Le Lézard

Ville de Montréal/Troisième Forum urbain mondial, Les maires et les élus locaux misent sur la coopération entre les villes et l'appui des gouvernements nationaux



MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 22 juin 2006) - Réunis à l'occasion du Troisième Forum urbain mondial qui se tient à Vancouver jusqu'au 23 juin, les maires et les élus des gouvernements locaux ont réitéré leur engagement à mettre en oeuvre des politiques visant à combattre l'extrême pauvreté à travers le monde. Devant une assemblée composée de plus de 110 maires, de représentants élus des villes, des partenaires et des bailleurs de fonds, le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, qui co-présidait cette session, a rappelé que le moment était venu d'agir de façon concrète et résolue pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

On se rappellera que les OMD sont une série de cibles de développement, approuvés par les chefs d'Etat et de gouvernement en septembre 2000 et qui visent la réduction de la faim et de la mortalité infantile, l'amélioration de la santé des femmes, l'éducation primaire pour tous, la lutte au HIV-SIDA et autres pandémies, ainsi que la protection de l'environnement.

Les échanges intervenus entre les maires ont fait ressortir qu'ils n'ont pas suffisamment sensibilisé la population de leur ville à l'atteinte des OMD. "C'est en gagnant leur opinion publique à la cause du développement international que les maires pourront vraiment convaincre leurs gouvernement nationaux, les organisations internationales et les bailleurs de fonds privés d'intensifier leur action pour le développement", a déclaré le maire Gérald Tremblay.

La Table ronde a fait ressortir l'importance de dégager des consensus les plus larges possibles. Le maire Tremblay a pour sa part souligné que ce forum était l'occasion pour les villes du monde entier d'améliorer et de faire progresser les échanges en matière d'acquisition de compétences, de technologies, de méthodes et d'expériences sur les meilleures pratiques en matière de lutte à la pauvreté. Soulignant que l'Internet constitue un moyen de communication extrêmement efficace, le maire Tremblay a invité les secrétariats des grandes associations internationales de villes à créer un portail interactif sur les meilleures pratiques.

Les maires se sont également penchés sur la question du financement des infrastructures urbaines permettant d'atteindre les OMD, notamment l'accès à l'eau potable, les infrastructures sanitaires, l'habitation et le transport collectif. Rappelant que des progrès ont été réalisés dans ce domaine avec les décisions récentes de certaines institutions financières internationales de prêter à des villes, le maire Tremblay a insisté sur l'importance d'évaluer de façon concrète les progrès accomplis, cela dès l'année 2007.

La Table ronde des maires constituait l'une des principales activités de la journée consacrée aux gouvernements locaux au Forum urbain mondial. Elle a permis de mettre en évidence que le palier local est celui le plus à même de répondre aux besoins humains fondamentaux de la population et, à ce titre, le plus compétent pour agir en matière à la lutte à la pauvreté. Un consensus général s'est dégagé sur l'importance de reconnaître leur rôle, de les consulter en matière de décentralisation et d'accélérer la prise en charge locale.

M. Tremblay a lancé un appel aux villes des pays industrialisés pour réaliser des jumelages avec les villes des pays en développement, soulignant que la Ville de Montréal était elle-même disposée à s'engager dans des partenariats concrets avec les villes de Port-au-Prince en Haïti et d'Antananarivo à Madagascar.

Le maire de Montréal a poursuivi en soulignant en outre la nécessité pour les gouvernements d'accroître le financement afin de soutenir les initiatives des villes et a rappelé que la Fédération canadienne des municipalités (FCM) a proposé au gouvernement du Canada la création d'un Programme mondial pour la gouvernance locale. Plus de 140 municipalités membre de la FCM ont contribué à l'établissement de partenariats avec les villes des pays en développement en vue de s'attaquer aux problèmes liés au développement. L'appui du gouvernement du Canada permettrait de renforcer l'administration et la gouvernance locale, à améliorer les politiques et multiplier les partenariats avec les secteurs public et privé.




Communiqué envoyé le 22 juin 2006 à 10:50 et diffusé par :