Le Lézard

Un sondage révèle que les Canadiens rejettent la prestation pour enfants du gouvernement



TORONTO, le 20 juin /CNW/ -- TORONTO, le 20 juin /CNW Telbec/ - Les résultats d'un sondage publié aujourd'hui révèlent que les Canadiens rejettent le projet de Stephen Harper d'allouer 1 200 $ aux parents d'enfants de moins de six ans pour les services de garde. Le sondage a été mené par Environics auprès de plus de 2 000 Canadiens et Canadiennes dans le but de connaître leur opinion sur les services de garde. La réponse est claire : 76 % sont pour une stratégie nationale de garderies abordables semblable à celle prévue par l'entente de 2004 entre le fédéral et les provinces, qui a été annulée par le gouvernement conservateur.

"Beaucoup de gens appuient la stratégie nationale en matière de services de garde au pays, que ce soit en milieu urbain ou rural, dans toutes les provinces, peu importe les critères démographiques. Les Canadiennes et les Canadiens ne croient tout simplement pas à la stratégie du gouvernement", déclare Monica Lysack, directrice générale de l'Association canadienne pour la promotion des services de garde à l'enfance. "Les gens réalisent que ce plan ne les aidera pas à obtenir des services de garde abordables et de qualité pour leurs enfants." Le sondage indique que seulement 35 % des Canadiens approuvent le projet de prestation pour enfants du gouvernement.

Plus important encore pour le gouvernement conservateur minoritaire, de nombreux Canadiens disent qu'ils sont suffisamment opposés à la prestation pour enfants pour que cela influence leur vote aux prochaines élections fédérales. C'est aussi vrai pour un tiers des électeurs conservateurs. "Ce sera une question centrale lors de la prochaine élection, prédit Madame Lysack. Stephen Harper devrait être très inquiet."

"Les Canadiens et Canadiennes considèrent qu'avec cette prestation, les Conservateurs tentent de les acheter au plus bas prix possible sans pour autant résoudre le problème", affirme Laurel Rothman, directeur national de Campagne 2000, un organisme qui vise à mettre fin à la pauvreté des enfants. "Le bénéfice net après impôt et perte des autres avantages comme le supplément pour les jeunes enfants est en réalité bien inférieur à 1 200 $ pour de nombreux Canadiens et Canadiennes."

En fait, ce sont les familles qui se situent dans la tranche de revenus moyenne inférieure qui toucheront le montant le moins élevé, c'est-à-dire tout juste 301 $. "Comparez 301 $ au coût du service de garde à temps plein et réglementé qui peut s'élever jusqu'à 12 000 $ par an et dites-moi qui cela va aider?" demande Monsieur Rothman. Il s'avère que les familles situées dans la tranche de revenus la plus élevée recevront le plus gros montant du plan Harper, soit un bénéfice net de 971 $. Monsieur Rothman souligne que Campagne 2000 appuie la prestation pour enfants et le financement d'un système de garderies universel et équitable.

Comme plusieurs parents canadiens, Jody Dallaire, mère de deux enfants au Nouveau-Brunswick a de la difficulté à trouver des services de garde abordables et de bonne qualité. "Je ne vois pas comment quelques centaines de dollars vont m'aider à trouver les services dont mon enfant a besoin. Il n'y a tout simplement pas de places. Cette prestation revient à me donner un seau rempli de gravier en me disant d'aller construire une route."

Les résultats du sondage Environics sont disponibles sur le site de l'Association à www.childcareadvocacy.ca.


Communiqué envoyé le 20 juin 2006 à 10:30 et diffusé par :