Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Animaux et animaux de compagnie, Bien-être animal

Un projet de loi 54 sur les animaux : éviter les animaux abandonnés dans les logements locatifs



MONTRÉAL, le 5 juin 2015 /CNW Telbec/ - L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) a pris connaissance du Projet de loi n°54 "Loi visant l'amélioration de la situation juridique de l'animal" et constate que les locataires qui abandonnent leurs animaux seront punis.

"il est trouvé seul dans des locaux faisant l'objet d'un bail après l'expiration ou la résiliation de celui-ci;
51. Un inspecteur peut prendre en charge tout animal abandonné et lui dispenser les soins qu'il estime nécessaires. Il peut également confier la garde de l'animal à un refuge, un service animalier, une fourrière ou toute personne ou organisme voué à la protection des animaux.
52. Dans les sept jours qui suivent la prise en charge d'un animal abandonné, l'inspecteur remet l'animal à son propriétaire si ce dernier est connu et s'il a payé les frais de garde."

Pour les propriétaires d'immeubles locatifs il est heureux qu'une responsabilisation accrue soit mise en place pour les gens qui abandonnent leurs animaux dans le logement. selon M. Martin Messier, le président de l'APQ.

Chaque année, plusieurs propriétaires ont le lourd fardeau de gérer une situation pénible tant au plan émotionnel qu'opérationnel: nous ouvrons la porte du logement et constatons que des animaux s'y trouvent alors que le logement est vide.

Il faut que les locataires qui abandonnent les animaux soit sévèrement sanctionnés! s'exclame le président de l'APQ.

L'Association des Propriétaire du Québec (APQ) est entièrement d'accord avec le fait que les abandons d'animaux doivent cesser.

L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) trouve totalement aberrant que la faute soit attribuée aux propriétaires dans ces circonstances, alors que souvent, ce sont eux qui doivent, dans le tourbillon du 1er juillet, trouver l'animal abandonné et gérer cette situation.

Un dépôt de sécurité devrait être permis, afin de garantir tant l'état du logement au départ que l'abandon d'un animal dans le logement.

L'Association des Propriétaires du Québec est d'avis que la possibilité de demander un dépôt de garantie lors de la signature du bail, permettrait d'ouvrir la porte aux animaux chez plus de propriétaires et de limiter les abandons d'animaux.

Fondée en 1984, l'Association de propriétaires du Québec (APQ) est la plus importante association à offrir des services aux propriétaires de logements locatifs. Elle dessert les propriétaires de toutes les régions du Québec depuis plus de 30 ans.
En plus d'offrir, autant aux propriétaires de duplex ou triplex qu'à des gestionnaires immobiliers, un service d'évaluation sur les locataires unique au Québec. 

 

SOURCE Association des propriétaires du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 04:00
WorldReach Software annonce la signature d'un contrat de plusieurs années avec le Home Office, Bureau de l'Intérieur du Royaume-Uni pour la fourniture d'une capacité d'inscription numérique reposant sur les téléphones intelligents. Le nouveau service...

à 03:00
Praxis Cashier System Ltd., l'un des principaux fournisseurs de logiciels de paiement et de services de caisse intelligents pour le secteur de la Fintech, a annoncé aujourd'hui avoir établi une relation de travail basée sur la technologie avec...

à 03:00
Pourquoi les prémices de mise en oeuvre actuelles annoncent-elles une révolution financière   LendIt Fintech, la principale série de conférences au monde dédiée à l'innovation en matière de services financiers, a publié aujourd'hui son livre blanc...

à 02:06
Grâce à son produit intérieur brut (PIB) par habitant élevé et des investissements dans la construction d'une infrastructure de classe mondiale, investir dans l'immobilier haut de gamme à Dubaï garantit des rendements solides aux investisseurs...

16 oct 2018
8 % des entreprises européennes ont coupé les liens avec les fournisseurs britanniques Les entreprises de l'UE sont partagées sur la question de savoir s'il faut donner la priorité à un accord commercial avec les États-Unis ou avec le Royaume-Uni...

16 oct 2018
Aujourd'hui, la ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'oeuvre et du Travail, l'honorable Patty Hajdu, a fait la déclaration suivante concernant les négociations de convention collective entre Postes Canada et le Syndicat des travailleurs...




Communiqué envoyé le 5 juin 2015 à 15:12 et diffusé par :