Le Lézard

Vaste opération policière contre le crime organisé



MONTRÉAL, le 21 juin /CNW/ -- MONTRÉAL, le 21 juin /CNW Telbec/ - Plus de 350 policiers participent ce matin à une vaste opération visant le démantèlement d'une organisation criminelle spécialisée dans le trafic et l'exportation de marijuana et d'ecstasy vers les États-Unis, ainsi que dans le blanchiment d'argent. Un total de 42 perquisitions sont actuellement en cours en Estrie et dans la région de Montréal et devraient permettre l'arrestation de 36 personnes, dont Sharon Simon, une résidente de Kanesetake, la présumée tête dirigeante de ce réseau.

Cette vaste enquête entreprise en avril 2005 et baptisée "Projet CLÉOPÂTRE" est menée par les policiers de l'Unité mixte d'enquête sur le crime organisé autochtone (UMECO-A). Les partenaires policiers qui participent à cette enquête sont la Gendarmerie royale du Canada, la Sûreté du Québec, l'Association des chefs de police des Premières Nations, le Service de la protection des citoyens de Laval et la Régie de police de Memphrémagog. Le Service de police de la Ville de Sherbrooke et le Service de police de la Ville de Granby ont collaboré aux perquisitions de ce matin.

À ce jour, l'enquête révèle que Sharon Simon, âgée de 48 ans, entretenait des liens très étroits avec les Hells Angels de Montréal, de Sherbrooke et de Trois-Rivières. Une importante cueillette de renseignements sur Sharon Simon a permis de démontrer que son organisation pouvait exporter plus de 100 lb de cannabis par semaine. Le transport de la drogue vers les États-Unis était assuré par des courriers, lesquels utilisaient divers endroits frontaliers entre Coaticook et Cornwall.

L'enquête révèle également que l'organisation criminelle dirigée par Sharon Simon aurait blanchi une importante somme d'argent entre le 17 janvier et le 1er mai 2006, en raison de contacts que cette dernière entretenait dans certains milieux interlopes de Montréal. Plus de 35 transactions totalisant 4,8 millions $ en devises américaines auraient été enregistrées au cours de cette période. La résidence de Sharon Simon fera l'objet d'une demande d'ordonnance de blocage. Cette résidence est évaluée à plus d'un million de dollars.

Par ailleurs, au cours de l'enquête, les policiers de l'UMECO-A ont saisi près d'un million de dollars en devises canadiennes et américaines, 6 armes à feu dont un AK47 qui se trouvait dans un véhicule conduit par Sharon Simon, du cannabis, de la cocaïne et de nombreux documents compromettants. Ces saisies ont été réalisées entre le 1er octobre 2005 et le 23 mai 2006 près de la frontière canadienne, et ailleurs au Québec et aux États-Unis.

Des accusations de gangstérisme, de trafic de drogues, de complot pour trafic de drogues, de recyclage de produits de la criminalité, de possession d'armes prohibées ont été portées contre les membres de ce réseau. Un total de 125 chefs d'accusation ont été déposés contre les 36 suspects.

Les partenaires de l'UMECO-A tiennent à préciser que leur mission est de mener une lutte de haut niveau contre les organisations criminelles sur les territoires autochtones du Québec. Ils ont pour objectif de sécuriser les communautés, d'identifier la structure des cellules criminelles et leurs liens avec les organisations criminelles existantes et d'enquêter, poursuivre et démanteler les organisations qui nuisent aux intérêts des communautés autochtones.


Communiqué envoyé le 21 juin 2006 à 08:59 et diffusé par :