Le Lézard

La Société québécoise d'hypertension artérielle se mobilise et appelle à agir rapidement pour mieux contrôler la pression artérielle des Québécois



MONTRÉAL, le 13 mai /CNW/ -- Un sondage international révèle que des efforts importants doivent être

entrepris en termes de pratiques cliniques pour que plus de patients

atteignent la pression artérielle cible

MONTRÉAL, le 13 mai /CNW/ - C'est aujourd'hui, Journée mondiale de l'hypertension, que les résultats d'un sondage international ont été dévoilés. Ceux-ci révèlent des lacunes alarmantes entre les recommandations de gestion de l'hypertension et la pratique médicale, et nous éclairent sur le degré de sensibilisation des médecins à l'importance d'atteindre la pression artérielle cible chez leurs patients.

En réaction aux conclusions du sondage Close the Gap, la Société québécoise d'hypertension artérielle se mobilise pour obtenir une meilleure sensibilisation des médecins à l'importance d'amener les patients souffrant d'hypertension à la pression artérielle cible reconnue internationalement, qui est de 140/90mmHg ou moins. Une étude clinique démontre que le risque de décès lié à des maladies cardiovasculaires double pour chaque tranche d'élévation de 20/10mmHg de la pression artérielle(3).

"On estime que cinq millions de Canadiens de plus de 18 ans vivent avec une pression artérielle élevée et que de ce nombre, seulement 16 p. cent sont traités et contrôlés7", estime le Dr Johanne Tremblay, Ph. D., présidente de la Société québécoise d'hypertension artérielle. "Les médecins doivent travailler à renseigner leurs patients sur l'importance de contrôler l'hypertension et s'engager à les motiver à atteindre et à maintenir la pression artérielle cible reconnue internationalement et fixée à 140/90mmHg ou moins."

Présentement, on estime que de 50 à 70 p. cent du milliard de personnes souffrant d'hypertension artérielle dans le monde affiche une pression artérielle supérieure à cette mesure cible, ce qui les expose à des risques substantiels de développer des coronaropathies, une insuffisance cardiaque, un AVC ou des dommages vasculaires et rénaux.(1)(2)

Des lacunes alarmantes dans la gestion de l'hypertension artérielle

Le sondage Close the Gap, mené auprès de 1 259 médecins en soins de santé primaires dans 17 pays, visait à comparer les perceptions des médecins à la réalité actuelle en matière de gestion de l'hypertension.

Les résultats de la portion canadienne de ce sondage sont toutefois un peu plus encourageants - ils confirment que la plupart des médecins connaissent les objectifs de traitements recommandés (pression cible de 140/90mmHg ou moins) et qu'une grande majorité d'entre eux (91 p. cent) savent que le fait de traiter les patients en fonction de cette cible réduit de façon significative leurs risques de développer une maladie cardiovasculaire.

On y apprend aussi que les médecins surestiment en général la proportion de leurs patients ayant atteint la pression artérielle cible. Plus de la moitié d'entre eux croyaient que 70 p. cent de leurs patients hypertendus l'avaient atteinte4, alors que les données épidémiologiques démontrent que partout dans le monde cet objectif n'est atteint, que chez 30 à 50 p. cent des patients hypertendus.

"Le sondage Close the Gap révèle que les médecins se croient plus efficaces qu'ils ne le sont en réalité en ce qui concerne le contrôle de la pression artérielle de leurs patients et qu'il existe par ailleurs une certaine complaisance, tant chez les médecins que chez leurs patients, lorsqu'il est question des efforts nécessaires pour atteindre les chiffres de la pression artérielle cible", affirme le Dr Pavel Hamet, directeur de la recherche au centre de recherche du CHUM de Montréal.

"Cette perception erronée signifie que les Canadiens vivent sans raison avec un risque plus élevé de crise cardiaque, d'AVC et de maladie du rein."

Transformer la sensibilisation en action

De même, si une grande majorité des médecins canadiens sondés (91 p. cent) ont reconnu que l'hypertension est l'une des conditions les plus importantes à prendre en charge pour prévenir les maladies cardiovasculaires, seuls 44 p. cent l'ont mentionnée comme étant l'un des états cardiovasculaires les plus difficiles à gérer et surtout à contrôler. Cela semble indiquer que certains médecins pourraient présentement sous-estimer les efforts nécessaires pour atteindre la pression artérielle cible chez tous les patients hypertendus4 et pourrait contribuer à expliquer pourquoi le nombre de Canadiens n'ayant pas atteint cette cible est si élevé.

Les médecins et les patients doivent toutefois travailler ensemble pour contrôler l'hypertension. Selon le sondage, la très grande majorité des médecins croient que moins de la moitié des patients arrivent à contrôler leur pression artérielle parce qu'un trop grand nombre de patients hypertendus ne se conforment pas au traitement qui leur est prescrit.(4)

Les répondants au sondage ont identifié le besoin d'une meilleure éducation des patients, afin que ceux-ci puissent participer plus activement à leur traitement afin d'atteindre leur pression artérielle cible. Plus des trois-quarts des médecins sondés (83 p. cent) ont confirmé que plus de patients réussiraient à l'atteindre s'ils étaient davantage au courant de leurs chiffres de pression habituelle et des chiffres cibles à atteindre.

Traiter pour atteindre la cible - l'approche combinée

Le sondage s'est aussi penché sur l'opinion des médecins sur les options de traitement et a permis de constater que les médecins croient qu'une polythérapie permettraient à plus de patients d'atteindre la pression artérielle cible ; la majorité d'entre eux ont indiqué qu'ils auraient recours à une polythérapie si une monothérapie ne permettait pas d'atteindre les résultats visés. En fait, s'ils étaient eux-mêmes diagnostiqués, les médecins ont indiqué qu'ils traiteraient leur propre hypertension de la même façon.(4)

Le Dr Claude Lenfant, président de la Ligue mondiale contre l'Hypertension, a commenté en ces termes les résultats du sondage : "Close The Gap a identifié des points importants où la gestion actuelle de l'hypertension diffère des recommandations internationales et nous accueillons ce sondage comme un outil qui aidera à cerner les secteurs dans lesquels nous pourrons travailler avec les médecins et les aider, afin qu'un plus grand nombre de patients atteigne la pression artérielle cible."

Le sondage Close the Gap a été entrepris dans le cadre de la campagne i-Control to Goal. Cette campagne est une initiative conjointe visant à réduire l'impact de l'hypertension artérielle sur la santé, soutenue par la Ligne mondiale contre l'Hypertension en partenariat avec Bristol-Myers Squibb et sanofi-aventis.

NOTES AUX RÉDACTEURS EN CHEF

L'hypertension artérielle

Chez les patients souffrant d'hypertension et d'une autre maladie (le diabète, p. ex.), la pression artérielle cible peut être inférieure à 140/90mmHg. Chez les gens en bonne santé, la pression artérielle cible est de 120/80mmHg. Les patients devraient discuter de leur pression artérielle personnelle avec leur médecin. Pour plus de renseignements sur l'hypertension, consultez le document d'information sur l'hypertension au Canada.

À propos du sondage Close the Gap

Aux fins de ce sondage, des entrevues téléphoniques ont été réalisées en décembre 2005 auprès de 1 259 médecins en soins de santé primaires dans 17 pays, dont 75 au Canada. Le sondage a été réalisé par la firme Ipsos Ltée. Il a reçu l'appui de la Ligne mondiale contre l'Hypertension et a été financé par Bristol-Myers Squibb et sanofi-aventis.

À propos de la Société québécoise d'hypertension artérielle

La Société québécoise d'hypertension artérielle est une société à but non lucratif qui a été fondée en 1992 afin de promouvoir l'avancement de la recherche et des connaissances scientifiques dans le domaine de l'hypertension artérielle. La Société joue un rôle très actif dans la lutte contre l'hypertension artérielle au Québec et au Canada. Pour contribuer à réaliser cet objectif, la Société publie notamment des guides pour aider les professionnels de la santé à mieux traiter l'hypertension artérielle et d'autres spécialement conçus pour les patients et leurs familles.

À propos de la Ligue mondiale contre l'Hypertension

La Ligne mondiale contre l'Hypertension se consacre à l'avancement en matière de prévention et de contrôle de l'hypertension par le biais d'efforts conjoints de toutes les ligues et sociétés nationales du secteur. Avec plus de 15 années de réalisations, la Ligue souhaite promouvoir l'échange de renseignements entre ses organismes membres et propose des méthodes et des programmes de contrôle de l'hypertension qui peuvent s'appliquer partout dans le monde.

À propos de Bristol-Myers Squibb

Bristol-Myers Squibb est une entreprise mondiale du secteur pharmaceutique et des soins de santé, dont la mission consiste à améliorer et à prolonger la vie humaine.

À propos de sanofi-aventis

Sanofi-aventis est le 3ème groupe pharmaceutique mondial et le numéro 1 en Europe. Le Groupe sanofi-aventis s'appuie sur une recherche internationale pour se développer dans sept domaines thérapeutiques majeurs : le cardiovasculaire, la thrombose, le cancer, les maladies métaboliques, le système nerveux central, la médecine interne et les vaccins. Sanofi-aventis est côté à Paris (EURONEXT : SAN) et à New-York (NYSE : SNY).

Au Canada, sanofi-aventis Canada Inc. emploie plus de 1 140 personnes. Son siège social se trouve à Laval, au Québec.

    <<
    Références:
    1.  Kearney PM, Whelton M, Reynolds K, et coll. Lancet. 2005;
        365(9455):217-23.
    2.  Wolf-Maier K et coll. Hypertension. 2004;43:10-17.
    3.  Lewington S, Clarke R, Qizilbash N, et coll. Age-specific relevance
        of usual blood pressure to vascular mortality. Lancet. 2002;360:1903-
        1913.
    4.  Sondage Close the Gap. Fichier de données de sanofi-aventis et
        Bristol-Myers Squibb. Déc. 2005.
    >>


/AVIS AUX RESPONSABLES DE LA SECTION PHOTOGRAPHIQUE : Une photo

accompagnant ce communiqué est disponible dans l'Archive photographique

CNW et archivée à l'adresse http://photos.newswire.ca. Des images

archivées sont aussi disponibles sur le site Web de l'Archive

photographique CNW, à l'adresse http://photos.newswire.ca. Ces images

sont gratuites pour les représentants accrédités des médias/


Communiqué envoyé le 13 mai 2006 à 07:00 et diffusé par :