Le Lézard

Protégez-Vous juillet 2006 - Se réconcilier avec l'eau du robinet



MONTRÉAL, le 21 juin /CNW/ -- MONTRÉAL, le 21 juin /CNW Telbec/ - À voir la popularité des dispositifs domestiques de filtration et les ventes croissantes d'eau embouteillée, on constate que de plus en plus de Québécois boudent l'eau du robinet. Ont-ils raison? Dans son édition de juillet, en kiosque le 24 juin, le magazine Protégez-Vous fait le point sur la qualité de l'eau potable au Québec, teste divers dispositifs de traitement tels que les pichets filtrants et les filtres pour robinets, et recense la population microbienne de distributeurs d'eau utilisés en entreprise et à domicile.

Pichets filtrants et filtres pour robinets: utiles?

De façon générale, la qualité de l'eau potable au Québec est très bonne. L'utilisation d'un pichet filtrant ou encore d'un filtre pour robinet est donc le plus souvent superflue. D'autant plus que les éléments susceptibles d'être enlevés par certains filtres risquent fort peu de se trouver dans l'eau du robinet. Protégez-Vous ne recommande pas de modèle en particulier puisque chacun peut convenir à certains besoins spécifiques.

De plus, Protégez-Vous a observé que les filtres pour robinets, comme l'ensemble des filtres au charbon activé, sont généralement propices à une multiplication importante de bactéries, surtout après une longue période de stagnation. Les distributeurs d'eau embouteillée utilisés en entreprise et à domicile sont aussi un milieu idéal pour les bactéries hétérotrophes aérobies (BHA). En effet, Protégez-Vous a recensé en moyenne 1,6 million de bactéries par 100 ml d'eau dans les distributeurs résidentiels et trois millions par 100 ml dans les distributeurs installés en entreprise. Toutefois, il ne faut pas s'en inquiéter. Selon l'Organisation mondiale de la Santé, la prolifération des bactéries de ce type n'est pas dangereuse pour la santé, puisqu'elles se trouvent en abondance dans les fruits et les légumes crus sans causer de problème.

Éliminer le goût du chlore

Pour éliminer le goût du chlore naturellement, rien de mieux que de placer l'eau au réfrigérateur et d'attendre quelques heures. Protégez-Vous a testé différentes conditions d'entreposage et a mesuré la concentration de chlore avant et après repos. Résultat: après 48 h, la concentration de chlore avait chuté de presque 50 %, et jusqu'à 65 % lorsque l'eau avait été remuée pendant 10 secondes avant d'être mise au frigo. Cela dit, le goût du chlore s'affaiblit bien avant que le chlore ait disparu. Favoriser des contenants avec une grande surface de contact entre l'air et l'eau permet d'activer d'autant l'évaporation de cet élément.

L'eau embouteillée: plus chère et moins réglementée

L'industrie de l'eau embouteillée, qui projette une image de pureté, est beaucoup moins réglementée et surveillée par les gouvernements que les réseaux publics. De plus, il en coûte au consommateur de 500 à plus de 1000 fois plus cher d'ouvrir une bouteille que d'ouvrir le robinet... sans compter qu'il paie l'eau de toute façon avec ses taxes.

Aussi à surveiller dans l'édition de juillet de Protégez-Vous:

HABITATION: La chasse aux bibittes

Vaporisateurs, plaquettes diffusantes, granules, poudre... Il existe toutes sortes de moyens chimiques ou naturels d'éliminer les bestioles indésirables de la maison. Protégez-Vous vous aide à vous y retrouver, entre autres grâce à un survol des principales catégories de produits sur le marché.

DÉBAT: Une carte d'identité nationale?

Une telle carte fera probablement bientôt partie du quotidien des Canadiens afin de lutter contre le terrorisme, les fraudes et le vol d'identité. Mesure efficace ou faux sentiment de sécurité? Protégez-Vous débat de la question avec M. Houchang Hassan-Yari, directeur du Département de science politique et d'économique du Collège militaire royal du Canada, et M. Raymond D'Aoust, commissaire adjoint à la protection de la vie privée du Canada.

TENDANCE: Marketing médical

"Forfait diabète pour 120 $", "Séjour de quatre nuits en clinique pour patients étrangers"... En Malaisie, des hôpitaux privés commercialisent des soins de santé comme de purs produits de consommation. Voyage au pays du marketing médical.

SUPPLÉMENT: Les produits d'entretien chimiques ne sont pas sans tache!

Sous leurs odeurs florales, les produits d'entretien courants contiennent de puissants composés chimiques. Option consommateurs a préparé un petit guide à l'intention des utilisateurs de ces produits.

Protégez-Vous juillet 2006 sera vendu en kiosque à compter du 24 juin au prix de 4,25 $.

Fondé en 1973, le magazine Protégez-Vous est publié par Les Éditions Protégez-Vous devenues, en 2001, un organisme sans but lucratif entièrement indépendant. Voué à l'éducation et à l'information du public en matière de consommation, l'organisme s'autofinance par la vente du magazine et des titres de la Collection Protégez-Vous, ainsi que par les abonnements à www.pv.qc.ca. Les Éditions Protégez-Vous assument la totalité des coûts liés aux activités de rédaction, de production et de diffusion, de même que toutes les dépenses associées à la réalisation des tests et des enquêtes.


Communiqué envoyé le 21 juin 2006 à 07:00 et diffusé par :