Le Lézard

Les résidus domestiques dangereux : pour en disposer en toute sécurité



QUÉBEC, le 22 juin /CNW/ -- QUÉBEC, le 22 juin /CNW Telbec/ - À l'approche de la période des déménagements du 1er juillet, la société d'État RECYC-QUÉBEC et ses partenaires unissent leurs efforts afin de sensibiliser la population du Québec à l'importance de recourir aux services appropriés de récupération pour se départir écologiquement des restants de peinture et de leurs contenants, des huiles, contenants et filtres usagés, des piles rechargeables, des médicaments, des produits de nettoyage, des vieux pesticides et engrais chimiques de jardin, de tous les autres produits faisant partie de la grande famille des résidus domestiques dangereux (RDD), ainsi que des encombrants superflus.

À cet égard, RECYC-QUÉBEC intensifie cette année ses actions d'information, avec le concours des municipalités du Québec, et diffuse un dépliant d'information sur les dangers potentiels que représentent les résidus domestiques dangereux lorsque ceux-ci sont disposés de façon inadéquate.

Le président-directeur général de RECYC-QUÉBEC, M. Robert Lemieux, précise : "Cette action se veut simple et efficace. Par cette initiative d'information et avec le concours des municipalités, nous voulons rejoindre le plus grand nombre possible de citoyens. Les résidus domestiques dangereux constituent un danger s'ils sont placés dans les ordures ménagères ou déversés dans le réseau d'égout municipal. Des services de récupération et de traitement de ces résidus sont à la portée de tous et il est important que les citoyens les connaissent."

Être bien renseigné pour agir en faveur de l'environnement

Les citoyens qui s'interrogent sur les services de récupération des RDD offerts dans leur milieu, doivent d'abord s'informer auprès de leur municipalité puisque la plupart d'entre elles ont mis sur pied différents modes de récupération et de valorisation des résidus domestiques dangereux. De plus, le site Internet de la Société de gestion des huiles usagées (www.SOGHU.com) comporte une liste des points de collecte au Québec pour les huiles usagées, leurs contenants et les filtres usagés. Les magasins Canadian Tire récupèrent également les huiles usagées, les contenants d'huiles et les filtres.

Le site Internet de l'organisme Éco-peinture (www.ecopeinture.ca) regroupe, quant à lui, les renseignements permettant non seulement de disposer adéquatement des peintures et des contenants de peinture vides ou non, mais aussi d'en favoriser le recyclage. Les magasins RONA, Co-op, Matériaux à bas prix et les Patrick-Morin offrent des services de récupération pour les résidus de peintures et leurs contenants.

À propos des piles, mieux vaut opter pour celles qui sont rechargeables car, en plus d'être durables, elles offrent l'avantage d'être récupérées à des fins de recyclage par de nombreux marchands de produits électroniques, dont les détaillants LA SOURCE, Zellers et autres magasins affiliés au Programme de la Société de recyclage des piles rechargeables. Pour connaître les points de dépôt les plus près, consultez le site Internet de la Société de recyclage des piles rechargeables RBRC au www.rbrc.org . Précisons également que la grande majorité des pharmacies acceptent les médicaments périmés.

Transformer des résidus en ressources

Pour les autres matières, il faut voir avec sa municipalité les différents services offerts. Une majorité de la population du Québec a ainsi accès à des modes de collecte, par unités mobiles ou par apport volontaire, à des lieux de dépôts comme les écocentres. RECYC-QUÉBEC dénombre actuellement au Québec 74 écocentres, aussi appelés déchetteries municipales, dont six sur le territoire de Montréal qui reçoivent des matières résiduelles en vue de leur réemploi, de leur recyclage et de leur compostage. Vêtements, matériel informatique, petits appareils électriques, électroménagers, matériaux de construction, résidus de rénovation et de démolition, branches, feuilles, herbes et autres encombrants peuvent y être acheminés. Il existe de nombreuses entreprises d'économie sociale, ressourceries ou friperies partout au Québec qui acceptent une grande variété de biens. On peut consulter le Réseau des ressourceries du Québec (RRQ) au www.reseauressourceries.org.

Enfin, outre les services de récupération offerts par les municipalités, RECYC-QUÉBEC invite la population à consulter également le moteur de recherche l'Abc du recyclage à domicile qui permet de s'informer sur les services de récupération et de recyclage de matières diverses dans sa municipalité : www.RECYC-QUEBEC.gouv.qc.ca.

Vous déménagez?

Prenez soin de vous départir de vos résidus domestiques dangereux, tels vos restants de peinture et leurs contenants vides ou non, vos huiles et filtres usagés ainsi que leurs contenants, vos piles rechargeables de même que vos encombrants, comme des appareils électriques ou des résidus de construction en les apportant à des endroits qui les récupèrent de façon écologique et sécuritaire.

GARE AUX Résidus Domestiques Dangereux (RDD)

Une disposition inadéquate des résidus domestiques dangereux (RDD) présente des dangers potentiels pour la santé publique et pour l'environnement. Voici quelques renseignements et conseils pratiques :

En premier lieu, communiquez avec votre municipalité.

Les restants de peinture et leurs contenants : on les rapporte dans les écocentres, chez tous les marchands RONA, dans les magasins Co-op, les centres MATÉRIAUX À BAS PRIX et les Patrick-Morin. Pour connaître le point de récupération le plus près de chez vous, consultez le site Internet d'Éco-Peinture.

Les huiles usagées, leurs contenants et les filtres usés : le site Internet de la Société de gestion des huiles usagées (SOGHU) comporte une liste de points de collecte au Québec. Les magasins Canadian Tire, les Monsieur Muffler et Octo, entre autres, récupèrent également ces produits.

Les médicaments périmés : ils sont récupérés dans la plupart des pharmacies.

Les piles rechargeables : on les rapporte dans les magasins LA SOURCE, Zellers, et les autres magasins affiliés au Programme de la Société de recyclage des piles rechargeables.

Les encombrants et autres matières résiduelles : pour les vêtements, le matériel informatique, les petits appareils électriques, les électroménagers, les résidus de construction, de rénovation et de démolition, les branches et les feuilles mortes, il faut consulter sa municipalité. Une majorité de la population du Québec a accès à des modes de collecte, par unités mobiles ou par apport volontaire, à des lieux de dépôts tels les écocentres. Les ressourceries, les friperies et autres entreprises d'économie sociale redonnent aussi vie à une grande variété de biens. Pour connaître la liste des écocentres, consultez le Répertoire québécois des récupérateurs, recycleurs et valorisateurs (cochez déchetteries) dans le site Internet de RECYC-QUÉBEC.

    <<
    QUELQUES CONSEILS

    - Réduisez à la source votre consommation de RDD en n'achetant que les
      quantités nécessaires et en privilégiant des solutions écologiques de
      rechange aux produits nettoyants, aux engrais et aux pesticides.
    - Favorisez l'achat de piles rechargeables et retournez-les chez les
      marchands participants une fois leur vie utile terminée.

    Soyons vigilants!

    Consultez le site Internet de votre municipalité.
    Consultez l'@bc du recyclage à domicile au :
    www.RECYC-QUEBEC.gouv.qc.ca.
    Ligne d'information : 1 800 807-0678 (sans frais) ou (514) 351-7835
    (région de Montréal)
    >>


-%SU: ENV,SAN

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 22 juin 2006 à 18:17 et diffusé par :