Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé

Selon une nouvelle enquête en Europe et au Canada, les rhumatologues pensent que des actions supplémentaires sont nécessaires pour identifier et traiter les patients souffrant d'arthrite rhumatoïde à progression rapide



AMSTERDAM, Pays-Bas, June 21 /PRNewswire/ --

- D'autres conclusions soulignent l'importance du dépistage des patients souffrant de la spondylarthrite ankylosante pour les manifestations non articulaires

Les résultats de deux enquêtes récentes d'Harris Interactive(R) auprès de plus de 450 rhumatologues européens et canadiens apportent un nouvel éclairage sur deux des plus courantes maladies rhumatologiques : l'arthrite rhumatoïde (AR) et la spondylarthrite ankylosante (SA). Ces enquêtes ont pour la première fois fourni des informations sur le traitement et l'identification des patients atteints de l'AR à progression rapide et sur la fréquence et l'importance des maladies inflammatoires non articulaires chez les patients souffrant de la spondylarthrite ankylosante (SA). Les résultats ont été présentés au cours du congrès européen annuel de la ligue européenne contre le rhumatisme (EULAR).

Les résultats de l'enquête sur l'AR ont révélé que la majorité des rhumatologues (85 %) reconnaissent l'AR à progression rapide (aboutissant à des lésions irréversibles des articulations) comme un sous-groupe distinct nécessitant de soumettre les patients qui en souffrent à un traitement spécifique. Cependant, seulement un tiers des rhumatologues ont confiance dans leur capacité à reconnaître et à traiter facilement les patients atteints d'AR à progression rapide. Parmi les rhumatologues interrogés, 84 % ont signalé qu'ils considèrent la gravité du syndrome inflammatoire comme un marqueur clinique de la progression rapide de l'AR ainsi que toute une gamme de données démographiques et descriptives comme les antécédents familiaux et le sexe. En outre, la majorité des rhumatologues (79 %) ont indiqué que selon eux le ralentissement de la progression de l'érosion des articulations dans l'AR à progression rapide est la plus importante priorité thérapeutique. Ils pensent à cet égard que les patients souffrant d'AR à progression rapide doivent être vus deux fois plus souvent que les patients AR stables.

<< Ces résultats sont importants car ils fournissent de nouvelles informations sur l'identification de la progression rapide chez les patients AR >>, estime Iain B. McInnes, FRCP, PhD - professeur de médecine expérimentale, université de Glasgow, consultant honoraire en rhumatologie, centre des maladies rhumatologiques, Glasgow Royal Infirmary, Glasgow, Royaume-Uni et conseiller pour l'élaboration de cette enquête. << Il est clair toutefois, que des actions supplémentaires peuvent être prises pour aider les rhumatologues à identifier ces patients et à ajuster les traitements pour répondre à leurs besoins particuliers. >>

Dans une autre enquête, les résultats concernant la SA indiquent que la grande majorité des rhumatologues interrogés pensent que les patients SA avec une ou plusieurs manifestations non articulaires ont tendance à avoir un pronostic moins bon (85 %) et une qualité de vie médiocre (92 %) par rapport aux patients souffrant seulement de SA axiale (colonne vertébrale) et périphérique (autre que la colonne vertébrale). Cependant, un rhumatologue sur trois ne pratique pas de dépistage actif des autres maladies inflammatoires susceptibles d'affecter leurs patients, en citant le manque de justification clinique comme raison. D'après les rhumatologues interrogés, les indicateurs primaires initiaux des manifestations non articulaires chez les patients SA sont la diarrhée (84 %), les problèmes cutanés et des ongles (80 % et 71 % respectivement), la détérioration de la vue (69 %), une perte de poids inexpliquée ou de la fièvre (67 %) et les antécédents familiaux (66 %). En outre, les rhumatologues ont identifié les produits biologiques comme leur méthode de traitement préférée pour les patients SA souffrant de manifestations non articulaires comme l'uvéite (45 %) et la maladie de Crohn / colite ulcéreuse (56 %). Ils ont aussi indiqué que les produits biologiques viennent immédiatement après le méthotréxate dans le traitement du psoriasis non articulaire (47 %) et du psoriasis arthropathique (60 %).

<< Les résultats de l'enquête sont significatifs car ils nous permettent d'obtenir une meilleure compréhension des pratiques cliniques des rhumatologues dans l'identification et le traitement des patients SA atteints de manifestations non articulaires >>, explique le Dr Filip Van den Bosch, centre hospitalier universitaire de Ghent en Belgique et conseiller pour l'élaboration de cette enquête. << Un résultat intéressant a révélé qu'il existe un besoin de former les rhumatologues sur le lien entre les manifestations non articulaires et la SA. >>

Autres résultats clefs - Enquête AR :

- La progression rapide est imputable à une grande variété de facteurs sous-jacents, y compris: la génétique (34 %), une maladie distinctive et plus agressive (24 %) et une inflammation incontrôlée (23 %).

- 70 % des rhumatologues perçoivent des obstacles critiques dans l'identification de l'AR à progression rapide, y compris: une évaluation et une orientation retardée (18 %), un accès limité à la technologie et à l'équipement (13 %), une charge de travail lourde et un manque de personnel (12 %), un contact irrégulier avec les patients (11 %), un temps et des ressources limitées (9%).

- 68 % des rhumatologues perçoivent aussi la non observance des patients (15 %) comme un obstacle critique dans le traitement d'une maladie à progression rapide.

Autres résultats clefs - Enquête SA

- Les rhumatologues ont indiqué qu'environ un patient SA sur quatre testé pour d'autres maladies inflammatoires présente une uvéite, un psoriasis ou un psoriasis arthropathique; environ un patient sur six présente une maladie de Crohn ou une colite ulcéreuse.

- La plupart des médecins reconnaissent que l'inflammation sous-jacente joue un rôle significatif dans le déclenchement des manifestations non articulaires. Environ un tiers des rhumatologues ne le pensent pas.

- Dans le traitement des patients SA avec manifestations non articulaires, les rhumatologues se concentrent sur le soulagement des symptômes de la SA. Ils mettent moins l'accent sur le traitement des manifestations elles-mêmes. Les objectifs thérapeutiques des rhumatologues libéraux et hospitaliers concordent.

A propos de l'enquête sur les rhumatologues et la << maladie à progression rapide >>

Harris Interactive(R) a interrogé 458 rhumatologues au total répartis dans six pays (Allemagne, France, Italie, Espagne, Royaume-Uni et Canada) entre le 18 avril et le 15 mai 2006. Les critères de participation à l'enquête étaient les suivants: chaque rhumatologue doit traiter au moins 10 patients souffrant d'arthrite rhumatoïde, doit prescrire un traitement biologique contre cette maladie et doit avoir pratiqué pendant au moins un an après la fin de la formation médicale. Tous les répondants ont été initialement recrutés au téléphone et 57 % des rhumatologues ont répondu à l'enquête par téléphone tandis que 43 % y ont participé en ligne. Le professeur McInnes a fourni un conseil médical indépendant pour l'élaboration de cette enquête.

A propos de l'enquête sur les rhumatologues et la spondylarthrite ankylosante

Harris Interactive a interrogé 453 rhumatologues au total répartis dans six pays (Allemagne, France, Italie, Espagne, Royaume-Uni et Canada) entre le 18 avril et le 15 mai 2006. Pour pouvoir participer à l'enquête, les rhumatologues devaient traiter en moyenne trois patients souffrant de spondylarthrite ankylosante (SA), prescrire des traitements biologiques aux patients SA et avoir exercé pendant au moins un an depuis la fin de la formation médicale. Tous les répondants ont été initialement recrutés au téléphone et 56 % des rhumatologues ont répondu à l'enquête par téléphone tandis que 44 % y ont participé en ligne. Le Dr Van den Bosch a fourni un conseil médical indépendant pour l'élaboration de cette enquête.

A propos de l'Arthrite rhumatoïde

L'arthrite rhumatoïde est une maladie inflammatoire chronique et invalidante qui provoque des douleurs, des gonflements, des raideurs et la perte de fonction des articulations. Les symptômes de l'arthrite rhumatoïde comprennent l'inflammation des articulations, des gonflements, des problèmes de mobilité et des douleurs. Les deux articulations les plus affectées sont les mains et les pieds. La douleur articulaire de l'arthrite rhumatoïde peut nuire à la capacité du patient d'effectuer ses activités quotidiennes, limiter les horizons professionnels et rendre la vie de famille ainsi que les travaux domestiques très difficiles. L'arthrite rhumatoïde affecte plus de 9,7 millions de personnes dans le monde. D'après l'organisation mondiale de la santé, l'incidence de l'arthrite rhumatoïde en Europe devrait augmenter au cours de la décennie à venir du fait du vieillissement de la population.

A propos de la spondylarthrite ankylosante

La spondylarthrite ankylosante est une forme d'arthrose de la colonne vertébrale, qui frappe généralement des jeunes adultes de moins de 35 ans. Elle se déclare typiquement à la fin de l'adolescence et au début de la vingtaine et peut aboutir à la fusion de la colonne vertébrale, des hanches et d'autres articulations. Souvent considérée à tort comme une douleur lombaire ou une forme banale d'arthrose, la SA est une maladie inflammatoire systémique qui, en plus de ses répercussions sur la colonne vertébrale, peut affecter la vue, les organes internes et les articulations périphériques. D'après la campagne pour la recherche sur l'arthrose, la SA affecte jusqu'à 0,5 % de la population. En Europe, on estime que la prévalence se situe dans une fourchette de 0,2 à 1 % de la population totale. La Spondylitis Association of America (SAA) considère qu'entre 350 000 et 1 million de personnes aux Etats-Unis souffrent de la SA ou d'une maladie associée.

A propos d'Harris Corporation

Harris Interactive est le 13ème plus important cabinet d'étude de marché au monde et celui dont la croissance est la plus rapide. La société fournit des vues approfondies étayées par la recherche et un conseil stratégique afin d'aider ses clients à prendre des décisions judicieuses aboutissant à des améliorations de la performance mesurables et durables. La réputation de Harris Interactive repose principalement sur le sondage Harris, un des sondages d'opinion indépendants les plus anciens, précurseur des méthodes d'enquêtes de marchés en ligne. La société a réuni ce qui est vraisemblablement le plus important panel de répondants, le Harris Poll Online. Harris Interactive est au service de clients dans le monde entier à travers ses bureaux aux Etats-Unis, en Europe et en Asie, sa filiale française à part entière Novartis et par l'intermédiaire d'un réseau mondial d'instituts d'études de marché indépendants. Le bureau de prestations HISB met à la disposition de ses clients du secteur des études de marché la collecte de données en mode mixte, des services de développement de panels ainsi que des consultations de recherche souscrites et de suivi. Pour des renseignements supplémentaires, veuillez consulter : www.harrisinteractive.com. Pour devenir un membre d'Harris Poll Online, veuillez consulter www.harrispollonline.com.

A propos de Schering-Plough

Schering-Plough est une société de soins de santé axée sur la recherche qui offre des produits de santé vétérinaires, grand public et d'ordonnance. Par le biais de ses recherches et de ses partenariats, Schering-Plough découvre, met au point, fabrique et commercialise des pharmacothérapies visant à répondre à des besoins médicaux importants. La vision de Schering-Plough est de gagner la confiance des médecins, des patients et des clients servis par ses quelques 32 000 employés dans le monde. La société est basée à Kenilworth, New Jersey, et son site Web est http://www.schering-plough.com.

Les enquêtes ont été parrainées par Schering-Plough Corporation.

Site Web: http://www.schering-plough.com

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:07
Budbo, une suite de produits pour les entreprises consacrée à l'analyse des données pour le secteur du cannabis, annonce officiellement sa vente de jetons pour sa plate-forme, qui sera construite avec la technologie de chaîne de blocs. Budbo, une...

à 10:46
La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) estime que la Stratégie numérique présentée aujourd'hui par la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et vice-première ministre du Québec, Dominique Anglade, cible les éléments...

à 10:17
La 5GAA et les décideurs politiques de l'UE débattent de l'avenir de la 5G pour les véhicules connectés et automatisés  La 5G Automotive Association (5GAA), une association trans-sectorielle des télécommunications et de l'industrie automobile, a...

à 10:04
Leica Biosystems et KUB Technologies, Inc. ont le plaisir d'annoncer un nouvel contrat de distribution mondiale pour les systèmes d'imagerie d'échantillons de Kubtec. Ce contrat comprend les appareils de radiographie d'échantillons XPERT® de Kubtec...

à 09:53
Le virage numérique constitue une formidable occasion de développement et de croissance pour le Québec, ses citoyens et ses entreprises. La société québécoise, qui a su se construire par l'audace, la créativité et l'esprit d'innovation, doit...

à 09:03
Note aux rédacteurs : Une photo est associée à ce communiqué de presse. Bombardier Avions commerciaux a annoncé aujourd'hui la conclusion d'une entente d'achat ferme de deux nouveaux biturbopropulseurs Q400 avec Qazaq Air JSC du Kazakhstan....




Communiqué envoyé le 21 juin 2006 à 08:20 et diffusé par :