Le Lézard
Classé dans : Santé

Selon la nouvelle présidente de l'AIIC, les infirmières et infirmiers sont au c?ur du système de santé



SASKATOON, le 22 juin /CNW/ -- SASKATOON, le 22 juin /CNW Telbec/ - La nouvelle présidente de l'Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC), Marlene Smadu, inf., D. Éd., affirme que les effectifs infirmiers sont des ressources humaines précieuses et efficaces grâce auxquelles on peut trouver des solutions aux temps d'attente et accroître l'accès aux services de santé.

Selon elle, les infirmières et infirmiers ont démontré leur leadership en dirigeant des initiatives visant à renforcer les services de santé pour la population canadienne, tout en maintenant leur détermination à favoriser le bien-être des patients. C'est ce qu'elle a dit hier dans sa première allocution présidentielle à l'assemblée annuelle de l'AIIC, au terme d'un fructueux congrès biennal de trois jours qui a attiré plus d'un millier d'infirmières et d'infirmiers de tout le pays.

"On dit souvent que les infirmières et infirmiers sont au c?ur du système de santé", fait observer Mme Smadu. "L'expression a de nombreux sens. Les infirmières et infirmiers sont connus pour leur compassion et le souci authentique de prendre soin de leurs patients, c'est-à-dire en les écoutant et en étant de tout c?ur avec eux. C'est aussi dire que nos connaissances et nos gestes sont primordiaux pour le système de santé et que celui-ci ne pourrait fonctionner sans nous."

Mme Smadu s'est ainsi exprimée devant ses collègues : "La profession infirmière a hautement gagné la confiance du public, plus que toutes les autres professions de la santé. Cette confiance nous confère à la fois un privilège et une responsabilité, puisqu'elle nous amène à défendre les droits de nos patients, de nous-mêmes et du système dans lequel nous fonctionnons. La confiance est difficile à gagner, mais facile à perdre. Voilà pourquoi nous devons continuer à démontrer, individuellement et collectivement, que nous sommes dignes de confiance. C'est cette même confiance que nous devons gagner des employeurs, des responsables des politiques et des décideurs."

La nouvelle présidente, championne de longue date de la formation en sciences infirmières et actuellement doyenne associée dans cette discipline au campus de Regina de l'Université de la Saskatchewan, vante les vertus de l'évolution progressive. Elle a apprécié l'occasion de faire entendre la voix de la profession infirmière au gouvernement de la Saskatchewan à titre de sous-ministre adjointe de la Santé de 1998 à 2000 et à titre de principale conseillère en soins infirmiers dans cette province de 2000 à 2002. Sa connaissance et son expérience du gouvernement lui ont inspiré une foi inébranlable dans l'avenir de la profession infirmière. "Je pense que l'on reconnaît que notre profession, en raison du grand nombre de ses membres et du rôle qu'ils jouent, a une influence sur le mode de fonctionnement de tout le système de santé", déclare-t-elle. "Mais nous avons aussi pu offrir des solutions, et tout gouvernement désire travailler avec des collaborateurs capables de trouver des moyens d'améliorer les choses."

Mme Smadu possède une vaste expérience clinique : elle a exercé dans une unité hospitalière multiservices et a aussi été infirmière communautaire en Papouasie-Nouvelle-Guinée pendant deux ans, vers la fin des années 1970.

Elle est devenue hier la 42e présidente de l'AIIC, au terme du congrès de l'association. Son mandat dure jusqu'en juin 2008, période qui sera marquée par les célébrations du centenaire de l'AIIC. Kaaren Neufeld, inf., M.Sc.inf., entre en fonction en tant que présidente désignée.

Kaaren Neufeld, inf., M.Sc.inf., est Agente principale des soins infirmiers et directrice générale, Services professionnels et du personnel, à l'Hôpital général de Saint-Boniface. Elle est aussi professeure adjointe à la faculté des sciences infirmières de l'Université du Manitoba.

Porte-parole de la profession infirmière du Canada, l'AIIC est une fédération comprenant onze associations professionnelles et organismes de réglementation infirmière des provinces et des territoires. L'AIIC croit que la viabilité d'un système de santé à but non lucratif et financé et administré par l'État repose sur le dynamisme de l'effectif infirmier.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:20
Canopy Growth Corporation (« Canopy Growth » ou la « Société ») et Canopy Rivers Corporation (« Canopy Rivers ») sont heureuses d'annoncer la conclusion d'une entente définitive de coentreprise avec Les Serres Stéphane Bertrand inc. (« Bertrand »),...

à 07:05
À la suite de l'annonce du départ à la retraite de monsieur Claude Lévesque, les membres du conseil d'administration sont heureux d'annoncer la nomination de monsieur Mohsen Romdhani au poste de directeur général de Boscoville....

à 07:03
La Société canadienne du sang encourage vivement toutes les personnes admissibles à réserver l'une des 35 000 places encore libres pour aller donner du sang d'ici le 6 janvier pour que les patients puissent continuer à bénéficier du sang et des...

à 07:00
Depuis plusieurs années, des entrepreneurs privés ont inondé les municipalités de boîtes de récupération de vêtements. Cette situation a forcé les municipalités à réglementer la présence des boîtes sur leur territoire. Les organisations légitimes se...

à 06:05
Au lendemain du Forum sur les agressions et le harcèlement sexuels, le Regroupement provincial des comités des usagers (RPCU) se désole de l'absence de mesures spécifiques pour le réseau québécois de la santé et des services sociaux, tout en appuyant...

17 déc 2017
Les médias sont invités à se joindre à Stéphane Bertrand, chef de la direction, Les Serres Stéphane Bertrand Inc., et à Adam Greenblatt, gestionnaire de la marque pour Canopy Growth Corporation au Québec, alors qu'ils feront une annonce importante...




Communiqué envoyé le 22 juin 2006 à 08:30 et diffusé par :