Le Lézard
Classé dans : L'environnement

Un Réseau de centres d'excellence change les façons de faire en foresterie un peu partout au pays



OTTAWA, le 20 juin /CNW/ -- OTTAWA, le 20 juin /CNW Telbec/ - L'honorable Maxime Bernier, ministre de l'Industrie et ministre responsable des Réseaux de centres d'excellence, a annoncé aujourd'hui un investissement de 3,3 millions de dollars sur trois ans dans des projets à la fine pointe de la recherche sur la gestion durable des forêts en Colombie-Britannique, en Alberta, en Ontario et au Nouveau-Brunswick. Le ministre a également annoncé un investissement continu de 1,2 million de dollars dans des projets de recherche au Québec au cours des trois prochaines années.

"Avec cet investissement, nous améliorons la productivité et la compétitivité du secteur forestier," a indiqué le ministre Bernier. "Nous préservons aussi le mode de vie des communautés qui dépendent des forêts et protégeons notre environnement. C'est une excellente nouvelle pour les millions de Canadiens qui dépendent de la forêt pour leur gagne-pain ou leur qualité de vie."

L'annonce coïncide avec l'ouverture de la quatrième conférence scientifique du Réseau de gestion durable des forêts (GDF) qui se tient au Centre de conférence Shaw d'Edmonton. Plus de 300 participants y seront, représentant l'industrie forestière, les gouvernements provinciaux, les Premières nations et des organisations non gouvernementales, ainsi que des professionnels et des chercheurs dans le domaine forestier du Canada et d'ailleurs. Ils examineront à cette occasion les dernières avancées en ce qui concerne l'aménagement intégré du territoire, les stratégies de gestion de l'eau, la participation publique aux processus de planification, la gestion et la simulation des perturbations naturelles, l'adaptation aux changements climatiques et la réforme de la tenure.

"Les plus récents progrès réalisés par les chercheurs du Réseau de gestion durable des forêts et leurs partenaires ont déjà commencé à changer les façons de faire en foresterie un peu partout au pays, et ils influencent les nouvelles orientations gouvernementales et pratiques industrielles", a dit Suzanne Fortier, présidente des Réseaux de centres d'excellence et présidente du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada.

"Les résultats de notre recherche et les interactions avec nos partenaires montrent que la gestion des forêts ne pourra pas être durable si nous considérons uniquement la forêt et le secteur forestier. Dans tout le pays, les activités de nombreuses autres industries - comme celles du pétrole et du gaz, de l'hydro-électricité, des mines, du tourisme et de l'agriculture - ont des impacts sur la gestion durable de la forêt dont il faut tenir compte dans l'élaboration de nos pratiques", a déclaré Jim Fyles, directeur scientifique du réseau.

L'on trouvera dans la note d'information ci-jointe des exemples de projets financés. En plus de l'appui du gouvernement du Canada, le Réseau de gestion durable des forêts peut compter sur l'aide de partenaires universitaires, industriels et non gouvernementaux qui contribuent chaque année environ 2 millions de dollars en espèces et en nature à la réalisation des activités du réseau.

Le Réseau de gestion durable des forêts aide 32 partenaires industriels, gouvernementaux, autochtones et non gouvernementaux à mener ensemble des projets de recherche appliquée auxquels participent plus de 190 chercheurs.

Les Réseaux de centres d'excellence ont été créés à l'initiative du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie, des Instituts de recherche en santé du Canada, du Conseil de recherches en sciences humaines et d'Industrie Canada.

Vous trouverez la liste complète des projets soutenus par le Réseau de gestion durable des forêts à www.sfmnetwork.ca.

Vous trouverez des profils de réussite des Réseaux de centres d'excellence à http://www.rce.gc.ca/.

    <<
                             Note d'information
                             ------------------
           Nouveaux projets du Réseau de gestion durable des forêts
                       (Universités de l'Ouest à l'Est)
    >>


En plus de l'investissement de 1,2 million de dollars dans les projets en cours des chercheurs du Québec au cours des trois prochaines années, le gouvernement du Canada investit 3,3 millions de dollars dans le financement de nouveaux projets, dont quelques-uns sont résumés ci-après. Ces projets ont tous été approuvés après un examen rigoureux par les pairs. Vous trouverez sur le site Web du Réseau de gestion durable des forêts (www.sfmnetwork.ca) la liste complète des projets financés.

1. Jeremy Rayner, professeur et titulaire de chaire, Département de sciences politiques, Collège universitaire Malaspina, à Nanaimo en Colombie-Britannique, dirige une équipe de recherche régionale pour promouvoir des politiques qui intègrent mieux les divers usages et valeurs des forêts canadiennes en Colombie-Britannique, en Alberta et au Manitoba. Son projet reçoit un important appui d'Environnement Canada, de Ressources naturelles Canada (Service canadien des forêts), des gouvernements de l'Alberta, de la Colombie-Britannique et du Manitoba, ainsi que de sociétés avant-gardistes incluant Alberta-Pacific Forest Industries Inc., Daishowa-Marubeni International Ltd. et Weyerhaeuser Company.

Le professeur Rayner recevra l'appui de Keith Brownsey, Études politiques, Mount Royal College; de Michael Howlett, Sciences politiques, Université Simon Fraser; de Darcy Mitchell, Centre for Non-Timber Resources, Université Royal Roads; et de Chris Tollefson, Faculté de droit, Université de Victoria.

2. John Innes, professeur et titulaire de la chaire FRBC en gestion des forêts, dirige une équipe de recherche régionale qui trouvera une meilleure façon de comprendre et de gérer les effets cumulatifs du développement sur les terres du Traité 8. Son projet reçoit un important appui du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement de l'Alberta, de Tembec Inc. et de la Première Nation crie de Little Red River en Alberta.

Le professeur Innes recevra l'appui de John Nelson et Ron Trosper, de l'Université de la Colombie-Britannique; de James Frideres et de Monique Ross, de l'Université de Calgary; de Brenda Parlee, de l'Université de l'Alberta; ainsi que de huit autres collaborateurs de recherche.

3. Thomas Maness, professeur agrégé, Faculté de gestion des ressources forestières et architecture du paysage, Université de la Colombie-Britannique, dirigera une équipe de recherche interprovinciale qui trouvera une nouvelle façon de mesurer les préférences du public par rapport à la forêt. Son projet reçoit un important appui d'Environnement Canada, de Ressources naturelles Canada (Service canadien des forêts) et de Canadian Forest Products Ltd.

Le professeur Maness recevra l'appui de Robert Kozak, Tim McDaniels et Stephen Sheppard, de l'Université de la Colombie-Britannique; et d'Erin Bayne, de l'Université de l'Alberta.

4. Fangliang He, Chaire de recherche du Canada en biodiversité et en modélisation des paysages, Département des ressources renouvelables, Université de l'Alberta, dirige une équipe de recherche nationale pour mieux protéger l'environnement des forêts pour les générations à venir. Son projet reçoit un important appui de Ressources naturelles Canada (Service canadien des forêts), du gouvernement de l'Alberta, ainsi que de sociétés forestières avant-gardistes comprenant Ainsworth Lumber Company Limited, Canadian Forest Products Ltd., Daishowa-Marubeni International Ltd. et Manning Diversified Forest Products Ltd. Le professeur He recevra l'appui de Brian McGill, de l'Université McGill; de John Spence et Felix Sperling, de l'Université de l'Alberta; de Tim Work, de l'Université du Québec à Montréal; et de Charmaine Dean, de l'Université Simon Fraser; ainsi que de quatre autres collaborateurs de recherche.

5. Han Chen, professeur adjoint, Faculté de foresterie et d'environnement forestier, Université Lakehead, dirige une équipe de recherche nationale afin de mieux prévoirla productivité des forêts et les stocks de bois. Son projet reçoit un important appui des gouvernements de l'Alberta, du Manitoba et du Québec, ainsi que de sociétés forestières avant-gardistes incluant Abitibi-Consolidated Inc., Bowater Inc., Louisiana-Pacific Canada Ltd. et Tembec Inc. Le projet a également reçu l'appui de la Forest Ecosystem Science Cooperative et de la Forêt modèle du lac Abitibi.Le professeur Chen sera appuyé par Norm Kenkel, de l'Université du Manitoba; Alain Leduc et Dan Kneeshaw, de l'Université du Québec à Montréal; et Yves Bergeron, de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue; ainsi que de six autres collaborateurs de recherche.

6. Shashi Kant, professeur, Faculté de foresterie, Université de Toronto, dirigera une équipe de recherche internationale qui concevra un indice de compétitivité nationale pour le secteur forestier canadien. Son projet reçoit un important appui d'Environnement Canada, de Ressources naturelles Canada (Service canadien des forêts), des gouvernements de l'Alberta, de l'Ontario, de Terre-Neuve-et-Labrador, et du Yukon, ainsi que de sociétés forestières avant-gardistes comprenant Abitibi-Consolidated Inc., Bowater Inc., Canadian Forest Products Ltd., Tembec Inc. et Weyerhaeuser Company. La Première Nation crie de Moose et la Forêt modèle du lac Abitibi appuient aussi le projet.Le professeur Kant recevra l'appui de Susanna Laaksonen-Craig, de l'Université de Toronto; de Van Lantz, de l'Université du Nouveau-Brunswick; de Cornelis van Kooten, de l'Université de Victoria; ainsi que de cinq autres collaborateurs de recherche dont un en Chine, un au Brésil, un en Finlande et deux au Canada.

7. Jim Buttle, professeur, Département de géographie, Université Trent, dirigera une équipe de recherche nationale pour protéger nos précieuses ressources en eau des impacts éventuels des activités forestières. Son projet reçoit un important appui des gouvernements de l'Alberta, de la Colombie-Britannique, de Terre-Neuve-et-Labrador, et de l'Ontario, ainsi que de Ressources naturelles Canada (Service canadien des forêts) et de sociétés forestières avant-gardistes incluant Abitibi-Consolidated Inc., Louisiana-Pacific Canada Ltd. et Tembec Inc. Le projet reçoit également l'appui de Canards Illimités Canada et de la Première Nation crie de Moose.Le professeur Buttle sera appuyé par le Service canadien des forêts pour la création de la base de données nationale et par Fred Beall et Irena Creed, de l'Université Western Ontario; Kevin Devito, Carl Mendoza et Uldis Silins, de l'Université de l'Alberta; Dan Moore, de l'Université de la Colombie-Britannique; André Plamondon, de l'Université Laval; et Paul Sibley, de l'Université de Guelph.

8. Paul Arp, professeur, Faculté de gestion forestière et environnementale, Université du Nouveau-Brunswick, dirigera une équipe de recherche nationale afin de rentabiliser et d'optimiser le choix du moment des opérations forestières. Son projet reçoit un important appui des gouvernements de l'Alberta, de la Colombie-Britannique, de Terre-Neuve-et-Labrador, et de l'Ontario, ainsi que de sociétés forestières avant-gardistes comprenant Abitibi-Consolidated Inc., Alberta-Pacific Forest Industries Inc., Bowater Inc., Daishowa-Marubeni International Ltd., J.D. Irving Limited et Tembec Inc. Le projet a également reçu l'appui de Canards Illimités Canada, de la bande indienne Kamloops, de la Première Nation crie de Little Red River et de la Première Nation crie de Moose.

Le professeur Arp sera appuyé par Jim Buttle, de l'Université Trent; Irena Creed, de l'Université Western Ontario; Kevin DeVito, de l'Université de l'Alberta; Markus Weiler, de l'Université de la Colombie-Britannique; Paul Sibley, de l'Université de Guelph; et Ronald Trosper, de l'Université de la Colombie-Britannique.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

18 aoû 2017
QUÉBEC, le 18 août 2017 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec vient d'accorder une aide totale de 196?284 $ à Merinov pour la réalisation de deux projets structurants. Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec,...

18 aoû 2017
TORONTO, le 18 août 2017 /CNW/ - Les Canadiens reconnaissent la valeur d'un environnement propre et sécuritaire. Les agents de l'autorité d'Environnement et Changement climatique Canada travaillent sans relâche pour veiller à ce que les personnes et...

18 aoû 2017
Le financement de 5,4 millions de dollars permettra la modernisation du Centre d'études collégiales des Îles-de-la-Madeleine L'ÉTANG-DU-NORD, QC, le 18 août 2017 /CNW/ - La ministre du Revenu national et députée de Gaspésie-Les...

17 aoû 2017
RICHMOND, BC, le 17 août 2017 /CNW/ - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui son rapport d'enquête (M16P0162) sur l'abordage entre les remorqueurs Albern et C.T. Titan qui s'est produit, en mai 2016, dans le...

17 aoû 2017
TORONTO, le 16 août 2017 /CNW/ - Les représentants des médias sont priés de noter que la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, se réunira avec des représentants d'entreprises canadiennes, de la société civile et...

17 aoû 2017
MONTRÉAL, le 17 août 2017 /CNW Telbec/ - Au lendemain de la première journée des discussions sur la renégociation de l'ALENA, le CPQ (Conseil du patronat du Québec) souhaite revenir sur ses demandes. Tout en apportant son soutien aux efforts du...




Communiqué envoyé le 20 juin 2006 à 14:33 et diffusé par :