Le Lézard

- Avis aux médias - 38e Congrès de la CSQ - Conférence et ateliers de formation



MONTRÉAL, le 22 juin /CNW/ -- MONTRÉAL, le 22 juin /CNW Telbec/ - Les journalistes sont invités à assister aux conférences et aux ateliers de formation qui se tiendront durant le 38e Congrès de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) sous le thème "Collectivement pour un monde différent" au Palais des congrès de Montréal du lundi 26 juin au vendredi 30 juin.

    <<
    Conférence et ateliers de formation

    1. Conférence - Les enjeux et les défis du Québec en santé, en éducation
       et en finances publiques - De 9 h à 10 h 30

    Conférenciers :
    Nicolas Marceau : finances publiques

    En poste à l'École des sciences de la gestion (ESG UQAM) depuis 1996, le
professeur Marceau est directeur du Centre interuniversitaire sur les risques,
les politiques économiques et l'emploi (CIRPÉE).
    Pour les uns, les finances publiques au Québec se portent mal, pour les
autres, elles sont en meilleur état aujourd'hui qu'hier, il ne sert à rien de
s'alarmer. Néanmoins, beaucoup prétendent qu'il faut diminuer la dette. Mais
pas de n'importe quelle manière. Mais, est-ce possible? Comment? Qu'en est-il
exactement?

    Marie-Claude Prémont : santé

    Vice-doyenne aux études supérieures, Faculté de droit, Université McGill,
depuis 2004. Professeure rattachée au département des Sciences politiques de
l'Université McGill.
    Dans la foulée de la décision de la Cour suprême du Canada du 9 juin 2005
dans l'affaire Chaoulli, le gouvernement du Québec a rendu public le
16 février dernier un document de consultation énonçant sa proposition de
modifications au système de santé du Québec : Garantir l'accès : un défi
d'équité, d'efficience et de qualité. La Commission des Affaires sociales a
entendu à ce sujet plus de 100 personnes, groupes et organismes entre le
4 avril et le 7 juin 2006.
    Le jeudi 15 juin 2006, le ministre de la Santé et des Services sociaux du
Québec, M. Philippe Couillard, déposait à l'Assemblée nationale du Québec le
projet de loi 33, Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les
services sociaux et d'autres dispositions législatives. Le projet de loi
introduit deux éléments inédits : l'assurance privée pour certains services
déjà couverts par le régime public de soins et la délégation de services de
soins publics auprès d'entreprises privées à but lucratif. La réponse du
Québec initie un mouvement qui aura un impact majeur sur la structure du
système de santé et l'accessibilité aux soins. Elle agira également comme
modèle et test pour l'ensemble du Canada, où l'appui du gouvernement Harper à
Ottawa jouera un rôle déterminant.

    Jocelyn Berthelot : éducation

    Jocelyn Berthelot, conseiller et chercheur à la Centrale des syndicats du
Québec (CSQ), présente les principales conclusions de sa plus récente
recherche qui porte sur la situation de l'éducation québécoise dans un
contexte de mondialisation.
    Pas besoin de s'attarder longuement sur les ravages du néolibéralisme. Il
vaut toutefois la peine de mettre en lumière les principales caractéristiques
d'un modèle éducatif néolibéral qui s'implante un peu partout; il carbure à la
concurrence et répond aux diktats du marché. L'éducation québécoise n'y
échappe pas, même si elle n'y est pas soumise. Mais il serait regrettable de
s'en tenir à la seule critique. M. Berthelot présente une étude qui met de
l'avant un projet démocratique qui se veut à la fois une réaction aux mesures
néolibérales et une réponse aux enjeux posés par l'étape actuelle de la
mondialisation.

    2. Ateliers de formation

    Atelier 1 - La désertion professionnelle : un problème croissant
                De 11 h à 12 h 30 - Salle 210 - E

    L'insertion professionnelle du nouveau personnel de l'éducation, de la
santé et des services sociaux pose problème. Une enseignante ou un enseignant
sur cinq abandonne la profession à l'intérieur des cinq premières années de
pratique; une infirmière sur sept fait de même. Quelles en sont les causes? La
précarité d'emploi, les conditions d'exercice du travail, l'organisation du
travail? Qu'est-ce qui pourrait être fait pour renverser la situation?
Joséphine Mukamurera de l'Université de Sherbrooke ainsi que Paul-André
Lapointe de l'Université Laval sont invités à donner un éclairage à la
question en partageant des résultats de recherche.

    Conférenciers
    Joséphine Mukamurera, Paul-André Lapointe

    Joséphine Mukamurera est chercheure associée et professeure adjointe au
Département de pédagogie de la Faculté d'éducation de l'Université de
Sherbrooke. Les domaines de recherche qu'elle privilégie, sont : Insertion
professionnelle et carrière en enseignement; Précarité professionnelle;
Formation initiale à l'enseignement; Développement professionnel des
enseignants; Intégration des TIC en enseignement/apprentissage; Éducation
interculturelle; Identité professionnelle; Préconceptions des futurs
enseignants.
    Paul-André Lapointe est professeur au département des relations
industrielles à l'Université Laval et directeur de recherche sur le travail et
les entreprises au Centre de recherche sur les innovations sociales dans
l'économie sociale, les entreprises et les syndicats (CRISES). Ses recherches
portent sur les innovations en milieu de travail et le syndicalisme, sujets
sur lesquels il a publié un grand nombre d'articles et d'écrits. Il a
récemment codirigé la publication de Work & Employment Relations in the
High-Performance Workplace (2002).

    Atelier 3 - Érosion des droits fondamentaux : le Rapport social de la
                Ligue des droits et libertés
                Salle 210 - F

    Depuis le 11 septembre 2001, les libertés civiles sont l'objet d'une
attaque sans précédent dans notre pays et à travers le monde. Des valeurs
fondamentales de nos sociétés telles que la présomption d'innocence et le
droit à un procès équitable sont remises en question. Au nom de la sécurité,
le Canada est devenu complice de la torture par une politique avouée de
renvois vers les pays qui pratiquent la torture.
    Malheureusement, les reculs touchent aussi les droits économiques et
sociaux et affectent ainsi les conditions de vie de milliers de personnes.
Droit à des conditions de travail justes et équitables, droit à la
syndicalisation, droit à un niveau de vie suffisant, droit à la santé... Le
Rapport social 2005 de la Ligue des droits et libertés documente plusieurs
violations de ces droits par les gouvernements du Québec et du Canada.
    Plus que jamais, il est temps que nos gouvernements respectent le droit
international des droits de la personne.

    Conférencières
    Alexa Leblanc, Nicole Filion

    Alexa Leblanc occupe la fonction de directrice générale à la Ligue des
droits et libertés. Nicole Filion est présidente du conseil d'administration
de cet organisme.

    Atelier 4 - Pour le développement durable, s'investir dans la communauté
                De 11 h à 12 h 30 - Salle 220 - A

    Qu'est-ce que le développement durable? Est-ce un concept dépassé,
récupéré? Pour bien comprendre le développement durable, il importe d'en
revisiter les sources, de préciser les diverses dimensions qui le composent
et, surtout, de le mettre en application tant au plan sectoriel que
géographique. L'atelier tentera aussi de répondre à une question
fondamentale : comment amener les jeunes à s'engager pour le développement
durable? La trousse éducative S'investir dans nos communautés... en citoyens
du monde, produite par le mouvement EVB, propose en ce sens diverses pistes
d'engagement.

    Conférenciers
    Jean-Guy Vaillancourt, Jean Robitaille

    Jean-Guy Vaillancourt (Ph.D. Université de Californie, Berkeley, 1975) est
professeur titulaire de sociologie à l'Université de Montréal, où il a été
directeur, puis administrateur du département de sociologie.
    Il a été professeur invité dans quatre autres universités québécoises
ainsi qu'à l'Université d'Architecture de Hanoi au Vietnam et à l'Université
de Minas Gerais à Belo Horizonte au Brésil. Ses recherches en sociologie de
l'environnement et en écosociologie ont surtout porté sur le mouvement vert,
sur le développement durable et sur les aspects sociaux des déchets, des
pluies acides, de l'énergie et des changements climatiques. Ses recherches sur
les questions environnementales ont fait de lui un des principaux experts
québécois des sciences sociales de l'environnement.
    Depuis plus de 18 ans, Jean Robitaille travaille dans le domaine de
l'éducation relative à l'environnement (ERE) et de l'éducation pour un avenir
viable (EAV). Il est le cofondateur de l'Association québécoise pour la
promotion de l'éducation relative à l'environnement (AQPERE) et l'un des
initiateurs du forum Planét'ERE, le premier forum francophone international
sur l'ERE.
    Depuis trois ans, Jean Robitaille est conseiller au sein du mouvement des
Établissements verts Brundtland (Centrale des syndicats du Québec), un réseau
de près de 1000 établissements ?uvrant pour un monde écologique,
pacifique, solidaire et démocratique.

    Atelier 5 - Attaques au droit à la négociation : un défi pour le
                mouvement syndical
                De 11 h à 12 h 30 -  Salle 210 - A

    M. Jean-Noël Grenier, professeur au Département des relations
industrielles de l'Université Laval, traitera de la restructuration du secteur
public en général avec un accent sur la Nouvelle gestion publique (NGP) et
l'ouverture vers le privé. La NGP réfère, par exemple, au renforcement du
pouvoir des gestionnaires en limitant celui des syndicats ou encore à la
décentralisation de la négociation collective.

    Conférencier
    Jean-Noël Grenier

    Vous pouvez consulter l'horaire détaillé du Congrès sur le site internet
au www.csq.qc.net.
    >>



Communiqué envoyé le 22 juin 2006 à 12:45 et diffusé par :