Le Lézard

Transcontinental inaugure sa nouvelle imprimerie de livres ultramoderne de Louiseville



MONTREAL, le 21 juin /CNW/ -- MONTREAL, le 21 juin /CNW Telbec/ - C'est ce midi, dans le parc industriel régional de Louiseville, au Québec, en présence de quelque 150 invités venant de l'ensemble du Québec et de l'extérieur, qu'a eu lieu la cérémonie d'inauguration officielle de la nouvelle imprimerie de livres Transcontinental Gagné. Cette usine de 153 000 pieds carrés, en activité depuis quelques semaines, est équipée des dernières technologies pour l'impression de livres en noir et blanc. Cet investissement de plus de 20 millions de dollars a permis de consolider les emplois existants et d'en ajouter 70 autres, pour un grand total de 325 employés. Transcontinental confirme donc sa position de partenaire économique majeur de la grande région desservie par la Municipalité régionale de comté de Maskinongé et renforce sa position de premier imprimeur de livres au Canada.

Dans son allocution de bienvenue, Rémi Marcoux, fondateur de Transcontinental et président de son conseil d'administration, a déclaré : "Cette réalisation d'envergure est le résultat d'un travail d'équipe. L'esprit de partenariat entre nos dirigeants, le syndicat de nos employés et nos employés eux-mêmes, les autorités municipales et les intervenants régionaux, ainsi qu'avec Investissement Québec qui a octroyé un prêt de 2,5 millions de dollars, a été tout simplement remarquable. Ce que nous célébrons aujourd'hui ensemble, c'est une belle réussite collective qui aura des retombées positives aussi bien pour nos clients et nos employés que pour votre grande et belle région et, en fait, pour l'ensemble des régions du Québec comme lieu de développement économique."

Par la suite, M. Marcoux a souligné que Transcontinental croyait aux régions comme assise pour le développement économique : "Depuis l'an dernier seulement, c'est 75 millions de dollars que nous investissons dans trois projets spéciaux en région : en plus de Louiseville, il y a notre imprimerie de livres de Beauceville, où nous venons d'installer la première presse au monde de la nouvelle technologie Goss de transfert automatique, et notre imprimerie de Saint-Hyacinthe dont nous commencerons bientôt l'agrandissement pour faire place à la dernière technologie en matière d'impression de circulaires et d'encarts. En cette époque de concurrence effrénée des pays émergents et d'un dollar canadien fort, notre principal avantage concurrentiel demeure des employés mobilisés, dévoués et capables de s'adapter rapidement aux nouvelles technologies. Les régions offrent tout cela."

Pour sa part, Luc Desjardins, président et chef de la direction, a rendu un hommage particulier à l'équipe de dirigeants et d'employés qui a assuré la transition entre l'ancienne usine et la nouvelle. Puis il a parlé de la stratégie de Transcontinental derrière ce projet de nouvelle usine à Louiseville : "Nous sommes spécialisés dans les courts et moyens tirages et nous visons à être le meilleur et le plus complet dans ce créneau. Notre force première, c'est d'offrir à nos clients l'ensemble des produits et services : des très courts tirages de quelques centaines d'exemplaires jusqu'aux tirages de 100 000 exemplaires, en passant par des réimpressions effectuées dans les délais les plus courts de l'industrie. Nous produisons également des livres en noir et blanc ou en couleurs de tous les formats, à couverture rigide ou souple, et avec tous les types de reliure. Nous avons développé également avec beaucoup de succès l'impression numérique à très court tirage où le délai de livraison est d'à peine dix jours."

"Par ailleurs, a-t-il poursuivi, plus de la moitié de la production de la nouvelle usine est destinée au marché américain. Combiné à la réorganisation des processus de production, notre investissement atténuera les effets négatifs du renforcement du dollar canadien et la menace des pays émergents. Non seulement nous allons améliorer notre efficacité, mais nous visons également rien de moins que réduire nos temps de cycle de moitié, ce qui donnera à nos clients éditeurs une plus grande flexibilité par rapport au marché. Ainsi, il leur sera possible de tester le marché avec un petit tirage et, si la réponse est positive, de commander une plus grande quantité que nous produirons dans des délais très courts."

Par la suite, le maire de Louiseville, Guy Richard, le préfet de la MRC de Maskinongé, Jean-Paul Diamond, l'attaché politique du député fédéral de Berthier-Maskinongé, Sylvain Paquin, et la députée de Maskinongé à l'Assemblée nationale, Francine Gaudet, ont pris la parole. Outre une forte représentation régionale, l'événement réunissait des investisseurs, des représentants des médias écrits et électroniques, ainsi que les principaux dirigeants de Transcontinental. La coupe de ruban officielle a suivi, avant un cocktail dînatoire et la visite de l'usine.

A propos de Transcontinental

Premier imprimeur au Canada et septième en Amérique du Nord, Transcontinental est également le plus important éditeur de magazines destinés aux consommateurs et le deuxième éditeur de journaux locaux et régionaux au pays. Transcontinental se distingue par la création de partenariats stratégiques lui permettant de s'intégrer dans la chaîne de valeur de ses clients, notamment grâce à son modèle unique d'impartition dans l'impression de journaux et à ses services à valeur ajoutée. Depuis le marketing de masse jusqu'au marketing direct, l'entreprise offre une solution intégrée qui inclut également une plateforme numérique diversifiée et un réseau de distribution de porte en porte de matériel publicitaire. Transcontinental place au coeur de sa pratique d'affaires un ensemble de valeurs, dont le respect, l'innovation et l'intégrité.

Transcontinental (TSX : TCL.A, TCL.B) compte plus de 14 000 employés au Canada, aux Etats-Unis et au Mexique, et ses revenus ont été de 2,2 milliards de dollars canadiens (1,9 milliard de dollars américains) en 2005.

%SEDAR: 00000383EF c5259


Communiqué envoyé le 21 juin 2006 à 12:00 et diffusé par :