a fourni des renseignements de base sur la Loi. Les consultations ont eu lieu à Ottawa, à London, à Toronto, à Sudbury et à Thunder Bay, et les participants ont échangé des idées dans plus de 100 groupes de discussion en format table ronde.

L'examen portait sur plusieurs sujets, y compris les suivants:

L'uniformité

------------

Certaines données semblent indiquer que l'application de la Loi sur la sécurité dans les écoles n'est pas uniforme partout en Ontario. En effet, le taux des suspensions et des renvois varie énormément d'un endroit à l'autre. En 2003-2004, certains conseils scolaires ontariens ont déclaré un taux des suspensions de 0,5 p. 100, alors que d'autres conseils ont fait état d'un taux des suspensions supérieur à 36 p. 100. Au niveau des renvois, les fluctuations étaient moins importantes. Certains conseils scolaires n'ont déclaré aucun renvoi, tandis que d'autres ont rapporté un taux de 2,3 p. 100.

Équité

------

Il semble que certains groupes sont plus exposés que d'autres au risque de suspension ou de renvoi. Selon les préoccupations de certains, les lois et les politiques sur la discipline qui en découlent auraient des conséquences disproportionnées pour les élèves handicapés ou appartenant à une minorité raciale.

Méthodes de discipline

-----------------------

De l'avis de certains, on devrait exercer un jugement plus sûr afin de faire baisser le nombre de suspensions et de renvois. La Loi sur la sécurité dans les écoles permet aux enseignantes et enseignants, aux directrices et directeurs d'école et aux conseils scolaires d'exercer leur jugement en prenant des décisions relatives aux suspensions et aux renvois. Il se peut que certains conseils scolaires s'en tiennent à l'idée d'une discipline progressive ou graduée. Sous un régime basé sur la discipline progressive, les conséquences d'une conduite inacceptable sont plus graves pour les élèves qui, dans un intervalle raisonnable, ont déjà fait l'objet de mesures disciplinaires en raison de la même conduite.

Prévention

-----------

L'idée court que la Loi sur la sécurité dans les écoles privilégie la discipline au détriment de la prévention des comportements qui mènent à la suspension ou au renvoi. Plus de 60 p. 100 des élèves qui font l'objet d'une suspension modifient leur comportement et ne seront plus suspendus ni renvoyés. On se soucie toutefois que les efforts pour prévenir les comportements qui mènent à la suspension ou au renvoi sont insuffisants.

Les consultations ont eu lieu en novembre et décembre 2005. Ceux qui n'ont pu assister à une consultation prévue avaient la possibilité de faire parvenir leurs commentaires à l'équipe d'action by courrier ou par voie électronique jusqu'à la fin janvier 2006.

Équipe d'action pour la sécurité dans les écoles

Le 14 décembre 2004, le gouvernement a annoncé la nomination de l'Équipe d'action pour la sécurité dans les écoles. La nouvelle équipe devait offrir des conseils sur l'élaboration d'une approche globale et coordonnée pour faire face aux problèmes de sécurité physique et sociale dans toutes les écoles de l'Ontario.

En novembre 2005, l'équipe d'action a publié un rapport intitulé Améliorer la sécurité dans les écoles : un plan d'action pour la prévention de l'intimidation. Dans le rapport, on a fait plusieurs recommandations importantes sur l'amélioration de la sécurité dans les écoles de l'Ontario au moyen de programmes globaux de prévention de l'intimidation, mis en oeuvre à l'échelle de la province. Les auteurs du rapport ont mis à profit notamment les résultats de consultations tenues à travers la province auprès de divers groupes intéressés : éducateurs et éducatrices, membres de corps de police, parents, élèves, défenseurs des élèves, intervenantes et intervenantes en services à l'enfance et à la jeunesse, professionnels de la santé, groupes déjà constitués pour prévenir l'intimidation, etc.

Voici les membres de l'équipe d'action:

    <<
      -  Liz Sandals, adjointe parlementaire au ministre des Services
         gouvernementaux
      -  Debra Pepler, professeure de psychologie à l'Université York et
         scientifique principale associée à l'Hôpital des enfants malades
      -  Stu Auty, président du Canadian Safe School Network
      -  Ray Hughes, coordonnateur national de l'éducation pour le projet
         "quatrième R" au Centre des sciences préventives du Centre de
         toxicomanie et de santé mentale
      -  Inez Elliston, membre du conseil d'administration de la Fondation
         canadienne des relations raciales
      -  Lynn Ziraldo, directrice exécutive de la Learning Disabilities
         Association of Ontario - section de la région de York et présidente
         du Conseil consultatif de la ministre sur l'éducation de l'enfance
         en difficulté.
    >>


Stratégie de sécurité dans les écoles

L'Équipe d'action pour la sécurité des écoles n'est qu'un composant de la stratégie globale du gouvernement pour assurer la sécurité dans les écoles. En voici quelques autres:

    <<
      -  un partenariat de trois ans, qui coûtera trois millions de dollars,
         avec la ligne d'assistance pour les enfants (Kids Help Phone), afin
         d'offrir des conseils anonymes aux élèves de l'Ontario qui font face
         à l'intimidation; on escompte aider ainsi 30 000 élèves de plus
         chaque année;
      -  un programme de prévention de l'intimidation dans chaque école de
         l'Ontario financée par l'État;
      -  la formation en prévention de l'intimidation à l'intention des
         directeurs et directrices, des directeurs adjoints et des
         directrices adjointes des écoles;
      -  la formation en prévention de l'intimidation à l'intention des
         enseignantes et enseignants
      -  des sondages relatifs à l'ambiance dans les écoles, pour réunir les
         points de vue des élèves, du personnel enseignant et des parents sur
         la sécurité dans les écoles;
      -  un coordonnateur ou une coordonnatrice de la mise en oeuvre de la
         sécurité dans les écoles, pour aider les conseils scolaires et les
         écoles à se partager les pratiques exemplaires;
      -  des équipes de sécurité dans les écoles, implantées dans les écoles
         pour les aider à préciser et à évaluer leurs besoins au niveau
         local;
      -  un registre des programmes de prévention de l'intimidation, affiché
         au site Web du ministère de l'Éducation pour aider les écoles à
         trouver les ressources qui répondront le mieux à leurs besoins;
      -  un programme d'accueil pour la sécurité, pour aider le personnel à
         mieux contrôler les visiteurs à l'école et pour limiter les points
         d'accès aux écoles;
      -  des vérifications de la sécurité dans les écoles, effectuées partout
         en Ontario pour aider les écoles et les collectivités à évaluer la
         sécurité des personnes et l'ambiance sociale de leurs écoles.
    >>


Available in English

    <<
                              www.edu.gov.on.ca
                         www.resultsontario.gov.on.ca
    >>



Communiqué envoyé le 26 juin 2006 à 17:38 et diffusé par :