Le Lézard

Déclaration du Chef national de l'Assemblée des Premières Nations à propos des excuses du gouvernement fédéral pour la taxe d'entrée imposée aux Chinois



OTTAWA, le 22 juin /CNW/ -- OTTAWA, le 22 juin /CNW Telbec/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Phil Fontaine, a fait aujourd'hui la déclaration suivante à propos des excuses du gouvernement fédéral pour la taxe d'entrée imposée aux immigrants chinois :

"Au nom de l'Assemblée des Premières Nations, je félicite les Canadiens d'origine chinoise et leurs descendants qui ont été victimes d'une politique raciste de taxe d'entrée. De telles excuses étaient attendues depuis longtemps.

Les politiques injustes du passé n'ont souvent servi qu'à accroître les tensions raciales et sociales dans ce pays. Le gouvernement du Canada a raison de reconnaître et de réparer ces injustices. Nous félicitons les récipiendaires de ces excuses attendues de longue date et leurs descendants du succès de leur démarche.

Les survivants des pensionnats indiens sont eux aussi confiants d'obtenir des excuses du premier ministre au nom de la Couronne, une fois achevé le processus d'approbation par les tribunaux de l'accord de règlement. Notre expérience, comme celle des Canadiens d'origine chinoise, a aussi été injuste et malencontreuse, sauf qu'il s'agissait dans notre cas d'éradiquer nos langues et nos cultures.

En exerçant l'autorité qui lui est conférée, M. Harper a démontré qu'il était conscient de ce que des excuses véritables et sincères, ainsi que la recherche du pardon, étaient nécessaires pour que tant les auteurs que les victimes prennent la voie de la guérison.

Les survivants des pensionnats indiens attendent avec impatience le jour où ils recevront à leur tour des excuses attendues de longue date. Nous avons hâte de collaborer avec le premier ministre et son équipe en vue de déterminer une date et une formulation.

Nous honorons aujourd'hui la communauté chinoise et la félicitons pour la persévérance dont elle a fait preuve dans sa quête de justice et de réparation. Les survivants des pensionnats indiens, leurs descendants, les citoyens des Premières Nations et tous les Canadiens attendent avec impatience des excuses semblables de la part du premier ministre au nom de la Couronne."

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisation nationale qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada.


Communiqué envoyé le 22 juin 2006 à 17:29 et diffusé par :