Le Lézard

L'implantation de la vidéoconférence en éducation pour les Premières Nations est une réussite sur toute la ligne



WENDAKE, le 21 juin /CNW/ -- WENDAKE, le 21 juin /CNW Telbec/ - Le Conseil en Éducation des Premières Nations a annoncé hier le succès du projet d'implantation de la vidéoconférence dans vingt-deux communautés. Cette réussite est d'autant plus remarquable qu'elle a ouvert la voie à d'autres initiatives semblables. "On peut se réjouir de l'expertise que nous avons développée et qui sert maintenant à promouvoir l'acquisition et l'usage de nouveaux savoirs et apprentissages auprès d'autres organisations et institutions des Premières Nations. Ce réseau permet une meilleure accessibilité à l'information et une plus grande communication entre les communautés et nos différents partenaires," souligne Lise Bastien, directrice du CEPN.

Les communautés autochtones du Québec peuvent maintenant accéder aux technologies les plus récentes et à une formation pédagogique ou professionnelle selon leurs besoins particuliers. Des techniciens sont formés pour soutenir leur apprentissage de ces technologies. Certaines communautés les apprivoisent, alors que d'autres les maîtrisent parfaitement et sont en progression constante à tous les niveaux.

Les représentants de communautés rejoints par vidéoconférence durant la conférence de presse n'ont pas manqué de souligner la contribution de ce réseau éducatif par vidéoconférence. "Le potentiel est énorme pour nous. Cette technologie nous donne accès à des programmes de perfectionnement qui nous seraient inaccessibles autrement. C'est la meilleure réponse à notre problème de pénurie d'enseignants et elle offre à nos jeunes la possibilité de poursuivre leur formation sans avoir à quitter leur communauté."

Le budget total pour l'implantation du programme de la vidéoconférence provenant du ministère des Affaires indiennes et du Nord Canada, des programmes Rescol aux Premières Nations, d'Industrie Canada et de Santé Canada dans les communautés, a été de 1 694 000 $. Le programme a suscité l'enthousiasme des communautés tant pour l'utilisation de la technologie que pour la qualité de la formation. Les services de coordination ont été assumés par le CEPN pour la durée du projet. "Cette technologie innovatrice a largement dépassé nos objectifs initiaux et nous constatons que d'autres ministères et agences veulent y avoir accès. La vidéoconférence est un outil très efficace pour l'enseignement à distance, cependant elle exige le soutien technique et l'expertise nécessaires pour assurer son bon fonctionnement. Le service technique du CEPN fournit l'aide requise pour rendre toutes les possibilités de l'éducation à distance accessibles au CEPN et à toutes les communautés membres," conclut Tim Whiteduck, coordonateur des technologies au CEPN.

Le CEPN a remercié le gouvernement du Canada pour son soutien. "Nos communautés ont reçu un signal très positif de ses partenaires et nous avons été heureux d'apprendre qu'Industrie Canada renouait sa contribution avec Rescol pour les six prochains mois. Nous sommes confiants que le gouvernement fédéral réitérera son soutien. Nous espérons obtenir un financement récurrent de la part de nos partenaires compte tenu de l'importance de la contribution de ces programmes éducatifs et technologiques pour les communautés autochtones du Québec," a indiqué Lise Bastien, directrice du CEPN.


Communiqué envoyé le 21 juin 2006 à 10:56 et diffusé par :