Le Lézard

Le rapport du comité sénatorial sur les médias d'information canadiens met un terme à la banalisation de la concentration des médias et remet en question la tendance à la déréglementation des médias



MONTRÉAL, le 22 juin /CNW/ -- MONTRÉAL, le 22 juin /CNW Telbec/ - La Fédération nationale des communications estime que le rapport du comité sénatorial est le résultat de l'une des seules analyses sérieuses à avoir été produites sur les effets de la concentration des médias.

La FNC se réjouit de l'unanimité des sénateurs à considérer qu'il est primordial que le législateur canadien et les organismes comme le CRTC protègent la mission d'information des médias, l'intérêt public et la démocratie, notamment par l'accentuation des exigences en matière d'information dans les médias.

Le rapport du comité rejoint les préoccupations de la FNC, notamment parce qu'il reconnaît qu'un marché libre et sans entrave n'est pas aussi anodin que l'affirment ses promoteurs et que la concentration de la propriété peut avoir des effets néfastes pour l'intérêt public en l'absence de réglementation.

Rappelons que la FNC, qui a comparu devant le comité sénatorial, a insisté pour que la Société Radio-Canada, qui souffre d'un manque de financement chronique, obtienne un financement pluriannuel stable et adéquat.

Le rapport du comité soutient cette nécessité d'un financement adéquat de manière à ce que, dans le contexte de concentration et de commercialisation accrues des médias, le radiodiffuseur public national puisse exercer un contrepoids essentiel à la protection de l'intérêt public.

La FNC estime que pour que l'on puisse envisager à court terme que Radio-Canada se retire du marché publicitaire, il est nécessaire d'obtenir la garantie que la Société, son financement et la stabilité de ce financement soient à l'abri des tractations politiques partisanes ou des aléas budgétaires.

La FNC est encouragée par l'apparente détermination des sénateurs à protéger la radiodiffusion publique et à faire cheminer les recommandations contenues dans leur rapport auprès des partis politiques dont ils sont issus.


Communiqué envoyé le 22 juin 2006 à 15:08 et diffusé par :